La banque d'un monde qui change

Réchauffement climatique : la stratégie de BNP Paribas saluée par ShareAction

  • 17.01.2019

Combattre le réchauffement climatique est devenu l’un des plus grands défis du 21e siècle. Conscient des enjeux, BNP Paribas s’est engagé à promouvoir la transition énergétique et à réduire ses émissions de gaz carbonique. Cet engagement est reconnu par l’ONG britannique ShareAction dans ses derniers rapports Banking on a Low-Carbon Future (2017) and Getting to Green (2018), puisque ces derniers ont désigné le Groupe comme banque européenne la plus active dans la lutte environnementale.

Le classement ShareAction salue l’engagement environnemental de BNP Paribas

Qu’est-ce que ShareAction ? Cette ONG agit en tant qu’expert en investissement responsable, et entend contribuer à améliorer la façon dont les entreprises abordent les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. Afin de mener à bien sa mission, ShareAction procède à des audits d’entreprise et classe les banques selon la qualité de leur éco-responsabilité.

En décembre 2017, ShareAction a salué les efforts environnementaux de BNP Paribas en désignant le Groupe banque européenne la plus engagée pour la protection de l’environnement. Dans le rapport de ShareAction intitulé Banking on a Low-Carbon Future, BNP Paribas a reçu une note de 107 sur 162, se positionnant à la tête des 15 banques européennes analysées.

Ce classement évalue les entreprises selon de nombreux critères : 

  • la qualité de leurs rapports d’activités, 
  • leur gestion des risques environnementaux, 
  • le développement de services et produits à faible émission carbonique, 
  • et enfin leur engagement public et leur collaboration avec des acteurs majeurs. 

La note attribuée à BNP Paribas souligne donc la stratégie de gestion des risques environnementaux et son offre de produits et services durables, ainsi que ses efforts pour encourager le dialogue autour de la lutte contre le réchauffement climatique.

L’ONG honore les initiatives de BNP Paribas

En septembre 2018, ShareAction a publié une nouvelle étude intitulée Getting to Green. Prenant appui sur le classement Banking on a Low-Carbon Future, l’ONG a listé les bonnes pratiques du secteur bancaire européen dans la lutte contre le réchauffement climatique.

En tant que première banque européenne, BNP Paribas occupe une place particulière dans ce rapport. Le document souligne la stratégie environnementale du Groupe, sa gouvernance en termes de RSE, ses objectifs de performance pour 2020, son engagement pour la neutralité carbone et la transition énergétique, ainsi que sa politique financière durable. Getting to Green relève les efforts sensibles entrepris par BNP Paribas dans ces domaines critiques.

Sonia Hierzig, Chef de Projet Senior chez ShareAction, le confirme : « Nous sommes particulièrement impressionnés par la façon dont BNP Paribas a réussi à déployer sa stratégie environnementale à travers toute l’entreprise. Ils ont réussi ce pari en s’assurant que 130 employés issus des différents départements travaillent essentiellement sur les questions de RSE, et en mettant en place un programme complet d’éducation environnementale. Nous espérons que leurs pairs sauront s’inspirer de ces initiatives et suivront rapidement le mouvement : afin de réduire les émissions de gaz carbonique et d’éviter la catastrophe climatique, nous avons besoin de l’engagement du secteur bancaire tout entier. »

Un engagement de longue date pour un futur durable

Depuis 2011, BNP Paribas mène en effet une politique active en faveur de la protection de l’environnement et de la construction d’un futur durable. Le Groupe suit le calendrier mis en place en 2015 par les Accords de Paris afin de rester sous la barre des 2°C de réchauffement climatique. Cet objectif ambitieux détermine les choix financiers du Groupe, son soutien aux start-ups et à la recherche, ainsi que la direction de ses activités propres. Voici quelques exemples :

  1. BNP Paribas s’est engagé à financer les énergies renouvelables à hauteur de 15 milliards d’euros d’ici 2020. Le Groupe prévoit également d’investir 100 millions d’euros dans les start-ups encourageant la transition énergétique

  2. BNP Paribas a décidé de réduire son soutien aux énergies fossiles. Le Groupe a cessé de financer les projets de mines de charbon, les centrales électriques au charbon (dans le monde entier), les pure player du domaine charbonnier et les entreprises du charbon qui n’ont pas défini de stratégie de diversification. En plus de cela, le Groupe a décidé en 2017 de cesser toute relation avec des acteurs économiques dont l’activité principale est la recherche, la production, la distribution, le marketing ou le commerce d’huile de schiste et/ou d’huile issus de sables bitumeux. Le Groupe a également exclu tout projet d’exploration et de production d’hydrocarbures en Arctique de ses investissements.
  3. BNP Paribas travaille à limiter l’impact environnemental de ses activités. Depuis 2012, le Groupe mène une politique active de réduction des émissions de CO2 en augmentant l’efficacité énergétique de ses immeubles et en optimisant ses pratiques en matière de déplacements professionnels. Le Groupe soutient également le projet Kasigau de Wild Life Works, un programme de préservation et de restauration de 200 000 hectares de forêt au Kenya.
  4. Après cinq années d'activité, le Groupe a compensé les émissions résiduelles incompressibles liées à ses activités. Fin 2017, BNP Paribas a pu atteindre son objectif de neutralité carbone. Afin de maintenir cette neutralité carbone, le Groupe a lancé un programme de compensation de carbone sur le long terme en janvier 2018, en partenariat avec la fondation GoodPlanet. Ce dernier prévoit l’installation d’au moins 13 000 biodigesteurs en Inde afin de recycler les déchets et de produire une énergie locale et renouvelable.
  5. Enfin, la Fondation BNP Paribas s'est engagée à soutenir la recherche sur le climat. Elle alloue chaque année deux millions d'euros à la recherche sur le climat et a mené des campagnes de sensibilisation auprès de 60 698 personnes en 2017.

Laurence Pessez, Directrice internationale de la RSE chez BNP Paribas, confirme l’engagement du Groupe, qui n’est pas prêt de s’arrêter : « Nous nous réjouissons que ShareAction ait distingué BNP Paribas comme leader des banques européennes en termes de lutte contre le réchauffement climatique et que leur rapport 2018 reconnaisse nos efforts de mise en place d’une gouvernance et d’une gestion intégrales des risques environnementaux. En tant que banque internationale, notre rôle est d’ allouer les financements aux activités qui ont un impact positif sur la transition énergétique et de contribuer à la décarbonisation de l’économie. Nous espérons que notre expérience aidera nos pairs à développer leurs propres stratégies environnementales. Nous remercions ShareAction pour notre dialogue constant sur ce sujet capital. »

Crédit photo : header ©孤飞的鹤

A lire aussi

Toutes les actualités