La banque d'un monde qui change

Contrats à Impact Social : BNP Paribas investit dans l’innovation sociale

  • 10.11.2016

En accompagnant les associations Adie et Passeport Avenir, BNP Paribas est partie prenante de deux des quatre premiers projets labellisés Contrats à Impact Social, un dispositif innovant destiné à accélérer l’expérimentation sociale grâce à des fonds privés. Explications.

Lutter contre l’exclusion grâce à l’investissement privé, c’est l’ambition des Contrats à Impact Social (CIS). Déployés en France en 2016 à l’initiative du gouvernement, ils proposent aux investisseurs privés de soutenir les expérimentations d’acteurs sociaux (associations, entreprises sociales …) avec l’assurance d’obtenir auprès de l’État le remboursement des sommes investies en cas de succès en matière d’impact social. «En conditionnant ce remboursement à l’efficacité sociale du projet, ce ne sont ni les opérateurs sociaux ni l’État mais bien les acteurs privés qui assument le risque financier de l’innovation sociale», explique Maha Keramane, Responsable Entrepreneuriat Social & Microfinance Europe chez BNP Paribas. 

L’appel à projets CIS de mars 2016 a d’ores et déjà labellisé deux projets structurés par BNP Paribas.

  1. Le premier est mené par l’Adie, une association reconnue d’utilité publique qui aide des personnes éloignées du marché du travail et du système bancaire à créer leur entreprise et ainsi, leur propre emploi grâce, au microcrédit. Le projet en question vise à étendre les programmes d’insertion professionnelle dans les zones rurales.
  2. Le second a été monté par l’association Passeport Avenir, qui aide les personnes de milieu défavorisé à pousser leurs études grâce à un accompagnement jusqu’à bac +5. 

«BNP Paribas joue un double rôle dans ces deux premiers CIS», explique Maha Keramane, «d’une part, celui d’architecte qui structure le projet, coordonne les échanges, crée un produit sur-mesure valorisant l’impact social, et d’autre part celui d’investisseur ». BNP Paribas réaffirme ainsi sa volonté de devenir une banque de référence en matière d’entrepreneuriat social. «Nous accompagnons déjà près de 400 entrepreneurs sociaux en France et les CIS vont apporter une nouvelle corde à notre arc», conclut  Raphaèle Leroy, Responsable Entrepreneuriat Social et RSE France. 

3 autres dispositifs innovants pour soutenir l’entrepreneuriat social 

Fonds NovESS : 100 M€ pour l’entrepreneuriat social et solidaire

Lancé l’été dernier par la Caisse des Dépôts en partenariat avec des acteurs privés et publics, dont BNP Paribas fait partie, le fonds NovESS soutient en fonds propres les entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS)

« Ce fonds va élargir nos capacités de financement pour faire face aux besoins croissants des associations, en particulier dans le domaine médico-social mais également d’accompagner les projets innovants des start-up sociales» se réjouit Raphaèle Leroy. 

BNP Paribas a joué un rôle-clé dans la constitution de ce fonds en devenant le principal partenaire de la CDC, avec un investissement total de 10 millions d’euros. «La mesure d’impact, centrale dans ce fonds, s’inspire largement de la méthodologie BNP Paribas et contribuera à normaliser la fixation d’objectifs sociaux au même titre que les objectifs financiers» ajoute Maha Keramane.

Le « 90/10 » adapté au grand public 

Tout plan d’épargne salariale doit proposer au moins un fonds solidaire, un fonds 90/10 – investi pour 90 % dans des valeurs ISR et 10 % et dans des entreprises solidaires. BNP Paribas propose désormais cette même approche à ses clients du grand public : une démarche novatrice efficace en matière de financement, et qui sensibilise les consommateurs à la notion d’impact social et à sa mesure.

Un fonds d’investissement socialement responsable 

« En créant un fonds d’investissement socialement responsable, BNP Paribas assure aux investisseurs une épargne rentable qui a du sens, dans la mesure où elle contribue activement au financement d’entreprises de l’économie sociale et solidaire implantées en France », souligne Raphaèle Leroy.