La banque d'un monde qui change

Le point sur la semaine économique : prix du pétrole, un faux rebond

  • François Faure Economiste
  • Paris
  • 05.05.2017
  • Les prix du pétrole plafonnent
  • Pourtant, la croissance mondiale accélère
  • Paradoxe temporaire ?

Depuis le début de 2017, le rebond des cours du pétrole s’est interrompu. Or, selon toute vraisemblance, la croissance mondiale a accéléré. Les raisons sont donc à rechercher du côté de l’offre, relativement abondante. Premièrement, la production de pétrole et de gaz de schiste des Etats-Unis redémarre. Grâce à la baisse des coûts d’exploitation, le nombre depuis mis en service a bondi de 88% entre mai 2016 et février 2017.

Deuxièmement, l’accord de limitation de la production passé par l’OPEP et certains pays non membres en novembre 2016 n’est pas respecté par tout le monde. L’objectif de production de l’OPEP l’est collectivement (à hauteur de 95%) mais principalement grâce à une autolimitation de l’Arabie Saoudite. En revanche, la Russie n’a réduit sa production que de 0,13 million de barils/jour entre octobre et mars alors que le pays s’était engagé à la réduire de 0,3 million b/j.

Au total, l’offre se réduisant moins fortement que ce que les opérateurs avaient anticipé, la remontée des prix du brut pourrait être durablement freinée.

Télécharger l'édito "Prix du pétrole, un faux rebond ?"