La banque d'un monde qui change

LogMote : faire du smartphone une clé unique

  • 25.10.2016

Parmi les start-ups de la 1re saison du FinTech Accelerator de l’Atelier BNP Paribas, LogMote a imaginé un service d'authentification unifiée, sur smartphone, qui gère à la fois les accès aux applications et aux services Cloud. Rencontre avec Yann Torrent, un des fondateurs de l’entreprise.

Quelle est l'histoire de LogMote ?

À l’origine de LogMote, il y a d’abord 3 ingénieurs qui se connaissent et travaillent ensemble depuis 10 ans : 3 de mes anciens collègues de SkyRecon Systems, une autre start-up que j’avais aussi cofondée.

À l’origine d’une start-up, il y a toujours une idée. Pour nous, cela a plutôt été un constat : l’identification et l’authentification deviennent des problèmes en raison du nombre croissant de mots de passe que nous devons tous mémoriser. Nous avons voulu simplifier le quotidien de chacun, en faisant du smartphone une clé unique, universelle, permettant de s’identifier et de s’authentifier dans toutes les situations. Nous aimons parler de LogMote comme une  « clé sans contact pour libérer et accélérer l'expérience utilisateur ».

Comment avez-vous rencontré le FinTech Accelerator de L'Atelier BNP Paribas ?

En 2015, le projet de LogMote était bien avancé : nous avions déjà déposé un brevet  pour protéger notre technologie, développé un prototype, conçu des applications tests pour recueillir les retours des utilisateurs… Nous avions pris le temps de concevoir la solution la plus simple et la plus efficace possible.

C’est alors que nous avons décidé de participer au tout 1erBNP Paribas International Hackathon, en juin 2015. C’était une première pour nous qui s’est révélé être un succès. Concourant sur le thème de la gestion des identités dans un coffre fort numérique, nous avons été l’une des équipes lauréats de ce 1er hackathon. Ce qui nous ouvrait les portes de l’accélérateur, grâce aussi au soutien de la Banque de Détail en France (BDDF) de BNP Paribas : une opportunité que nous avons bien sûr saisie ! 

Votre concept était bien avancé. Qu'attendiez-vous de votre passage dans le FinTech Accelerator ? 

Effectivement, lorsque nous avons intégré le Lab de l’Atelier, nous venions de signer nos premières références client ! Pour nous, l’accélérateur était un moyen de lancer notre développement commercial, continuer de nouer des liens avec l’entité Banque de Détail en France de BNP Paribas. Et aussi nous l’espérions, concrétiser – et contractualiser – nos relations avec le Groupe !

C’était aussi une occasion immense d’acquérir de nouvelles compétences. Car pour avoir participé à la création de 3 start-up, je sais que chaque projet est différent : on part toujours d’une page pratiquement vierge. 

Et aujourd'hui, où en êtes-vous ?

Il est encore trop tôt pour faire un bilan de notre passage au Lab de l’Atelier BNP Paribas : nous n’avons pas encore fini d’en évaluer tous les acquis et conséquences.

Mais tout va très vite maintenant. Mi-novembre, nous allons entrer dans un projet pilote et notre solution sera déployée auprès d’une centaine d’utilisateurs. Un contrat sera signé prochainement avec BNP Paribas. Nous allons également faire une levée de fonds, pour pouvoir structurer notre équipe commerciale.

Je pense que la maturité de notre projet était idéale pour profiter au mieux de l’accompagnement de l’accélérateur. Avec les professionnels de L’Atelier BNP Paribas  à nos côtés, tout est allé plus vite. Ils venaient avec nous aux rendez-vous avec les équipes BNP Paribas et nous conseillaient… Ils connaissent le monde de la banque en général, le groupe BNP Paribas en particulier, et maîtrisent les contraintes et le fonctionnement des start-up. Leur présence fluidifie les relations et aplanit toutes les incompréhensions et différences de culture qui pourraient apparaître entre un grand groupe international et une petite start-up.

la maturité de notre projet était idéale pour profiter au mieux de l’accompagnement de l’accélérateur.
“ Avec les professionnels de l’Atelier BNP Paribas à nos côtés, tout est allé plus vite. ”

Yann Torrent

Co-fondateur de LogMote

Quel conseil donneriez-vous aux start-up des prochaines saisons ?

Pour réellement profiter de cette expérience, la star-tup doit avoir parfaitement réfléchi à son projet, avoir des objectifs clairs et concrets. Une certaine maturité est indispensable, car les solutions viennent toujours de la start-up : l’accélérateur n’apporte pas des solutions clés en main, mais un accompagnement, des conseils qui sont très utiles lorsque vous souhaitez travailler avec un grand groupe comme BNP Paribas. 

LogMote

Logmote.com 

La nouvelle solution d'identification stockée sur votre smartphone.

A lire aussi

Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage