La banque d'un monde qui change

Les jeunes face à la banque : confiants mais exigeants

  • 18.12.2015

BNP Paribas et MeltyGroup, le groupe média digital leader sur les 18-30 ans, ont réalisé une étude* sur les rapports entre les jeunes français et les banques en 2015. Séduits par les nouveaux modèles de banques, investis dans la gestion de leur compte, ils se montrent attachés à une relation bancaire faite de réactivité et d’innovation. 

Un choix personnel empreint de confiance

Pour les jeunes, avoir son propre compte bancaire est un grand pas vers l’autonomie. Et ils l’affirment haut et fort : 54 % d’entre eux choisissent eux-mêmes leur banque ! Et si les 2/3 ont la même banque que leurs parents, le taux est plus important pour les 15/24 que pour les 25/35 : en grandissant, ils affirment leur différence !

Mais choisir la même banque ne signifie pas choisir les mêmes services. Les banques proposent des produits dédiés aux jeunes, décisifs dans leur choix.

Bonne nouvelle : les 15/35 ans ont confiance en leur banque. Leur satisfaction moyenne obtient la note de 7 sur 10 : une satisfaction qu’ils justifient par :

  • Une bonne information, 
  • Une bonne disponibilité, 
  • Une grande réactivité de leur conseiller.     

Mais curieusement, même satisfaits et confiants, les jeunes ne sont que 59 % à recommander leur banque à leurs proches. 

Un partenaire utile pour des projets personnels

Pour les jeunes, c’est clair : une banque sert avant tout à« avoir une carte bancaire et faire des virements ». Mais ils pensent aussi à faire des économies de manière sécurisée ou à préparer des projets personnels à plus ou moins long-terme.

Par ailleurs, les jeunes reconnaissent 3 qualités inhérentes à leur banque :

  1. la confidentialité 
  2. la sécurité 
  3. la proximité

En revanche, ils aimeraient une banque plus proche de leurs préoccupations : une banque qui leur proposerait des tarifs plus légers pour coller à leurs petits budgets, qui serait plus transparente dans ses tarifs…
Même si la plupart des banques, aujourd’hui, mènent des actions citoyennes, liées à la protection de l’environnement et à l’accompagnement des populations en difficulté, les jeunes sont sensibles aux actions durables et à l’engagement  de leur banque.

Gérer son compte ? Tout seul !

Près de 8 jeunes sur 10 gèrent leurs comptes en toute autonomie : avec leur ordinateur, leur smartphone… ou « à l’ancienne », en consultant leur relevé bancaire imprimé. Et ils consultent leur compte 4,3 fois par semaine.

Les comportements diffèrent avec l’âge : les 15/24 consultent ainsi moins souvent leurs comptes que les 25/34 et plus largement par le relevé papier.

Joindre mon conseiller ? Par tous les moyens

Autonomes, certes, les jeunes veulent aussi pouvoir discuter avec leur conseiller bancaire. Pour ouvrir le compte, mais aussi réaliser des projets (44 %), résoudre des problèmes (41 %), obtenir des conseils… 

Si les jeunes ont bien des raisons de contacter leur conseiller, pas question de tout mélanger : les réseaux sociaux, dont ils sont largement adeptes, sont réservés aux amis. Ils ne sont encore que 16 % à souhaiter contacter leur conseiller par ce biais.

Des jeunes conquis par des offres extra-bancaires

Changer de banque ? 29 % des jeunes l’ont déjà fait. Généralement pour trouver des tarifs plus attractifs. Cependant, 67 % se disent prêts à le faire, toujours pour de meilleurs tarifs, mais aussi pour trouver des offres extra-bancaires attractives et innovantes. Celles-ci représentent de véritables motivations pour changer de banque. 

Les avantages à caractère culturel les séduisent en effet largement, notamment les 15-24 ans. À commencer par les places de concert, de festival ou de cinéma ou encore des offres à tarif réduit sur les voyages…

Séduits par les nouveaux acteurs bancaires 

Les 15/35 ans ne verraient aucun inconvénient à confier leurs comptes à un acteur bancaire nouveau, qui serait un géant du net, comme Google, ou un spécialiste du paiement en ligne, comme Paypal.
Ils seraient séduits par leur expérience en matière de nouvelles technologies, ont confiance en la solidité de ces grandes entreprises, dont ils utilisent les services quotidiennement. 

Pas de doute, les banques doivent les surprendre et innover pour les séduire !

Des innovations attendues

Mais quelle est la banque de demain idéale pour les jeunes ? Ils imaginent des relations plus simples et instantanées (par SMS ou Skype par exemple) ou des moyens de paiement simplifiés, plus rapides et plus efficaces (par smartphone, empreinte digitale…). 

Mais pour eux, le conseil reste encore et toujours essentiel. Et elle pourrait prendre la forme d’une application mobile pour optimiser les dépenses ou payer instantanément, par exemple.

Visualisez l'infographie  "Les jeunes et la banque " 
Infographie Les jeunes et la banque

Téléchargez l'infographie "Les jeunes et la banque"

* 1266 jeunes ont été interrogés entre le 30 avril et le 17 mai 2015. La moitié avait entre 15 et 24 ans, l’autre moitié entre 25 et 35 ans.