La banque d'un monde qui change

Investir : pourquoi choisir l’Asie ?

  • 10.07.2018

Un vent de printemps souffle sur les marchés financiers asiatiques qui rencontrent un succès croissant chez les investisseurs. L’Asie constitue en effet une zone majeure de développement notamment pour BNP Paribas Asset Management, qui s’y positionne en investisseur de premier plan et intègre les critères ESG à sa gestion d’actifs.

Une activité florissante sur les marchés financiers asiatiques

Alors que l’ensemble des marchés financiers observe un ralentissement début 2018, l’activité est florissante depuis plus d’un an sur les marchés financiers en Asie, soulignant la forte croissance économique des pays de la région. La croissance chinoise s'est en effet accélérée pour atteindre 6,9 %. La bourse de Shanghai, place financière chinoise de référence, a progressé de 6,58%. La bourse s’est également envolée de 36 % à Hong Kong, qui a connu en 2017 sa plus forte progression depuis 6 ans. 

Le Japon n’est pas en reste : la bourse nippone a gagné 6,5 % en 2017 et le Nikkei, indice boursier de référence, a bondi de 19,10 %. Le pays du Soleil-Levant est aujourd’hui l’un des principaux bénéficiaires de l'accélération de la croissance mondiale. Il a été par ailleurs porté par d’importantes réformes intérieures : recul du yen opéré par la Banque du Japon, baisse de l’impôt sur les sociétés, investissement des fonds de retraite dans l'industrie… 

Une région clé pour BNP Paribas Asset Management

Les bourses asiatiques - et les actions japonaises en particulier - attirent les faveurs des investisseurs. 

Pour Arthur Kwong, Chief Investment Officer Asia Pacific Equities de BNP Paribas Asset Management, « le moment est propice pour investir sur les marchés boursiers asiatiques : les cours ne sont pas trop élevés et les entreprises ont beaucoup de trésorerie, ce qui est de bon augure pour verser des dividendes, mener des fusions-acquisitions ou permettre des rachats de titres. » 

BNP Paribas Asset Management est aujourd’hui l'un des principaux fournisseurs de services financiers pour les entreprises et les acteurs institutionnels en Asie-Pacifique, pour lesquels la filiale gère 60 milliards  d'euros d'actifs. 

le moment est propice pour investir sur les marchés boursiers asiatiques : les cours ne sont pas trop élevés et les entreprises ont beaucoup de trésorerie

La filiale de BNP Paribas vise à étendre ses activités, notamment au Japon, et souhaite accroître la valeur des actifs de ses fonds à moyen terme en investissant dans des actions émises par des sociétés nippones et/ou des sociétés exerçant leurs activités au Japon. La filiale a également lancé récemment 2 nouveaux fonds ISR permettant aux investisseurs d’investir dans les marchés d’actions japonaises, en tenant compte à la fois de critères financiers et extra-financiers, liés à la responsabilité sociale et environnementale des entreprises ainsi qu'à leur gouvernance.

BNP Paribas Asset Management accélère en Chine

Poursuivant l’expansion du Groupe sur le continent asiatique, l’entité WFOE (Wholly Foreign Owned Enterprise) de BNP Paribas Asset Management vient tout juste d’obtenir la qualification QDLP, lui permettant de placer des actifs chinois à l’étranger, sans avoir à créer de coentreprise avec un acteur local. 

La Chine est un marché en croissance clé. À travers ce programme, les clients particuliers fortunés et les investisseurs institutionnels chinois peuvent dorénavant bénéficier de notre expertise d’investissement mondiale. 

En Chine, traditionnellement, un certain nombre d’activités, notamment bancaires, ne peuvent être exercées par un investisseur étranger sans un associé local. Pour s’implanter, il faut alors créer une coentreprise avec un partenaire chinois, également appelée entreprise à participation étrangère (EPE).

Cependant, depuis 2013, les règles se sont assouplies. Le programme QDLP (Qualified Domestic Limited Partnership) permet aux gestionnaires d’actifs étrangers de gérer les portefeuilles d’investisseurs chinois via une structure qu’ils possèdent entièrement, des WFOE et de les placer à l’étranger. Suspendu en 2015, ce programme a été relancé. Pour en bénéficier, une entreprise doit recevoir l’approbation des autorités de Shanghai. Son activité est soumise à des quotas établis au cas par cas et étroitement surveillés. 

Ligia Torres, Responsable Asie-Pacifique de BNP Paribas Asset Management, a commenté l’obtention du statut QDLP : « La Chine est un marché en croissance clé pour BNPP Asset Management. À travers ce programme, les clients particuliers fortunés et les investisseurs institutionnels chinois qui souhaitent diversifier leur portefeuille en y intégrant un large éventail de classes d’actifs et d’allocations pays peuvent dorénavant bénéficier de notre expertise d’investissement mondiale. »

Le fonds ESG et les engagements responsables de BNP Paribas en Chine

En Chine comme sur le reste du globe, BNP Paribas Asset Management suit la politique Développement Durable du Groupe. La filiale se présente comme le premier gérant d'actifs international doté d'un quota QDLP à offrir un fonds géré sur la base de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). 

Ces efforts ont été récompensés à plusieurs reprises. 

D’abord par le prix de « L'investisseur le plus responsable » de la zone APAC et Hong Kong, décerné par le journal Asia Asset Management, puis par deux prix « Impact durable » et « Investissement durable (Overall Leader) » lors du 14ème dîner de gala « BENCHMARK Fund of the Year Awards » qui a eu lieu à Hong Kong en janvier 2018. Ces deux prix récompensent la qualité de l’approche ESG des gestionnaires d’actifs et leur capacité à gérer les risques et opportunités de moyen et long terme qui découlent des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Photo header ©jiratto

Photo ©Nick Fox

A lire aussi

Toutes les actualités
Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage