La banque d'un monde qui change

Banques et néo-banques : au service du client

  • 28.06.2018

En l’espace de 8 ans, la technologie a bouleversé les usages des clients. Apparues à partir de 2009, les néo-banques répondent en partie à ces nouveaux comportements. Aux côtés des acteurs traditionnels, elles offrent aux clients une nouvelle expérience de la banque. Décryptage.

Les néo-banques dans l’air du temps

Mobile, autonome et connecté : c’est ainsi que l’on pourrait qualifier le consommateur d’aujourd’hui. Et qui dit nouveaux comportements, dit nouvelles priorités. Ce que les clients bancaires recherchent désormais ? La rapidité, la praticité et l’indépendance, via une offre de services accessible à tout moment depuis un ordinateur ou un équipement mobile pour réaliser leurs opérations les plus simples : virements, consultation des comptes, etc. 

C’est précisément ce que les néo-banques, 100 % digitales et sans réseau physique, proposent. Grâce à une souscription simple et rapide, la plupart du temps via le téléchargement d’une application, les néo-banques nécessitent généralement peu de justificatifs. Elles offrent également un ensemble de services bancaires fondamentaux accessibles à la demande et à tout moment, ainsi que des outils d’aide à la gestion de budget (alertes, visualisations, simulations prédictives…). 

Quelle est la différence entre une banque en ligne et une néo-banque ?

On pourrait les confondre, mais il s’agit bien de 2 modèles de banque différents. Avec un objectif commun toutefois : proposer une offre bancaire adaptée aux nouveaux usages

Le plus souvent adossée à une banque traditionnelle, la banque en ligne s’appuie sur une infrastructure existante pour proposer une palette complète de produits et services : comptes et cartes bancaires, produits d’épargne, crédits immobiliers, assurances, investissements en bourse… Une offre accessible sur ordinateur et sur mobile. Un exemple ? Hello Bank!, la banque 100 % en ligne de BNP Paribas. Les conseillers Hello Bank! sont aussi joignables en temps réel par chat et sur les réseaux sociaux, sur des horaires élargis pour répondre aux attentes d’une clientèle débordée.  

Les néo-banques, elles, s’apparentent plus à des FinTechs. Titulaires d’une licence bancaire, elles proposent généralement des services bancaires de « première nécessité », comme ouvrir un compte et obtenir une carte de paiement. Le mode d’interaction privilégié avec ces banques reste le smartphone. En juillet 2017, BNP Paribas a acquis la néo-banque Nickel, un rachat qui permet au Groupe de compléter son dispositif dédié aux nouveaux usages bancaires. 

Néo-banques et banques traditionnelles : deux offres complémentaires

Si les propositions novatrices des néo-banques permettent de simplifier et fluidifier certaines transactions, voire de désintermédier des services, le rôle des conseillers et des agences reste essentiel à un grand nombre d’actions et de décisions. C’est pourquoi les clients des néo-banques sont aussi en majorité clients d’une banque traditionnelle. Une multibancarisation qui leur permet de passer d’un canal à l’autre sans rupture, en fonction de leurs besoins. Par exemple, ils se tourneront vers la néo-banque pour leurs opérations courantes comme la consultation de compte, les paiements et les retraits, mais préféreront se rendre en agence pour souscrire un prêt immobilier ou obtenir des conseils à valeur ajoutée sur la gestion de leur capital.

Rares sont en effet les clients pouvant se passer d’un dialogue IRL (In Real Life*) avec un conseiller. La preuve : 57 % des Français continuent de privilégier l’agence et la rencontre avec le conseiller pour leurs opérations complexes, comme un achat immobilier, une transmission patrimoniale ou un projet professionnel. 

Et dans un monde où digital et physique se complètent, la fluidité des parcours clients devient essentielle. Les FinTechs sont ainsi de plus en plus nombreuses à se placer dans le giron des banques traditionnelles. Un moyen de proposer aux clients le meilleur des deux mondes : expertise financière, assurance d’un service personnalisé, sécurité mais également outils de gestion accessibles 24h/24, praticité et rapidité. 

Nickel, la néo-banque qui cartonne 

Avec près de 940 000 clients, Nickel (Groupe BNP Paribas) est le plus grand ouvreur de comptes bancaires en France. Ses atouts : une offre de services financiers simple et 100 % connectée. Elle comprend l’ouverture d’un compte « rechargeable » avec carte Mastercard internationale et RIB pour vos achats, retraits et virements. Depuis mai 2018, Nickel propose Nickel Chrome, une nouvelle offre de carte pour ceux qui souhaitent bénéficier de services et d’assurances supplémentaires : paiements gratuits à l’étranger, assurance voyage, assurance en cas de vol des papiers d’identité ou des clés…

Accessible à tous sans conditions de ressources, Nickel est la formule idéale pour ceux qui veulent simplement pouvoir payer et être payés, sans possibilité de découvert ni de crédit.

Un compte Nickel peut être souscrit en 5 mn chez un buraliste partenaire sur présentation d’une pièce d’identité et de paiement de 20 € pour l’abonnement mensuel.

Nickel, le compte pour tous 

A lire aussi

Toutes les actualités
Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage