La banque d'un monde qui change

SXSW Festival : placer l’humain dans le digital

  • 24.03.2016

Du 11 au 16 mars à Austin, Texas, se tenait le festival SXSW. Créé en 1987, cet évènement accueille chaque année plus de 35 000 visiteurs. Le SXSW, c’est en fait 3 festivals en 1 : le SXSW Interactive (centrée sur les nouvelles technologies), le SXSW Film, et le SXSW Music. En marge de la partie Interactive, se déroule également le Trade Show, soit le volet « exposition » du festival, qui accueille des start-ups du monde entier, et attire près de 70 000 visiteurs tous les ans. Le SXSW met l’accent sur la place et le rôle de l’humain au sein de la technologie, contrairement au CES de Las Vegas, qui let en lumière l’aspect technique de l’innovation. L’Atelier BNP Paribas a dépêché sur place un observateur pour faire état des tendances clés présentées au SXSW 2016. Tour d’horizon.

La montée en puissance de la réalité virtuelle

Plus de 190 évènements du festival évoquaient ce thème. Et pour cause, la réalité virtuelle prend une ampleur croissante : en 2015, à l’échelle mondiale, les start-ups du domaine ont levé 658 millions de dollars pour 126 deals, contre 52 deals en 2014. La réalité virtuelle n’est plus seulement limitée aux jeux vidéo, et se diffuse dans tous les secteurs économiques. Des exemples ? Rebecca Minkoff qui propose des défiles de mode filmés en 3D, ou encore Google et son Expeditions Pioneer Program qui conçoivent un concept des classes vertes revisitées.

Gouvernement 2.0 : le big data pour décider

En cette année d’élections présidentielles américaines, la digitalisation du gouvernement faisait figure d’enjeu primordial. Barack Obama a d’ailleurs ouvert le volet Interactive du SXSW. Premier Président américain à se rendre au festival, il est revenu sur la nomination en mars 2015  d’un «chief digital officer» de la Maison Blanche et la «Precision Medecine Initiative», une base de données génétiques visant à faire avancer la recherche sur les maladies rares. Environ 200 sessions du SXSW portaient sur les nouveaux usages du big data par le gouvernement et le secteur public en tant qu’outil décisionnel et vecteur d’engagement des citoyens. A l’échelle des États-Unis, beaucoup de progrès restent toutefois à réaliser. Un rapport de Bloomberg Philanthropies révèle que seules 28 % des villes américaines de tailles moyenne adaptent leurs programmes en fonction de l’analyse des données qu’elles collectent. 

Des nouveaux modes de transports pour une ville plus intelligente

Autre tendance lourde : les transports urbains, pour faire émerger des villes plus intelligentes, qui optimisent leurs ressources et assurent une qualité de vie satisfaisante à leurs habitants. Un enjeu de taille, dans un monde qui doit faire face à une forte croissance démographique. La « smart car » et la « smart transportation » font figure des grandes innovations en la matière. Parmi les interventions les plus attendues, se trouvait celle de Dirk Ahlborn, CEO d’Hyperloop, une entreprise créée en 2013, qui conçoit des capsules capable de parcourir 1 km en 3 secondes. East River Skyway a également suscité beaucoup d’intérêt avec son système de transport par câble et télécabine, déjà développé à La Paz en Bolivie ou Rio de Janeiro. Ultra-rapides, écologiques et intégrées en réseaux de transports, ses voitures suspendues peuvent contenir jusqu’à 35 personnes. A New York, pour la phase 1 du projet East River Skyway, des études ont établi qu’elles permettraient de relier Brooklyn et Manhattan en une trentaine de minutes. Soit 25 minutes de moins qu’actuellement…

. En savoir plus : 

SXSW : une médecine de précision certes mais surtout collaborative !

SXSW : Whatsapp, outil marketing de prédilection au Brésil

SXSW : gouvernements locaux, les véritables acteurs de la smart city ?