La banque d'un monde qui change

Le point sur la semaine économique : Etats-Unis, premières contrariétés pour M. Trump

  • Jean-Luc Proutat Economiste
  • 31.03.2017


  • Le président Trump échoue à abroger Obamacare
  • Les baisses d’impôts « massives » en sont encore au stade des promesses

Il n’est pas sûr que le président américain Donald Trump ait lu L’Esprit des lois. A l’origine de la séparation des pouvoirs, la pensée de Montesquieu aurait pourtant pu lui inspirer quelques tweets. Car aux Etats-Unis, rien ou presque ne se fait sans l’aval du Congrès. Contraint de renoncer à son projet phare d’abrogation de l’Affordable Care Act (Obamacare), M.Trump vient d’en faire l’expérience. Celui-ci dispose pourtant d’une majorité républicaine, au Sénat comme à la Chambre des Représentants. Mais le Grand Old Party n’a pas su s’entendre sur la loi de remplacement voulue par la Maison Blanche, trop radicale pour les uns, pas assez pour les autres. 

Un accident de parcours qui en annonce d’autres ? Le fait est que les baisses d’impôts « massives » annoncées durant la campagne n’apparaissent guère plus consensuelles. Outre qu’elles ne sont pas financées (par des économies équivalentes de dépenses), certaines créent des distorsions de concurrence.C’est par exemple le cas de la proposition visant à retrancher de la base taxable des sociétés les recettes d'exportation, qui divise « Corporate America » autant que les membres de la nouvelle Administration eux-mêmes.