La banque d'un monde qui change

La RSE, moteur d’innovation dans la banque et l’assurance

  • 22.07.2015

Quand tout incite à prendre en compte la RSE 

Alors que les effets de la crise amorcée en 2008 continuent à exercer un impact significatif sur l’économie, parler de RSE peut sembler anecdotique. Et pourtant, banques et assureurs sont nombreux à placer la RSE au cœur de leur stratégie, de leur communication et de leurs actions.

Il ne faut pas y voir une mode, mais bien un choix délibéré, justifié par :

- le contexte juridique, avec les engagements du Facteur 4, le Grenelle de l’environnement et le Grenelle 2, qui incitent banques et assurances à s’engager dans une démarche RSE soutenue ;

- le contexte sociétal, les consommateurs exigeant plus de transparence et plus d’engagements en faveur d’un comportement éthique, social, et environnemental. Les actions même de la banque ou de l’assureur en matière de RSE peuvent ainsi devenir un atout différenciant ;

- le contexte économique, difficile, qui incite banques et assureurs, comme toutes les entreprises, à  réduire les coûts et à mieux maîtriser les risques. La RSE est justement un levier de performance, associant efficacité économique et financière, préservation de la valeur des actifs.

La RSE s’impose en interne…

Les enjeux de la RSE se traduisent tout d’abord en interne dans les entreprises par de nombreuses actions visant à réduire l’empreinte écologique, les émissions de carbone et de GES (gaz à effet de serre).

Cela peut passer par une réduction de l’utilisation du papier, une réduction des consommations énergétiques en sensibilisant les collaborateurs (ne pas laisser lumières et ordinateurs allumés ou en veillant à la performance énergétique des bâtiments, en incitant les collaborateurs à pratiquer le covoiturage…). Dans le domaine des RH, la RSE se traduit par des actions en faveur de la parité, la formation, la mobilité…
Toutes ces actions  – parfois associées à des objectifs précis – et leurs résultats font souvent l’objet d’un rapport spécifique, le rapport de RSE.

Certaines de ces actions peuvent avoir un impact sur la relation client. Ainsi, la réduction du papier peut entrainer une dématérialisation des relevés de compte, avis d’échéances et autres documents.
Mais l’engagement RSE de la banque ou de l’assurance s’illustre aussi par une toute nouvelle offre de produits et services intégrant des dimensions environnementales et/ou sociales. La RSE devient alors un véritable moteur d’innovation !

… et incite banques et assurances à innover 

Bien sûr, dans le secteur bancaire, l’offre d’investissements socialement responsables (ISR) est renforcée et plus largement promue auprès des clients. 

Des outils de financements « verts » font aussi leur apparition : des prêts dédiés aux particuliers souhaitant réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique de leur logement ou acheter un véhicule propre, ou encore des financements pour les entreprises développant des activités liées au développement durable. 

Par exemple ? Le Groupe BNP Paribas s’est doté, en Italie, d’un dispositif dédié au conseil et au financement de projets de production d’énergie renouvelable ou d’efficacité énergétique : le « Green Desk ». Celui-ci a déjà traité plus de 150 projets, pour les particuliers comme les PME. Cette initiative, a d’ailleurs été récompensée par le Green Globe Banking Award 2014 et le Milano-Finanza Innovation Award 2014. Un dispositif similaire existe également en Belgique au sein de BNP Paribas Fortis et fera prochainement son arrivée en France. 

BNP Paribas a lancé en 2014 une autre initiative, plus ambitieuse encore, en créant avec la Banque Mondiale une obligation verte : les actions d’entreprises qui la composent ont été sélectionnées sur la base de critères RSE exigeants par Vigeo.

Les assureurs, de leur côté, peuvent appliquer une politique incitative, avec des tarifs préférentiels pour les véhicules propres, par exemple. 
Banques et assureurs proposent également de nombreux services nouveaux, pour un accompagnement responsable des clients, comme une assurance complémentaire santé responsable, pouvant être associée à des services d’information et de prévention santé, déconnectés de l’offre commerciale. Une assurance automobile sera couplée à des offres de prévention routière et de perfectionnement à la conduite.

Plus largement, des produits de toute nature peuvent voir leur mode de commercialisation évoluer, vers des offres sur mesure, différenciées et co-construites avec le client.

Partager les bonnes pratiques pour inspirer les autres

La RSE encourage de plus le partage d’expertise avec d’autres acteurs, visant à créer des initiatives responsables en collaboration, à échanger les bonnes pratiques, encourager la réflexion commune inter-entreprises.
Pour preuve, le salon Produrable, « salon des Acteurs et des Solutions pour le Développement Durable et la RSE » connait un succès croissant depuis sa création en 2007. Depuis la 1ère édition, ce sont au total 20 400 participants, 746 intervenants et 325 exposants ou partenaires qui se sont mobilisés !
Lors de l’édition 2015 (31 mars et 1er avril), BNP Paribas a sponsorisé les « barcamps de l'éco-socio-innovation » sur l’Agora TV, présentant des initiatives éco-socio-innovantes, lors d'ateliers participatifs. L’objectif ? L’échange et la coopération, pour multiplier et favoriser les actions RSE

Impossible de parler de collaborations et synergies visant à mettre en applications les principes de la RSE, sans évoquer le Forum Mondial Convergences. Cette plateforme de réflexion a été lancée en Europe pour établir de nouvelles convergences entre acteurs publics, privés, solidaires, académiques et médias, afin :
- de promouvoir les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), 
- de lutter contre la pauvreté et la précarité dans les pays du Nord et du Sud.
En septembre prochain se tiendra la 8ème édition du Forum Mondial Convergences, à Paris. BNP Paribas en est l’un des partenaires associés ! La thématique adoptée cette année : « Zéro exclusion, zéro carbone, zéro pauvreté », avec des conférences sur le développement des PME, la microfinance verte, le financement des entreprises sociales, l’action humanitaire ou encore le financement climatique… 

Des initiatives « multi-critères »

Enfin, des initiatives regroupent de nombreux aspects de la RSE et de ses impacts : ainsi BNP Paribas, dans son programme d’accélération « Innov&Connect » qui réunit ETI et Startups autour de projets communs, a réservé des places à des Entreprises Sociales. Une décision qui allie des aspects de partage et de collaboration, mais aussi d’innovation, le tout au service d’initiatives à finalité sociale et/ou environnemental d’intérêt général… La RSE sous toutes ses formes !

BNP Paribas entre dans le Global 100

L’entreprise Corporate Knights, spécialisée dans la promotion de la RSE, publie chaque année un classement mondial des 100 entreprises les plus performantes en matière de développement durable : le Global 100. Pour l’établir, plus de 4 600 grands groupes côtés sont analysés, sur des critères de production énergétique, d’émissions de CO2, de consommation d'eau, etc. En 2015, BNP Paribas a intégré pour la première fois ce classement appelé « Global 100 ».