La banque d'un monde qui change

Retour sur le CES 2018

  • 09.03.2018

Pour découvrir les dernières innovations et les tendances les plus prometteuses, BNP Paribas a sillonné le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, indétrônable rendez-vous annuel des acteurs de la tech. Coup de projecteur sur ce qui vous attend.

Le CES aujourd’hui

Lancé il y a plus de 50 ans, le CES est le plus grand salon dédié à l’électronique grand public. Vitrine mondiale de l’innovation technologique, l’événement se tient une fois par an à Las Vegas, aux États-Unis. Start-ups comme grands groupes s’y retrouvent pour prendre le pouls des nouvelles tendances et s’en inspirer. Xavier Chanel, Digital project manager chez BNP Paribas, est parti explorer le Show pour le compte du Groupe. Retour sur les biens de grande consommation et les technologies de pointe les plus prometteuses. L’objectif : trouver la matière première pour enrichir toujours plus l’offre de BNP Paribas. Cette année, l’IA, la commande vocale, la 5G et la réalité augmentée étaient à l’honneur. Des conférences aux produits présentés, Xavier Chanel dresse pour nous la liste des faits marquants de cette édition 2018.

Le CES en quelques chiffres : 

250 000

m² d’exposition

100

km à pied 

Quand l’intelligence artificielle (IA) nous aide dans les tâches complexes

Sur le point d’envahir le quotidien des habitants de la planète, l’IA était omniprésente au CES. Pour le géant informatique Cisco, l’IA « a vocation à augmenter la puissance de l’humain ». Certains des outils de Cisco peuvent ainsi déjà détecter des malwares dans des flux réseaux cryptés ou encore aider les développeurs sur des parties de code. De quoi faciliter la création et la gestion quotidienne des développements informatiques. 

Google et IBM se projettent quant à eux dans une IA capable de se substituer à l’homme et de prendre elle-même ses propres décisions… au service bien entendu des humains. D’ici 5 à 10 ans, les acteurs du secteur espèrent créer une super intelligence à même de traiter des problèmes complexes avec une multitude de choix, une prise en compte du contexte et apporter des solutions cohérentes adaptés aux paramètres de la situation. L’IA a même commencé à s’auto-coder !

Quand le véhicule autonome libère du budget pour la maison

Aux États-Unis, la voiture est le plus gros poste de dépenses d’une famille, après la maison. Avec l’avènement annoncé du véhicule autonome, tout change : on n’achètera plus une voiture mais des parcours ou des trajets. Qu’adviendra-t-il alors de cet argent estimé entre 40 et 50 000 dollars annuels en moyenne ? Les constructeurs proposent de le réaffecter à des équipements du logement : robots ménagers perfectionnés, capables de s’acquitter des tâches les plus pénibles, intégration d’intelligence artificielle domotique ou assistants vocaux divers…

Quand le smartphone se met au service de la santé connectée

Pour Samsung, le futur proche est dans l’assiette : en 2023, le consommateur pourra photographier chacun de ses repas, son smartphone calculera le nombre de calories dans son assiette et proposera des exercices de sport personnalisés, monitorés par montre connectée. Lorsque l’utilisateur rentrera chez lui, son réfrigérateur lui suggérera plusieurs menus adaptés à ses prises et dépenses énergétiques, aux aliments disponibles et non périmés. Une fois le plat choisi, l’appareil transmettra directement ses instructions au four. Un assistant télévisuel ou vocal offrira ses conseils de préparation pour la recette. La santé est dans l’assiette connectée en toute tranquillité !  

Quand l’intelligence émotionnelle nous remonte le moral

Pan émergent de l’IA, l’intelligence émotionnelle identifie les ressentis humains afin de les entretenir ou au contraire les faire changer. Exemple : un individu rentre chez lui, ses caméras perçoivent sa tristesse. Ses plateformes de divertissement (streaming musical, VOD…) l’orientent alors vers une sélection adaptée, susceptible de lui remonter le moral. 

Quand la voix devient notre meilleur assistant

Aux États-Unis, 50 % des recherches sur internet devraient s’effectuer avec la voix d’ici 2020. Corollairement, les bots vocaux, ces assistants automatiques parlants, devraient se multiplier dans les années à venir, tous secteurs confondus. 

Quand faire ses courses devient aussi simple qu’une promenade

Dans la grande distribution, les progrès vont bon train. Amazon a fait grand bruit en 2017 avec le lancement d’Amazon Go, ces supermarchés sans caisse qui permettent à chacun de faire ses courses en scannant l’application de son smartphone sur les portiques situés à l’entrée des magasins. En Chine, le leader de la vente de détail Suning entend aller plus loin : ses clients seront désormais identifiés par reconnaissance faciale. Ils entreront et sortiront de l’enseigne avec leurs courses en toute liberté, les achats seront identifiés, le paiement sera automatique. Une simplicité qui écarte cependant la possibilité pour le consommateur de changer d’avis au dernier moment, lors de l’affichage du montant de ses courses…


Xavier Chanel, Digital project manager chez BNP Paribas

A lire aussi

Toutes les actualités
Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage