La banque d'un monde qui change

La plupart des pays ont leur banque centrale, qui supervise la création de monnaie, définit la politique monétaire et assure le bon fonctionnement des banques. Sauf qu’en Europe, la mise en place de l’euro a nécessité la création d’une Banque Centrale Européenne (BCE). A quoi sert-elle ? Comment fonctionne-t-elle avec les banques centrales nationales ?

Qu’est-ce qu’une banque centrale ?

Une banque centrale est à la fois le banquier de l’Etat et des banques. Elle fournit des indicateurs sur l’économie du pays, par des statistiques sur la monnaie, les crédits, l'épargne… Enfin, elle fixe le taux d'intérêt directeur, auquel les banques se refinancent. Elle a ainsi un levier d’action sur l'économie du pays. La plus ancienne banque centrale est la Banque de Suède, créée en 1656. La Banque d’Angleterre, nait quelques années plus tard, en 1694. La Banque de France, elle, date de 1800.

La BCE, la banque à l’échelle européenne

Créée en 1998, la Banque Centrale Européenne (BCE) est une banque centrale à l’échelle de la zone euro. Elle définit la politique monétaire des pays de la zone euro, est chargée de la gestion de la monnaie unique européenne.

La BCE est totalement indépendante du pouvoir politique des différents gouvernements des pays.BCE

Un rôle de régulation de l’économie et des prix

L'objectif principal de la BCE est de « maintenir la stabilité des prix », tout en apportant son soutien « aux politiques économiques générales dans la Communauté ».

Pour la BCE, l’objectif de maintien de la stabilité des prix représente, concrètement, une hausse des prix proche mais inférieure à 2 %.

Pour cela, la banque centrale module le taux d'intérêt directeur, c’est-à-dire le taux auquel les banques commerciales se refinancent auprès de la banque centrale. Une baisse du taux d'intérêt incite à consommer davantage, entrainant une tendance à la hausse des prix. Inversement, une hausse du taux freine la consommation et les prix.

Exceptionnellement, la banque centrale peut aussi agir sur la quantité de monnaie en circulation. On considère en effet que si celle-ci est trop importante, l’inflation peut apparaître. Si elle est insuffisante, la croissance économique est freinée.

L’objectif principal du Système européen de banques centrales [...] est de maintenir la stabilité des prix.

Article 127, paragraphe 1, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

Une mission de contrôle de la zone euro

La BCE a également pour rôle de :

  • définir et mettre en œuvre la politique monétaire de la zone euro,
  • conduire les opérations de change,
  • détenir et gérer les réserves officielles de change des pays,
  • émettre les billets de banque dans la zone euro,
  • collecter et centraliser des informations statistiques auprès des autorités nationales et des agents économiques,
  • contrôler les établissements de crédit des États membres.

Banques centrales nationales et BCE : qui fait quoi ?

La BCE définit les politiques de la zone euro. Elle s’assure que les différentes banques centrales nationales effectuent les opérations décentralisées de manière cohérente.

Les banques centrales nationales sont responsables de l’exécution des opérations de politique monétaire dans leur pays. Elles effectuent les transactions effectives, fournissent la monnaie aux banques commerciales, assurent la gestion opérationnelle des réserves de change de la BCE et de leurs propres réserves de change, participent au fonctionnement des marchés financiers et des instruments de paiement. Elles émettent les pièces. Enfin, selon les pays, elles peuvent exercer des fonctions spécifiques attribuées au plan national : par exemple, la Banque de France exerce dans l’hexagone des missions en matière de surendettement.