La banque d'un monde qui change

Les métiers de la banque : juriste

  • Lorraine Morel Juriste
  • Paris
  • 04.02.2019

Ouvrir un nouveau compte en banque, souscrire une assurance ou un forfait mobile, s’inscrire à une newsletter… toute souscription à un service nécessite de partager des données personnelles. La protection de ces informations est logiquement devenue un enjeu de taille. Au sein du Groupe BNP Paribas, des juristes comme Lorraine Morel aident à mettre en œuvre des mesures de protection des données clients. Découverte d’un métier qui monte.

Que faites-vous en tant que juriste chez BNP Paribas ? 

Au sein de la banque de détail en France (BDDF), je veille au respect de la règlementation sur la protection des données personnelles. Concrètement, j’aide les équipes opérationnelles à mettre cette règlementation en pratique, dans le cadre de leurs projets impliquant l’utilisation ou le transfert des données de leurs clients particuliers et petites entreprises : souscription d’un nouveau produit ou d’un crédit, ouverture de compte... Mes interlocuteurs en interne sont principalement les équipes marketing, digital et innovation, les risques, le data management, la sécurité. Mon poste couvre l’ensemble des canaux de la banque : agence, banque en ligne, banque sur mobile. 

Quelles sont les principales missions qui rythment vos journées ?

Mes journées sont généralement rythmées par les réunions avec les responsables de chaque projet (les « opérationnels ») qui nous présentent leurs problématiques. Il y a ensuite une importante phase d’analyse puis de recommandations : après avoir étudié le projet sur le plan des données personnelles et compris les besoins de mes interlocuteurs, je leur propose les solutions adéquates, à la fois conformes à la réglementation et intégrant leurs contraintes business : elles couvrent des problématiques opérationnelles, budgétaires, temporelles… 

Quel est votre principal défi ?

Présenter les solutions de la façon la plus concrète possible, sans jargon juridique. L’e-mail de restitution de notre recommandation doit détailler les différentes actions possibles et les risques associés de manière claire et concise. Bien souvent, les textes juridiques sont sujets à interprétation. C’est là que nous intervenons pour proposer une solution adaptée au contexte particulier, qui corresponde à la loi tout en étant compréhensible pour tous. 

Quelles sont les spécificités des métiers du juridique dans la banque de détail ?

Le volume de données tout d’abord : les activités de banque de détail traitent un nombre très important d’informations. Ensuite, la réglementation ; elle évolue en permanence. Anticiper la prochaine loi est très difficile : se tenir simplement à jour est déjà un travail quasi quotidien ! Ici, on résout les problèmes au jour le jour ! Il faut donc savoir être réactif et en mesure de comprendre les évolutions juridiques très rapidement. 

Êtes-vous également amenée à suivre des formations pour vous mettre à jour ? 

Oui, j’en ai d’ailleurs suivi une dernièrement ! BNP Paribas a créé le DLC2 (Digital Legal Competency Center), un dispositif innovant de formation aux nouvelles technologies, en partenariat avec l’université d’Assas et un cabinet d’avocats. Ce centre propose différents modules de formation aux juristes du Groupe. Pour ma part, j’ai participé, avec 51 autres juristes expérimentés, à une formation certifiante sur les thèmes de la cybersécurité, des solutions digitales, du cloud computing et des données personnelles. 

Sur quel projet travaillez-vous en ce moment ?

Le règlement général de protection des données (RPGD) nous occupe depuis deux ans. Pour rappel, le RPGD encadre le traitement et la circulation des données personnelles dans l’Union européenne. Dans la banque de détail en France, nous avons pris le sujet à bras-le-corps pour mettre à jour progressivement notamment les clauses d’information clients et les contrats avec nos fournisseurs et partenaires. 

Quelles sont les qualités requises pour faire ce métier ?

Il faut avoir un esprit à la fois juridique et opérationnel, afin de proposer des solutions pertinentes et réalistes. Savoir décrypter les textes, travailler main dans la main avec les équipes opérationnelles et comprendre les problématiques propres à chaque métier. Car l’objectif, c’est aussi de sensibiliser les opérationnels sur les implications juridiques de l’utilisation des données personnelles pour le Groupe. Enfin, l’organisation, la rigueur et l’écoute sont indispensables. 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus chez BNP Paribas ?

La dimension internationale du Groupe et les perspectives d’évolution et de mobilité internes, qu’elles soient transversales, métiers ou géographiques. J’apprécie aussi le fait de pouvoir travailler sur des projets d’envergure. 

“ Recherchez un poste qui vous plaît vraiment. N’hésitez pas à vous remettre en question, soyez moteur de votre carrière et donnez-vous les moyens de réussir dans ce que vous aimez ! ”

Lorraine Morel

Juriste

A lire aussi

Toutes les actualités