La banque d'un monde qui change

Les métiers de la banque : Contrôleur Profit & Loss

  • Thomas Gasquet Contrôleur P&L
  • Londres, Royaume-Uni
  • 23.02.2017

Thomas Gasquet, Contrôleur P&L chez BNP Paribas à Londres raconte ses missions en 5 questions.

Vous êtes Contrôleur P&L. En quoi cela consiste-t-il ? 

J’analyse la valorisation du portefeuille du trader pour calculer son profit and loss - P&L - jour par jour. Concrètement, le trader enregistre son deal dans le système front office, qui alimente ensuite le système back-office, et toute cette data tombe dans la marmite du contrôle P&L ! Mon rôle est alors d’analyser le P&L, d’identifier ses drivers, d’investiguer et de réconcilier tout écart entre les différents systèmes, puis de générer les chiffres officiels. Heureusement, BNP Paribas CIB met à notre disposition des outils informatiques ultra performants pour faciliter notre travail !

Une journée-type ?

Le matin, après avoir investigué et réconcilié les différences, je génère le chiffre officiel du P&L des trades de la veille, que j’envoie au trader pour validation et que je communique ensuite au management. L’après-midi est consacrée à l’analyse du P&L, puis à la prédiction du P&L des trades de la journée, qui donc ne seront passés au crible que le lendemain.

Les qualités pour faire ce métier ?

Un esprit d’analyse et une très forte capacité de concentration. Il faut aussi savoir être diplomate lorsque, occasionnellement, le trader n’est pas d’accord avec le résultat officiel. Trouver les mots justes et les bons arguments pour défendre son raisonnement et se faire écouter par les traders, des personnalités atypiques, est un exercice parfois difficile !

Vous avez rejoint BNP Paribas en octobre 2012, puis de nouveau en février 2015. Qu’est-ce qui vous a conduit à revenir au sein du groupe ? 

La 1ère fois, j’étais en alternance à Paris dans la relation client. Suite à cela, j’ai intégré une banque privée américaine en Suisse pour y faire de l’analyse d’investissement, mais les systèmes mis à notre disposition étaient archaïques et l’approche des ressources humaines ne m’a pas convenue. Lorsqu’un chasseur de tête m’a contacté pour un poste de trade support chez BNP Paribas à Londres, j’ai sauté sur l’occasion. Il s’est avéré que le jour où j’ai passé l’entretien pour ce poste, j’ai aussi passé celui pour ma fonction actuelle, plus senior. Et c'est celui-ci que j’ai décroché ! Ce qui me plaît le plus ici : un environnement de travail sain, tourné vers l’humain, et propice aux opportunités. 

Parlez-nous du Junior Board chez BNP Paribas à Londres.

Cette structure, au sein de laquelle je représente le service IT & Opérations, permet aux jeunes de soumettre leurs idées pour la banque de demain, puis de les promouvoir auprès du top management au cours d’une réunion annuelle. Dernière initiative en date : la création d’un livret d’accueil pour les nouvelles recrues.

“ Soyez préparés, mais restez naturels. N’essayez pas d’en faire trop pour impressionner votre recruteur !  ”

Thomas Gasquet

Contrôleur P&L

A lire aussi