La banque d'un monde qui change

Les métiers de la banque : Analyste Delta One

  • Bernice Chan Analyste Delta One
  • Hong Kong
  • 16.01.2018

Paris, Londres, Hong Kong. De retour dans son pays natal après plusieurs années en Europe, Bernice Chan, jeune diplômée d’HEC, s’épanouit aujourd’hui dans un métier qui la passionne : analyste Delta One.

Parlez-nous de ce que vous faites chez BNP Paribas.

J’émets des recommandations relatives aux prévisions de dividendes et au rééquilibrage d’indices. En d’autres termes, mon objectif est d’aider les traders du service Delta One à affiner leurs stratégies de négociation et de tarification. Je surveille ainsi tous les jours l’actualité des marchés. J’analyse les données financières des sociétés et leurs événements majeurs, comme une fusion-acquisition, des cessions d’activités… Et ce, sur tous les marchés asiatiques, hors Japon. 

Qu’est-ce que le Delta One, le produit que vous analysez ?

Il s’agit d’un produit dérivé dont le prix varie dans les mêmes proportions que son sous-jacent, un panier d’actions. J’émets ainsi des recommandations sur sa composition afin d’aider les traders à arbitrer le panier et à le négocier sur les marchés. 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire ce métier ? 

J’ai toujours voulu travailler dans la finance, un secteur stimulant où l’on rencontre souvent des gens intelligents et impliqués. Lorsque l’opportunité de rejoindre BNP Paribas en tant que jeune diplômée s’est présentée, j’ai sauté sur l’occasion ! Après m’être inscrite au Graduate Program Asie-Pacifique du Groupe, je suis devenue analyste associée à Hong Kong en avril 2017. Ce qui me plaît le plus dans cette fonction, c’est son caractère technique et le fait de travailler sur des produits financiers de niche. 

D’après vous, quelles sont les qualités requises pour faire ce métier ? 

Il faut s’intéresser de près aux marchés financiers pour pouvoir décoder les tendances, comprendre ce qui se cache derrière les variations de prix ou l’impact d’un événement économique sur les entreprises… Il est recommandé d’avoir des connaissances de base en finance, même si on apprend encore beaucoup une fois en poste. Ce métier requiert aussi des compétences relationnelles fortes, puisqu’un analyste financier interagit régulièrement avec un grand nombre de traders, d’analystes sans oublier les commerciaux. Il faut aussi savoir présenter et défendre ses conclusions. Enfin, il faut être capable d’évoluer dans un environnement où tout va très vite. 

Quel est votre plus grand challenge du moment ?

Monter en compétence dans le domaine de la recherche financière, un métier qui a une longue courbe d’apprentissage. Il faut des années pour construire son savoir et réussir à le mettre à profit, des années pour devenir un expert. Surtout qu’il n’y a pas de vraies ou de fausses conclusions. Personne ne peut donner la bonne réponse. Le seul critère à prendre en compte, c’est celui du sens : est-ce que mon raisonnement a du sens ou pas ? C’est la question que je me pose tous les jours, à chaque instant.

“ Tentez votre chance ! Cette banque vous offrira un environnement de travail à la fois stimulant, enrichissant et convivial. Vos collègues seront prêts à partager leurs connaissances et leur expérience avec vous, et c’est un atout essentiel pour un premier poste. En plus, vous aurez rapidement de vraies responsabilités.”

Bernice Chan

Analyste Delta One

A lire aussi

Toutes les actualités
Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage