La banque d'un monde qui change

L’emploi dans la banque en France : zoom sur un secteur qui recrute

  • 26.08.2016

Aujourd’hui, avec 370 300 collaborateurs, le secteur de la banque est l'un des premiers employeurs du secteur privé en France. Ces emplois sont créés dans toutes les régions, à des niveaux d'étude différents et dans de nombreux métiers. Tour d’horizon de l’emploi dans la banque.

Zoom sur le recrutement au sein du secteur bancaire en 2015 :

39 000

personnes recrutés dans le secteur bancaire 

2/3

des recrutements sont des cdi

6 000

contrats en alternance 

1 000

contrats en vie

De nombreux emplois créés… et surtout des CDI !

En 2015, le secteur bancaire français a recruté plus de 39 000 personnes selon l’Association Française  des Banques (AFB), après en avoir embauché près de 35 000 en 2014 . A noter : les 2/3 de ces recrutements se font en CDI – contre une moyenne de 20 % au niveau national. 

Parmi ces nombreuses embauches, l’alternance  tient une place importante. Elle reste un mode de recrutement privilégié dans le monde bancaire, et apprécié par les jeunes qui peuvent ainsi associer formation et rémunération, tout en se constituant une première expérience significative. Les banques françaises ont ainsi proposé, en 2015, plus de 6 000 contrats en alternance :  en apprentissage ou en contrat de professionnalisation, du CAP à Bac +5. 

Sans oublier plus de 1 000 contrats en VIE (Volontariat International en Entreprise), une formule qui permet aux jeunes de s’expatrier de 6 mois à 2 ans, pour découvrir tout à la fois un métier et un pays étranger !

Des métiers dans tous les domaines

Les métiers proposés dans la banque sont variés.  Il y a bien sûr les métiers commerciaux et de la relation client, qui représentent plus d’un recrutement sur deux

Mais dans le secteur bancaire, un salarié sur 5 travaille dans « les métiers support » : les ressources humaines, le marketing, le contrôle de gestion, l’analyse des risques ou encore des fonctions dans le secteur de la conformité ou des finances, très actives en matière de recrutement. 

Enfin, les métiers du traitement des opérations regroupent les domaines de la gestion de back-office, des opérations bancaires.

VOIR TOUTES NOS OFFRES D'EMPLOI


 Dans un environnement changeant, fortement influencés à la fois par les nouvelles technologies et les évolutions rapides de la réglementation, ces métiers sont en mutation constante, tout comme les compétences recherchées. Ainsi aux côtés des métiers de l’informatique, très présents dans la banque (analystes, programmeurs, chefs de projets…), la banque toujours à la pointe de l’innovation a désormais un fort besoin de spécialistes des nouvelles technologies (réseaux, méthodes agiles, e-banking, paiements innovants, big data…).

Dans un environnement changeant, ces métiers sont en mutation constante, tout comme les compétences recherchées

Quelques métiers de la banque  

  • Dans le secteur commercial : chargée de clientèle particuliers ou professionnels, opérateur de marché, conseiller patrimonial, conseiller spécialisé en immobilier… 
  • Dans les métiers du traitement : gestionnaire de back office, gestionnaire middle office épargne, …
  • Dans les fonctions support : analyste risques de marché,  juriste, fiscaliste international, contrôleur de gestion, comptable bilan et fiscalité, gestionnaire de carrière, chargé de marketing stratégique …
  • Dans les métiers de l’IT : Service Delivery Manager, Analyste développeur, ingénieur IT…

Pourquoi choisir la banque ?

Outre son dynamisme sur le marché du travail, la banque se caractérise par l’importance qu’elle accorde à l’évolution des compétences, une préoccupation essentielle. Résultat : les banques consacrent plus de 3,5 % de leur masse salariale à la formation continue des collaborateurs (contre 2,7 % en moyenne dans les entreprises françaises), un moyen pour les salariés de progresser constamment et de maintenir leur employabilité tout au long de leur carrière ! 

Ces dernières années, l’AFB remarque une augmentation des qualifications à l’embauche. Aujourd’hui, si 90 % des candidats ont au moins un bac +2, les jeunes diplômés de niveau Bac +4/5 représentent plus de 45 % des recrutements

Enfin, alors que la banque conserve une image de milieu masculin, la réalité est aujourd’hui tout autre : en France, les femmes représentent 51,7 % des effectifs en  2014 (et 46 % de femmes parmi les cadres, un score rarement atteint dans les autres secteurs d’activité).

Les métiers de la banque d'un monde qui change.

BNP Paribas embauche 

En 2016, BNP Paribas ambitionne de recruter en France plus de 3 000 nouveaux collaborateurs en CDI, 2 000 alternants et plus de 1 000 stagiaires

On recense au sein du Groupe plus de 300 métiers différents : les opportunités ne manquent pas, et ce, pour tous les profils !

Enfin BNP Paribas a placé le bien être au travail au cœur de ses préoccupations. Un engagement qui a valu à l’entreprise d’être certifiée « Top Employer Europe 2016 » et « Top Employer France 2016 », pour la 3e année consécutive.