La banque d'un monde qui change

Forum Convergences : Trois questions à… Thierry Laborde

  • 10.09.2015

A l’occasion du Forum Convergences, dont BNP Paribas est partenaire, découvrez le témoignage de Thierry Laborde (Directeur Général Adjoint) sur le thème «ODD, villes et  climat : quelle articulation des agendas et quelle mise en œuvre ? »

  • Vous intervenez à l’occasion de la plénière « ODD, ville et climat », pourriez- vous nous expliquer en quoi ces enjeux convergent ?

Les Objectifs de Développement Durable, dit ODD, ont été mis en place par l’ONU afin d’atteindre un développement plus responsable à l’échelle de la planète. De par leur nature même, ils intègrent donc pleinement les enjeux environnementaux, mais également économiques et sociaux.

Ville et Climat sont aussi deux notions intrinsèquement liées puisque l’urbanisation a pour conséquence directe une augmentation de la consommation d’énergie et donc la croissance des émissions de CO2. Mais il ne s’agit pas là de la seule conséquence, puisqu’on a aussi pu observer dans certains pays un lien direct entre urbanisation et paupérisation. Ce phénomène n’a d’ailleurs pas vocation à ralentir puisqu’en 2050, 70% de la population mondiale sera urbaine.

A l’heure où les nouveaux ODD devraient être prochainement actés, il parait donc essentiel d’avoir une réflexion globale intégrant ces différentes mutations si on veut atteindre un développement durable au niveau mondial.

  • Quel rôle peuvent avoir les organismes non étatiques, et plus particulièrement BNP Paribas, face à ces mutations ?

Il est important de noter que ces mutations sont non seulement récentes, mais aussi particulièrement rapides à l’échelle de la planète. A titre d’exemple, les scientifiques ont établi que le climat terrestre se réchauffe : déjà +0,8°C depuis l'ère pré-industrielle, et entre +2 et +4°C d'ici à la fin du siècle selon les politiques de réduction des émissions. Pour mesurer l'ampleur des bouleversements potentiels, ils rappellent que seuls 5°C de plus nous séparent de la dernière ère glaciaire survenue il y a 20 000 ans. L’ONU a ainsi estimé qu’il faudra dépenser au moins 3 500 milliards de dollars par an sur 15 ans pour éradiquer l’extrême pauvreté tout en maîtrisant le réchauffement climatique. C’est donc la société dans son ensemble qui doit s’impliquer pour trouver une solution compte tenu des montants d'investissement nécessaires.

BNP Paribas a un rôle à jouer, en tant qu’acteur de la société, à travers ses actions de mécénat en faveur de la solidarité et de l'environnement. Mais en tant que banque, notre impact est encore plus déterminant, car en finançant l’économie réelle nous un avons un pouvoir d’influence direct sur la société. De plus notre Groupe se positionne comme La banque d’un monde qui change, c’est donc important pour nous d’intégrer ces nouveaux défis sociétaux et environnementaux dans nos activités.

  • Pouvez-vous nous citer quelques exemples d’actions mises en place par BNP Paribas dans ces domaines?

BNP Paribas favorise le financement des énergies renouvelables, notamment à travers les green desks que nous avons mis en place en Italie, en Belgique et prochainement en France.

Cette politique nous permet d’avoir une base de clients qui produit un mix électrique en avance sur le mix mondial, c’est-à-dire qui intègre plus de renouvelables et moins de fossiles. Toujours dans le domaine environnemental, on peut citer Domofinance, la filiale commune d’EDF et de BNP Paribas Personal Finance qui se spécialise dans la maîtrise de la consommation d’énergie. En 2014, elle a contribué directement à la baisse des émissions de CO2 en villes en finançant 51 000 dossiers de rénovation énergétique de logements particuliers. Très présent dans les agglomérations, BNP Paribas soutient également activement les populations locales dans le domaine social. A travers le Projet Banlieues, la Fondation BNP Paribas, en coordination avec le pôle Banque de Détail en France, soutient ainsi les initiatives locales, la création d’entreprises et les actions éducatives. Plus largement, dans le domaine de l’inclusion bancaire, BNP Paribas a mis en place tout un dispositif de lutte contre le surendettement et a dédié en 2014, 500 millions d’euros au soutien à l’entrepreneuriat social et la microfinance. Bien entendu, il ne s’agit là que de quelques actions, illustrant notre action, qui implique l’ensemble de nos métiers.

 

Pour aller plus loin …