La banque d'un monde qui change

La FinTech aux Etats-Unis

  • 11.10.2016

Après le boom des années 2014 et 2015, les Etats-Unis représentent 57% du marché mondial des FinTech. Une position qui s’explique notamment par l’ampleur d’un marché qui réunit près de 40% des millionnaires de la planète. Ce contexte permet aux FinTech de croître de façon très dynamique, en lançant des solutions centrées sur les paiements, le crédit, et plus récemment la gestion de fortune, ou la banque d’investissement.

Répartition du marché mondial de la FinTech

57%

Etats-unis

31%

Asie

10%

europe

Mais comment se développent-elles ?

Après avoir étendu leurs activités à tous les Etats américains, les FinTech s’exportent généralement au Canada, en Australie, avant de cibler l’Asie, ou l’Europe, en commençant par le Royaume-Uni, puis l’Allemagne et la France. Mais cette internationalisation est parfois rendue difficile par le type d’activité de ces start-up. Un exemple : il sera très difficile à une FinTech oeuvrant dans le domaine du prêt à la consommation de proposer la même offre aux Etats-Unis et en France, car ce genre de produit est encadré par une législation très différente d’un pays à l’autre.

Une autre solution peut aussi consister à travailler avec de grandes entreprises, via des partenariats, ou des accélérateurs, à l’image du FinTech Accelerator de L’Atelier BNP Paribas. Une chose est sûre : les FinTech offrent une expertise précieuse aux grandes entreprises, en termes de connaissance des besoins clients.  Des partenariats souvent gagnants, car les start-up optent de plus en plus pour des activités B2B , voire B2B2C, pour s’assurer des revenus et identifier des partenaires ou des investisseurs. 

Un conseil aux FinTech ?

Dans un premier temps, monter et tester leur offre, afin de l’améliorer grâce aux retours clients. Puis s’efforcer d’inspirer la confiance, en déterminant l’environnement réglementaire où évolue cette offre,  et toujours mieux déterminer les possibilités de répondre aux besoins des clients.

Retrouvez l’intégralité de l’analyse de Matthieu Soulé, Senior Strategic Analyst à L’Atelier BNP Paribas, au sein du bureau de San Francisco, sur le phénomène FinTech aux Etats-Unis.