La banque d'un monde qui change

Étude Agrifrance 2017 : le marché des vins aux États-Unis

  • 26.04.2017

Agrifrance, filiale de BNP Paribas Wealth Management, publie sa note de conjoncture 2017 : le marché des vins aux États-Unis, nouvel eldorado pour les producteurs français

Agrifrance

Comme chaque année, et maintenant depuis plus de 17 ans, Agrifrance et BNP Paribas Wealth Management ont le plaisir de vous fournir un éclairage sur les marchés du foncier rural français.

Fort de 40 années d'expérience et de savoir-faire, Agrifrance vous offre des conseils et des services spécialisés et vous accompagne dans vos transactions portant sur de prestigieux patrimoines ruraux en France : vignobles, forêts, terres agricoles, propriétés d'agrément et terrains de chasse.

Découvrez les points forts de l'étude

D'une part, le panorama du foncier rural en 2016 :  

  • Les terres agricoles : des rendements historiquement faibles en France et des prix mondiaux en baisse (avec une baisse de 16% du revenu agricole en 2016 et 24% de moins de tonnes de céréales de production française en 2016).
  • Les vignobles : une production viticole en baisse avec des forts contrastes régionaux (43.2 millions d'hectolitres pour la récolte française en 2016 soit 10% de baisse par rapport à 2015).
  • Les forêts : des marchés indolents et volatils (5.7 Md euros de déficit à l'export de la filière bois française).

D'autre part, les États-Unis, premier marché mondial du vin en valeur, depuis 2013 :  

Les deux premières économies de la planète, les États-Unis et la Chine, offrent de nouvelles perspectives très intéressantes pour la viticulture. Les États-Unis représentent le principal moteur de cette croissance avec une augmentation cumulée des volumes et des prix.

  • La consommation : une demande intérieure forte et en augmentation depuis 25 ans (premier marché consommateur de vin au monde depuis 2013, 13% de la consommation mondiale).
  • Les importations américaines : les États-Unis représentent en 2015 le 3ème marché en volume avec 11 millions d'hectolitres (10% du volume exporté dans le monde).
  • Le vin français reste une référence aux États-Unis : avec 29% des parts de marché en valeur, la France se hisse à la seconde place. Le côté haut de gamme du vin Français est fortement apprécié pour accompagner les événements exceptionnels américains. Les États-Unis sont en effet le premier client de la Provence, dont ils achètent 36% des vins exportés.

Dans le monde, une bouteille sur 4 est consommée en dehors de son pays d’origine mais contrairement à la Nouvelle-Zélande, l’Australie et le Chili où 60% de leur production est exportée, les États-Unis consomment 80% de leur propre production. Premier marché consommateur de vin au monde depuis 2013, les États-Unis ont consommé 31 millions d’hectolitres en 2015, soit 13% de la consommation mondiale. Derrière se placent, la France avec 11%, l’Italie et l’Allemagne avec chacun 9% et la Chine avec 7%.

“ Les États-Unis sont à la fois un marché producteur et consommateur de vin. ils sont dotés du cinquième vignoble au monde et représentent le quatrième marché mondial en production. Les perspectives aux Etats-Unis sont très favorables pour les vins français qui restent une référence sur ce marché. La concurrence est rude, mais le terroir français possède de nombreux atouts. ”

Benoit Léchenault

Directeur d’Agrifrance