La banque d'un monde qui change

Les "Entretiens de la Maison Dorée" : La Russie, l'Inde et la Chine

  • 27.07.2006
Une conférence a eu lieu le Jeudi 6 Juillet 2006 à la Maison Dorée à propos des futurs puissances mondiales.
Les pays BRIC sont les quatre plus grands pays en développement : le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine. Ces pays, régulièrement au cœur de l'actualité, sont appelés, sur les 50 prochaines années, à jouer un rôle de plus en plus important dans l'économie mondiale. Un rapport de Goldman Sachs publié en 2003 prévoit ainsi que la Chine et l'Inde se hisseront respectivement aux premier et troisième rangs mondiaux en 2050, les Etats-Unis et le Japon se trouvant relégués aux deuxième et quatrième places. Si la Russie connaît une évolution moins spectaculaire, elle est néanmoins appelée à devenir la 1ère puissance européenne, devant l'Allemagne. La démographie n'est pas le facteur déterminant pour expliquer l'émergence de ces nouveaux géants. Le phénomène majeur est la convergence progressive des niveaux de vie, mais cette convergence est largement conditionnée par un ensemble de facteurs autant internes qu'externes. Si chacun des pays du BRIC enregistre actuellement une croissance solide, chaque pays a ses particularités. Le rattrapage de la Russie est en partie lié au poids dans son économie des ressources naturelles et à la « normalisation » du passé soviétique. La Chine et l'Inde ont adopté des trajectoires de croissance très différentes, du fait des évolutions démographiques et de choix politiques distincts.



SOMMAIRE

> Compte-rendu de la conférence du 6 juillet 2006

> La Russie
L'économie de la Russie

> L' Inde
Un modéle de croissance en transition
L'économie de l'Inde


> Compte-rendu de la conférence du 6 juillet 2006


Les intervenants

Introduction
  • Georges CHODRON de COURCEL
    Directeur Général Délégué de BNP Paribas

Exposés
  • François BENAROYA
    Analyste stratégique à la Direction du Développement de BNP Paribas
  • et Jean-Joseph BOILLOT
    Professeur agrégé de Sciences Sociales
    Docteur en Economie

TROIS PUISSANCES MONTANTES : RUSSIE, INDE, CHINE
QUEL POIDS FUTUR DANS L'ÉCONOMIE MONDIALE ?


INTRODUCTION PAR M. CHODRON DE COURCEL

Une récente étude réalisée par Goldman Sachs a révélé que les pays BRIC (le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine) se hisseraient, en 2050, au premier rang des économies mondiales. Que ces projections soient justes ou non, force est de constater que ces quatre pays concentrent aujourd'hui 40% de la population mondiale, et enregistrent une croissance économique supérieure à la croissance mondiale. Un groupe comme BNP PARIBAS, en tant qu'acteur financier mondial, ne peut que s'intéresser à leur évolution. De fait, le dispositif de BNP Paribas sur ces pays est déjà très significatif et se renforce chaque année. Ces Entretiens de la Maison Dorée sont l'occasion de procéder à un exercice prospectif etd'étudier les bouleversements économiques qui caractérisent ces pays,bouleversements qui ne sont pas sans conséquences sur l'économie mondiale. Pour cela, M. CHODRON de COURCEL accueille François BENAROYA et Jean-Joseph BOILLOT auteurs respectifs de deux ouvrages sur l'économie de la Russie et de l'Inde.

EXPOSÉ DE FRANÇOIS BENAROYA & JEAN-JOSEPH BOILLOT


Entretiens.mp3


Lire leurs biographies (11 ko)


Les pays BRIC sont les quatre plus grands pays en développement : Le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine. Ces pays sont au cœur de l'actualité économique. Pas un jour ne passe sans qu'un événement ne leur soit associé, de près ou de loin. Dans une récente enquête, Ernst & Young dévoilait que les grands groupes mondiaux souhaitaient – ce qui ne surprendra personne – investir en priorité en Chine ou en Inde. Récemment, le groupe ARCELOR faisait l'objet d'une bataille assez originale entre des groupes détenus par des milliardaires indien et russe. Autant de preuves que ces pays sont appelés, sur les 50 prochaines années, à jouer un rôle de plus en plus important dans l'économie mondiale.

Le Rapport de Goldman Sachs

Le rapport de Goldman Sachs prévoit que la Chine, l'Inde (retrouvant le poids qui était le leur avant la révolution industrielle) se hisseront respectivement aux premier et troisième rangs mondiaux en 2050, les Etats-Unis et le Japon se trouvant relégués aux deuxième et quatrième places. Si la Russie connaît une évolution moins spectaculaire, elle est néanmoins appelée à devenir la 1ère puissance européenne, devant l'Allemagne. La démographie n'est pas le facteur déterminant pour expliquer l'émergence de ces nouveaux géants. En effet, les projections réalisées par l'ONU montrent que la structure de la population mondiale ne devrait pas évoluer fortement sur cette période. Si le poids de la Chine dans la population mondiale est appelé à diminuer, celui de l'Inde devrait se stabiliser. Le modèle de Goldman Sachs repose en fait sur une hypothèse forte de convergence progressive des niveaux de vie. Le PIB par habitant augmentant, l'écart entre les pays BRIC et les économies développées devrait se resserrer. Cette convergence n'en sera pas moins lente et si les écarts de niveau de vie devraient être réduits en 2050, ils n'auront pas disparu pour autant... lire la suite (43 ko)


Pour en savoir plus un diaporama récapitulant toutes les données économiques des pays cités ci-dessus est mis à votre disposition... (889 ko)

Russie> La Russie

L'Economie de la Russie

L'économie russe fascine autant qu'elle laisse perplexe. La Russie a connu en un siècle deux bouleversements économiques sans précédent - le passage à l'économie planifiée, puis la transition vers l'économie de marché - suscitant à chaque fois espoirs et controverses. En 1998, la Russie pouvait ainsi sembler, pour quelques observateurs, sur la voie du chaos économique et d'une paupérisation accélérée. !depuis le retour de la croissance en 1999, l'économie ruse semble au contraire avoir pris un nouveau départ, et certains situent son PIB au cinquième rang mondial d'ici 2030, derrière les États-Unis, la Chine,l'Inde et le Japon, mais devant tous les autres européens.

Cet ouvrage a une double ambition. Éclairer tout d'abord ceux qui s'interrogent sur l'éconmie russe : la Russie est-elle devenue une économie capitaliste ou est-elle encore une forme deflagradée d'économie administrée? La Russie est-elle désormais un marché prometteur ou est-elle vouée à de nouvelles crises? La Russir est-elle en train de redevenir une grande puissance économique, susceptible d'influencer les équilibres mondiaux? La seconde ambition est de tirer des leçons plus générales du cas russe. En tant que laboratoires des expériences économiques les plus extrêmes, la Russie est en effet un terrain irremplaçable pour comprendre les déterminants des trajectoires de développement et de la nautre même des économies. L'industrialisation est-elle la clé du developpement? Pourquoi l'économie soviétique s'est-elle éffondrée? Quels sont les facteursnécessaires au bon fonctionnement d'une économiede marché et à une transition vers celle-ci?... lire la suite (335 ko)



> L' IndeInde

Un modèle de croissance en transition



L'accélération de la croissance indienne est lente mais constante depuis son engagement résolu sur la voie de la libéralisation économique dans les années 1980. Prudence et pragmatisme des gouvernements successifs ont été de mise dans le passage d'un modèle de croissance axé sur l'autosuffisance à un modèle d'ouverture sur l'extérieur, compte tenu des dimensions du pays, de son hétérogénéité géographique, sociale et économique, mais aussi de la faible marge de manoeuvre financière de l'Etat. Le millénaire débute sous les meilleurs auspices, avec un rythme de croissance du PIB qui se maintient proche de 8%(1) depuis 2003/04(2) contre 3,5% durant les trois premières décennies postindépendance. Malgré un déficit chronique d'infrastructures et en dépit des cours élevés du pétrole depuis deux ans, le cycle d'expansion actuel est le plus fort mais aussi le plus long que l'économie indienne ait connu. Repose-t-il uniquement sur un effet de cycle et la vigueur des services ou résulte-t-il de progrès structurels ayant profité à l'ensemble de l'économie ? Quelles causes expliquent le redémarrage de l'investissement dans l'industrie?... lire la suite (795 ko)


L'Economie de l'Inde

L'économie indienne suscite depuis quelques temps des réactions schizophréniques : océan de pauvreté d'un côté, essor de grands centres terciaires à vocation mondiale de l'autre. Ces deux réalités coéxistent au sein d'un même ensemble économique de taille continentale et aujourd'hui en pleine transformation.
L'inde figure au quatrième rang mondiale du PIB. Sa population a franchi le cap du millairds d'habitants en 2000 et devrait dépasser la population chinoise d'ici 2025-2030 pour se stabiliser à prés de deux milliards d'habitants à la fin du XXIe siècle. Dans un pays longtemps fermé aux grands flux déchanges mondiaux, la crise des paiements de 1991 a accentué le tournant de la stratégie de développement lancée au milieu des années 1980. L'accélération de la croissance indienne, réguliérement supérieure, et l'ouverture économique vont-ils se traduire par l'émergence d'une nouvelle super-puissance économique aux côtés de la Chine? Le décollage de l'Inde intervient à un moment clés de la mondialisation des services pour lesquels ce pays dispose d'avantages comparatifs avérés et d'une main d'œuvre qualifiée abondante.

Mais comment l'Inde va-t-elle faire face à ses défis internes, en particulier ceux de la pauvretè (un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvretè) et d'une soutenabilté environnementale déjà critque dans toutes les grandes villes du pays?... lire la suite (290 ko)