La banque d'un monde qui change

Allemagne, zone euro : le point sur la semaine économique

  • 13.05.2016

Chaque semaine, la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas fait le point sur l'actualité économique.

  • Début d’année en fanfare pour la croissance outre-Rhin
  • Le PIB de la zone euro en hausse de 0,5% t/t
  • Un contrecoup attendu au printemps

La deuxième salve de publications des statistiques de croissance européennes a confirmé la bonne tenue de l’activité dans la plupart des pays de la zone au premier trimestre. Après l’Espagne (+0,8% t/t) et la France (+0,5% t/t) fin avril, c’est d’Allemagne qu’est venue la bonne nouvelle cette semaine, avec un PIB en hausse de 0,7% d’un trimestre à l’autre au T1 2016. Comme dans l’Hexagone, l’activité y a surtout bénéficié d’une accélération de la demande intérieure, de la consommation des ménages comme de l’investissement, en machine et équipement, et dans la construction. L’activité a également accéléré aux Pays-Bas (+0,5% t/t) et, plus modestement, en Italie (+0,3% t/t). Au final toutefois, la hausse du PIB de la zone euro est revue très légèrement à la baisse par rapport à l’estimation préliminaire, à 0,5% t/t. Un contrecoup est à attendre sur les statiques de croissance pour le deuxième trimestre 2016. D’abord parce que plusieurs facteurs temporaires ont stimulé l’activité au T1 (rebond de la consommation en France après le coup d’arrêt lié aux attentats, météo clémente pour le secteur de la construction en Allemagne), et ensuite parce que les statistiques mensuelles
dont nous disposons (production industrielle, ventes au détail) montrent un certain affaiblissement de cette dynamique au cours du trimestre. Malgré cela, ces résultats sont dans l’ensemble une bonne nouvelle avec, pour une fois, une croissance bien plus vigoureuse de ce côté-ci de l’Atlantique qu’aux Etats-Unis, où la croissance du T1 a également été de 0,5%... mais en rythme annualisé.

Frédérique Cerisier

 

  • En savoir plus : 

Etats-Unis : à la croisée des chemins (Alexandra Estiot)

Zone euro : BCE, une course contre la montre (William de Vijlder)

Espagne : la dualité persistante du marché du travail (Catherine Stephan)