La banque d'un monde qui change

Xavier Floquet, l'intrapreneur de solutions pour la performance des collaborateurs

  • Xavier Floquet Chargé de missions
  • Paris, France
  • 16.11.2017

Fondé en septembre 2014 et situé au WAI Paris, le People’s LAB, l’accélérateur d‘intrapreneurs de BNP Paribas, accompagne des promotions de collaborateurs basés en France pour transformer leur idée d’innovation en un projet lancé concrètement au sein du Groupe. Que ce soit pour un nouveau service, un nouveau produit ou un nouveau mode de fonctionnement interne, le People’s LAB accompagne les intrapreneurs à mobiliser tous les investisseurs internes pour obtenir les ressources nécessaires humaines ou budgétaires pour le lancement concret de leur projet. Xavier Floquet, intrapreneur et "créateur de connectés", a participé à la deuxième saison du People's Lab.

Pouvez-vous décrire en quelques lignes votre projet ?

Mon projet est de faire découvrir la mindfulness (ou méditation de pleine conscience) au maximum de collaborateurs du Groupe. Cette pratique, à laquelle j’ai été initié il y a quelques années, est très complémentaire des formations que l’on trouve habituellement au sein des entreprises. Généralement ces dernières mettent en avant les comportements à avoir ou les « recettes » à appliquer dans telle ou telle situation. La mindfulness apporte quelque chose de différent. Elle permet, via un entrainement spécifique et une meilleure compréhension de la façon dont notre esprit fonctionne, de développer notre capacité à identifier lorsque nous fonctionnons en « pilote automatique » et notre capacité à « reprendre les commandes ». Cela nous permet notamment de récupérer une disponibilité intellectuelle dont nous avons souvent la sensation de manquer. 

Quels sont les bénéfices  de votre solution en termes de business et d’impact pour BNP Paribas ?

Le principal atout du Groupe, dans cette période de profonde transformation, est ses collaborateurs. 

Contribuer à leur développement professionnel, c’est contribuer de façon directe et importante au business et à l’impact. Les retours d’expérience que nous avons de la part des entreprises qui ont facilité en leur sein la diffusion de la mindfulness sont très encourageants : les collaborateurs qui se sont mis à la pratique constatent une amélioration de leur bien-être au travail, de leur performance et de leurs relations avec leurs collègues – trois bénéfices qui sont bien évidement étroitement liés les uns aux autres !

les collaborateurs constatent une amélioration de leur bien-être au travail, de leur performance et de leurs relations avec leurs collègues

Votre idée a-t-elle beaucoup évolué entre le moment où vous êtes rentré dans le People’s Lab et celui où  vous en êtes sorti ?

L’idée s’est affinée, elle a murie. Avant le People’s Lab, c’était « juste une idée ». Après, c’était une solution, pas encore dans sa version définitive, mais suffisamment concrète et robuste pour que j’aille démarcher les entités et les métiers. Un des gros apports du People’s lab est aussi de nous apprendre à présenter les choses de la meilleure des façons. Etre convaincu que son idée est pertinente est un bon point de départ, mais pour faire de cette idée une solution il faut aussi savoir convaincre !  

Comment vous êtes-vous découvert l’âme d’intrapreneur ? En d’autres termes quel  a été l’élément déclencheur de votre candidature ?

Le déclencheur initial, c’est mon envie de partager quelque chose qui, dans ce contexte de transformation souvent exigeant, peut apporter beaucoup aux collaborateurs. Mais cette envie n’aurait pas été grand-chose sans le soutien de mon entourage professionnel. Et à ce niveau-là, j’ai eu beaucoup de chance car j’ai reçu beaucoup de confiance et de bienveillance.

Aujourd’hui où en est le développement de votre projet ?

Actuellement j’interviens en tant que membre de la « Tribu des Agiles » auprès de nombreuses entités du Groupe. J’anime des ateliers découverte et donne des conférences au cours desquelles je présente les bénéfices de la méditation de pleine conscience sur le plan professionnel. Je termine également les derniers ajustements d’une formation destinée à celles et ceux qui voudront approfondir et s’engager dans la pratique. Dans un premier temps cette formation sera proposée sur des temps personnels. Mais mon objectif est qu’à terme les collaborateurs puissent se former pendant le temps de travail.

Quels conseils donneriez-vous aux collaborateurs tentés par l’intrapreneuriat ? 

Un conseil « Mindful »  : ce n’est pas anormal, lorsqu’on a une idée innovante, d’avoir des pensées qui nous disent, par exemple, que « le Groupe ne nous a pas attendu », « que l’idée n’est sans doute pas si innovante que ça », que « faire passer ça dans un Groupe comme le nôtre sera compliqué voire impossible », que « l’on ne nous laissera pas candidater au People’s Lab», que « sortir du rang c’est prendre un risque pour sa carrière ». Mais tout ça, ce sont juste des pensées… et la réalité peut être très différente. Alors écoutez ce que vos pensées vous disent… mais ne les croyez pas toutes ! Et parlez de vos idées autour de vous, encore et encore : vous trouverez certainement vous aussi des gens qui vous encourageront, vous feront confiance et vous soutiendront.

A lire aussi

Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage