La banque d'un monde qui change

Green bonds : les raisons d’un succès

  • 12.03.2019

Depuis l’émission du premier « Climate Awareness Bond » en 2007, les obligations vertes ou « green bonds », ont connu un succès fulgurant. Dans un contexte de lutte contre le changement climatique, BNP Paribas est aujourd’hui leader de ce marché en pleine expansion. Décryptage en vidéo avec notre expert, Neven Graillat.

Les Green bonds en clair 

Une obligation verte est un emprunt émis sur le marché par une entreprise auprès d’investisseurs pour lui permettre de financer ou refinancer des projets contribuant à la transition écologique et répondant aux critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) des investisseurs. Ces projets concernent par exemple le développement des énergies renouvelables, la mise en place de dispositifs d’efficacité énergétique, de gestion durable des déchets et de l’eau, d’exploitation durable des terres, ou encore de nouveaux modes de transport propres. Pour être qualifiée de « verte », l’obligation doit être assortie d’un reporting détaillé sur les investissements et le caractère écologique des projets qu’elle finance.

Un marché global en plein essor

La première obligation verte a été émise en 2007 par la Banque européenne d’investissement (BEI). Depuis 2014, le marché a explosé : il a été multiplié par près de 40, passant de 4,5 à 167 milliards de dollars en 2018. L’an dernier, malgré un contexte global morose pour l’emprunt, cette croissance s’est poursuivie à un rythme stabilisé aux alentours de 3 %. Résultat, les Green Bonds représentent aujourd’hui 2,8 % de l’ensemble des émissions obligataires dans le monde, contre 2 % l'an dernier. Pour l’année à venir, les prévisions se montrent très optimistes. Selon l’agence de notation Moody’s, le palier de 200 milliards de dollars pourrait ainsi être atteint en 2019 (+ 20 % par rapport à 2018).

167 milliards de dollars d’émissions VERTES en 2018

Les Green Bonds en clair 

BNP Paribas, leader mondial du marché 

Positionné parmi les pionniers du secteur, BNP Paribas s’engage dans l’investissement durable depuis 2002. Sa branche de gestion d’actifs gère aujourd’hui 35 milliards d’euros d’encours Investissement Socialement Responsable (ISR) et près de 900 millions d’euros d’obligations vertes, un record mondial. Au cours des six dernières années, le Groupe a été chef de file conjoint (joint lead manager) de 10,2 milliards d’euros, dont 1,1 milliard d’euros d’obligations « equity-linked ». Fin 2017, BNP Paribas a également lancé un fonds dédié aux Green Bonds, Parvest Green Bonds. En 2018, 5,3 milliards d’euros de placements ont été enregistrés. Début 2019, le Groupe a également émis sa première obligation verte à la bourse de Stockholm à destination de clients et investisseurs suédois. 

Le rôle moteur de la France

Avec près de 50 milliards d’euros d’émissions vertes cumulées depuis 2012, l’Hexagone cavale en tête du marché européen et figure sur la 3ème marche du podium mondial. En 2017, la France a elle-même lancé sa première obligation souveraine verte, devenant le premier État au monde à émettre un emprunt vert d’envergure. Face à la forte demande des investisseurs, l’émission initiale a été complétée par plusieurs abondements. Résultat : l’encours a atteint en 2018 le montant record de 15 milliards d’euros. La plupart des projets financés sont en lien avec l’impôt transition énergétique, la recherche environnementale, la technologie spatiale pour l'observation de la Terre, l'entretien des voies navigables et la gestion de la forêt

Crédit photo : header ©escapejaja 

A lire aussi

Toutes les actualités