La banque d'un monde qui change

Fonds Urgence & Développement : la rencontre entre l’engagement et l’action

  • 01.03.2017

Le fonds Urgence & Développement donne la parole à deux personnalités impliquées, Geoffroy Bazin CEO de BNP Paribas (Suisse) SA, membre fondateur du fonds et le second, Philippe Levêque, directeur général de CARE, qui ont accepté de partager leurs expériences de l’utilisation de ce fonds.

Le fonds Urgence & Développement, créé par BNP Paribas en 2012 a pour vocation objectif de fédérer la générosité de ses collaborateurs dans le monde et de ses clients en France, désireux d’agir en faveur des victimes de crises humanitaires à travers le soutien de trois associations partenaires : CARE, la Croix-Rouge française et Médecins Sans Frontières.

Le fonds se mobilise en réponse à des crises majeures, qu’elles soient médiatisées (Typhon Haiyan aux Philippines, séisme en Italie, Ouragan Matthew à Haïti…) mais aussi sur des crises oubliées (santé maternelle et infantile, accès à l’eau…

Interview croisée

Geoffroy Bazin, CEO de BNP Paribas (Suisse) SA et membre fondateur du fonds Urgence & Développement
Philippe Levêque, directeur général de CARE

Le fonds Urgence & Développement et vous

1. Quel est votre rôle dans le cadre du Fonds Urgence & Développement ?

G.B. : Le Fonds Urgence & Développement a été initié par plusieurs entités du Groupe BNP Paribas, dont BNP Paribas (Suisse) SA est très fière de faire partie. En tant que CEO de la banque en Suisse, je suis donc membre du Conseil d’administration du Fonds, aux côtés de représentants des quatre autres membres fondateurs ainsi que d’un expert  indépendant.

P.L. : Fondé en 1945, CARE est l’un des plus grands réseaux humanitaires mondiaux, présent dans plus de 80 pays auprès de 65 millions de personnes en 2015. CARE est non confessionnel et non partisan. 88% de nos ressources sont affectées à notre mission sociale. CARE s’attaque aux causes profondes de la pauvreté avec deux focus : les femmes, car l’égalité des sexes est un facteur essentiel dans la lutte contre la pauvreté, et les conséquences des dérèglements climatiques qui impactent particulièrement les plus vulnérables

Le rôle de CARE est d’apporter de l’aide dans  les situations de réponse à l’urgence ou dans des projets de développement à long terme. Ainsi CARE alerte le fonds sur les besoins de soutien prioritaires, développe des projets adaptés sur le terrain en coopération avec les acteurs locaux, et rend compte des actions mises en place.

2. Pourquoi vous associer à cette initiative ?

P.L. : CARE est très heureuse d’être associée à cette initiative innovante. Les caractéristiques du dispositif mis en place sont très pertinentes :

- Le choix du Fonds de réunir trois associations, dont les actions sont complémentaires pour avoir plus d’impact, et non de saupoudrer son soutien.

- Une réponse aux « urgences mondiales » (comme le tremblement de terre au Népal), mais aussi  aux « urgences locales » (comme les inondations en Inde) pour venir en aide aux personnes affectées par des crises moins médiatisées et donc souvent oubliées.

G.B. : Lorsque le Fonds a été lancé en 2012, nous y avons immédiatement vu un dispositif extrêmement prometteur permettant d’engager les collaborateurs dans une dynamique nouvelle de solidarité. Les grandes forces du Fonds - qu’il s’agisse de la valorisation de l’entraide, de l’incitation à l’engagement collectif, ou de la volonté de créer des passerelles entre le monde de l’entreprise, celui de l’aide humanitaire d’urgence et celui du développement durable -, sont autant de valeurs qui me tiennent personnellement à cœur et que je souhaite voir grandir au sein de BNP Paribas.

CARE au Népal




3. Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans les missions du fonds Urgence & Développement ?

G.B. : Selon moi, la mission première du Fonds est de permettre aux collaborateurs d’unir leurs forces à celle de la banque, afin de soutenir ensemble l’action de la Croix-Rouge française, de CARE et de Médecins Sans Frontières. Cette vocation fédératrice est réellement ce qui fait du Fonds Urgence & Développement un dispositif pionnier, notamment en termes de prise de responsabilité d’une entreprise dans les grands enjeux humanitaires actuels. L’autre clé de succès est par ailleurs la rapidité et la flexibilité du Fonds en cas de crise. Une campagne peut en effet être lancée dans les 48h qui suivent une sollicitation, de la part soit de l’une de nos associations partenaires soit d’une entité du Groupe. Dans les cas d’urgence, cette réactivité représente un réel levier pour nos partenaires.

P.L. : Le Fonds est capable de faire appel à la générosité de ses collaborateurs dans les quelques heures suivant une  catastrophe. Et cette réactivité est essentielle puisque c’est elle qui permet d’apporter un premier un soutien aux victimes. 

Un autre facteur clé du Fonds est l’engagement du Groupe dans cette démarche. C’est parce que le Groupe BNP Paribas s’engage lui aussi à venir en aide aux personnes affectées, via l’abondement des dons, qu’il réussit à mobiliser les collaborateurs du Groupe en générant un bel effet de levier. Enfin, l’implication d’une équipe compétente interne qui comprend les besoins des associations et les soutient dans leurs initiatives est un facteur clé de succès dans la relation avec nous. 

©CARE

Le fonds Urgence & Développement en action 

4. Si vous deviez en choisir un(e), quel(le) serait le projet ou la campagne du fonds  qui vous aura particulièrement tenu à cœur au cours de ses 4 années d’existence ?

G.B. : La campagne menée en réponse aux séismes qui ont bouleversé le Népal en Avril 2015 est assurément l’une de celle qui a laissé le plus de traces au sein de BNP Paribas en Suisse. Au-delà de la forte mobilisation des collaborateurs au moment de l’appel aux dons du Fonds Urgence & Développement, nous avons aujourd’hui tissé un partenariat avec une organisation internationale pour soutenir spécifiquement ses actions d’aide au développement durable du Népal. Cette nouvelle collaboration entre une ONG et la banque  prolonge d’une certaine manière les actions d’urgence permises par le Fonds et menées par la Croix-Rouge française, CARE et Médecins Sans Frontières juste après la catastrophe.

P.L. : Ce que je devrais retenir du fonds, au-delà des projets soutenus c’est la confiance et l’écoute qu’il nous accorde, et ce dès les débuts du fonds. A titre d’exemple, lorsque nous avons commencé nos actions au Liban, en réponse à la crise syrienne, le Fonds a été l’un de nos premiers soutiens. 

L’effet de levier a été considérable car il a non seulement permis de financer nos actions mais a également permis de collecter davantage de fonds auprès d’institutions publiques.

5. 4 ans après sa création, quel bilan feriez-vous du Fonds d'Urgence & Développement ?

P.L. : En quatre ans le Fonds a su développer un outil efficace, qui répond à la fois à la demande d’engagement des collaborateurs de BNP Paribas et aux besoins sur le terrain. En quelques chiffres, pour CARE ce soutien représente plus de 850 000€ depuis la création du Fonds, soit un appui à 15 projets dans 13 pays, dans des situations de réponse à l’urgence, comme aux Philippines, en Inde… et de développement sur des thématiques comme la santé materno-infantile.

G.B. : Toujours plus de mobilisation, toujours plus de donateurs, et un soutien constamment renforcé à nos trois associations partenaires, le bilan est extrêmement positif à tous points de vue. Comme tout dispositif nouveau au sein d’un Groupe tel que le nôtre, le Fonds a bien entendu dû faire ses preuves mais le défi a été parfaitement relevé. C'est pourquoi aujourd’hui de nombreuses entités ont développé leurs propres outils afin de renforcer la mobilisation des collaborateurs autour du Fonds, que ce soit par la défiscalisation des dons, le reversement d’une partie des bonus de fin d’année, la mise en place d’actions sur les distributeurs de boissons ou encore de collectes collectives dans les restaurants d’entreprise. Autant d’opérations qui permettent aujourd’hui de comptabiliser près de 11 200 donateurs, une quinzaine de causes soutenues et  plus de 2,6 millions d’euros reversés aux associations partenaires !


L’avenir du Fonds d'Urgence & Développement

6. Quel serait votre souhait pour l’avenir du Fonds et/ou pour l’humanitaire de manière générale ?

G.B. :De ce que je constate, l’une des tendances de fond  qui émerge aujourd’hui au sein du secteur de l’humanitaire est l’accompagnement des populations locales dans la prise en main de leur propre développement. Cette valorisation de l’implication des communautés dans le besoin à être actrices dans la résolution et l’anticipation de crises humanitaires, sociales, ou encore climatiques auxquelles elles sont particulièrement sensibles, est pour moi une clé essentielle du développement durable de ces pays. Le Fonds agit déjà à la fois sur les urgences et sur les causes « oubliées » de développement, cependant je pense que renforcer ses actions en faveur de l’indépendance et la résilience des populations fragiles serait un axe tout à fait intéressant et précurseur à explorer.

P.L. : Plus de 65 millions de personnes sont déracinées à travers le monde. Jamais les besoins humanitaires n’ont été aussi importants. Les crises se multiplient, les catastrophes naturelles sont de plus en plus importantes, les inégalités se creusent… La communauté humanitaire doit faire face à de nombreux défis. Pour y répondre et venir en aide aux plus vulnérables, la mobilisation de tous est nécessaire, notamment des acteurs privés. L’appui du Fonds est donc essentiel à la bonne réalisation de nos actions. Afin de démultiplier son impact, j’espère que le Fonds s’ouvrira à un plus grand nombre d’acteurs au sein de BNP Paribas, qu’il accueillera largement les clients, et qu’il développera plus d’interactions avec ses donateurs, à l’image de  la web conférence organisée avec CARE suite au passage de l’ouragan Matthew en Haïti.  

J’espère également que le modèle développé saura inspirer d’autres entreprises. CARE est fière de ce partenariat et n’hésite pas à mettre en avant le dispositif du Fonds pour inciter d’autres entreprises à mettre en place un modèle équivalent. 

Fonds d'Urgence & Développement

www.urgenceetdeveloppement.bnpparibas.com

Découvrez notre actualité sur Le fonds Urgence & Développement : un dispositif né de la solidarité.

Découvrir

Crédits photos : ©CARE

Le fonds Urgence & Développement contribue à l’accomplissement des Objectifs de Développement Durable suivants : Pas de pauvreté (Objectif n°1), Faim zéro (Objectif n°2), Bonne santé et Bien-être (Objectif n°3), Accès à l'eau salubre et à l'assainissement (Objectif n°6), Industrie, Innovation et Infrastructure (Objectif n°9), Réduction des inégalités (Objectif n°10) et Partenariats pour la réalisation des Objectifs (Objectif n°17).

Notre politique RSE

Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage