La banque d'un monde qui change

Entrepreneuriat : le dynamisme africain

  • 03.04.2019

725 millions de dollars : c’est le montant qu’ont levé en 2018 les startups africaines, contre 560 millions en 2017. Leur potentiel, à l'image du continent, est gigantesque. Et cette dynamique ne se limite pas uniquement aux startups, le taux d’activité entrepreneuriale (TEA) des femmes africaines est désormais le plus élevé au monde (24%) tandis que l’Entrepreneuriat Sociale et Solidaire est en pleine ébullition. BNP Paribas et ses filiales soutiennent le développement des entrepreneurs africains et encouragent l’état d’esprit entrepreneurial chez leurs collaborateurs. Décryptage.

La révolution des startups en marche sur le continent africain

458 startups africaines sont parvenues à lever des fonds en 2018, selon le rapport de Global Tech Media WeeTracker. 80 % de ces jeunes pousses sont sud-africaines, nigérianes et kenyanes. Cette année, ce sont les Fintech qui ont obtenu les investissements les plus importants, alors qu’en 2017 la production énergétique hors-réseau, les Fintech et le e-commerce représentaient, à eux trois, 61 % des financements accordés. Ces chiffres illustrent le dynamisme et la diversité des jeunes pousses africaines qui se positionnent sur tous les marchés, du e-commerce aux Fintech, en passant par l'énergie solaire, la e-santé, l’éducation. Le phénomène ne passe pas inaperçu hors du continent : l’Afrique et ses startups étaient les invitées spéciales de l’édition 2018 du salon Viva Technology, dont BNP Paribas est partenaire.

Développer des offres adaptées aux besoins des startups

Les startups ont par nature une croissance rapide avec des besoins financiers spécifiques. C’est encore plus vrai lorsqu’elles naissent sur le continent africain, où l’écosystème est en pleine structuration. C’est pour cette raison que depuis 2015, BNP Paribas déploie une stratégie d’innovation active sur le continent, s’appuyant sur ses banques locales qui bénéficient de programmes du Groupe pour déployer leurs propres initiatives en fonction de leur stratégie. Le Groupe a ainsi été l’une des premières banques en Afrique de l’Ouest à lancer en 2017 une offre locale d'acceptation des paiements par carte sur internet. Une véritable opportunité pour les commerçants, acteurs du tourisme et entrepreneurs de développer et sécuriser leur activité digitale localement ou à l’international. Afrimarket, l’un des sites leaders du e-commerce en Afrique sub-saharienne, a d’ailleurs choisi la solution de paiement en ligne de BNP Paribas au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Une collaboration étroite puisque c’est aussi avec Afrimarket que la BICICI – Banque internationale pour le commerce et l'industrie de la Côte d'Ivoire, filiale du Groupe – a développé une offre de crédit de consommation en ligne innovante sur le marché ivoirien. Cette dernière rencontre un franc succès auprès des classes moyennes. 

Des solutions de paiements innovants avec Payfacile 

Depuis le lancement de la solution e-commerce, les banques ont enregistré déjà plus de 100 contrats commercialisés et affichent plus de 5 000 transactions de paiements à fin 2018. L'offre a été renforcée, en connectant directement la solution de paiement e-commerce à différentes plateformes mondiales (voyagiste, hôtellerie et événementiel). Au premier trimestre 2019, l’offre s’étoffe notamment avec le lancement de la marque Payfacile, pour accompagner désormais le lancement de toutes les nouvelles offres de paiements innovants en Afrique Sub-saharienne.

L’Afrique, terre de hackathons

BNP Paribas organise régulièrement des événements de dimension internationale pour identifier les talents numériques de demain, et l’Afrique ne fait pas exception ! Les filiales du Groupe au Maroc – BMCI, BDSI - et en Côte d’Ivoire – BICICI, ont organisé en juin 2018 un hackathon qui a rassemblé collaborateurs, étudiants et startups sur des thématiques d’innovation comme l’agence du futur ou le client autonome. Les projets gagnants ont eu l’opportunité d’être incubés à la Cantine Digitale, le lab de la BDSI (filiale informatique du Groupe) à Casablanca, pour mettre leur projet sur pied. Accélérées ensuite au sein de LaFactory, ces start-ups créées avec les collaborateurs ayant participé au hackathon, aideront les banques locales à relever les défis de la relation client. Formés aux processus d’innovation, ces collaborateurs viendront aussi nourrir la communauté des champions de BNP Paribas.

Et pour 2019 ? Au premier trimestre, une initiative similaire sera mise en place en Algérie par BNP Paribas El Djazair avec ses collaborateurs et des entrepreneurs locaux. Dans le courant de l’année, la BMCI, la BICICI et la BICIS au Sénégal accueilleront également dans leurs locaux le fameux Startup BootCamp, accélérateur américain de startups et partenaire de RCS, filiale du Groupe en Afrique du Sud. Les banques l’aideront dans sa recherche des meilleures startups sur le continent africain. Cette sélection d’entrepreneurs sera partagée lors d’un Demo Day au Cap. 

Soutenir l’entrepreneuriat social et l’entrepreneuriat au féminin

BNP Paribas s’investit également par le biais du financement de projets à vocation sociale et environnementale. En 2018, deux intrapreneurs de BICICI (Côte d’Ivoire) ont pris part au programme People’sLab4Good lancé par le Groupe pour accompagner ses collaborateurs porteurs de projets à impact 100 % positif. Au cœur de ces initiatives : la création d’une ferme agricole pour aider à nourrir les enfants via les cantines scolaires, ainsi que l’exploitation de déchets végétaux pour générer de l’électricité destinée à alimenter les cantines et des agences. Ces deux projets seront en partie financés par le Groupe. En 2019, ce sera au tour des collaborateurs du Maghreb de participer à la 5e édition de ce programme.

En amont, BNP Paribas et ses banques locales agissent également pour que le micro-crédit devienne accessible à des populations précaires et que l’entrepreneuriat soit ainsi rendu possible dans les régions les moins favorisées. L’objectif du Groupe est aussi de promouvoir un entrepreneuriat durable, avec l’appui de la direction RSE notamment, qui alimente des fonds d’investissement spécialisés. C’est par exemple le cas avec Investisseurs & Partenaires (I&P), un groupe d’impact investing, créé il y a 15 ans et qui gère 4 fonds dédié aux PME d’Afrique Sub-Saharienne. En 2018, la banque a investi 1 million d’euros dans IPDEV 2, un sponsor de fonds d’impact appartenant à I&P, dont l’objectif est de lancer 10 fonds dans 10 pays africains en 10 ans et soutenir ainsi 500 entreprises et créer 15 000 emplois. A ce jour, 5 fonds sont opérationnels en Côte d’Ivoire, au Niger, au Burkina Faso, au Sénégal et à Madagascar.   

Le Projet d'Appui aux Femmes dans l'Agriculture et le Développement Durable (PAFADD) vise à autonomiser 30 000 agricultrices sénégalaises. 

Le Groupe BNP Paribas soutient également l’entrepreneuriat féminin, notamment en matière d’agriculture, comme en témoigne l’engagement du Groupe au côté de ONU Femmes pour promouvoir l’agriculture résiliente au changement climatique et l’entrepreneuriat féminin dans le Nord du Sénégal. Le Projet d’Appui aux Femmes dans l’Agriculture et le Développement Durable (PAFADD) vise à autonomiser 30 000 agricultrices sénégalaise d’ici 2021. Une initiative en cohérence avec notre politique d’engagement d’entreprise alignée sur les Objectifs de Développement Durables (ODD) de l’ONU. 

Crédits photos : header ©SFIO CRACHO // ©Jacob Lund// ©Rawpixel.com