La banque d'un monde qui change

Égalité femmes-hommes : quand les grandes entreprises font bouger les lignes

  • 07.02.2018

Si la proportion des femmes actives augmente, elles sont encore sous-représentées dans les plus hautes fonctions des entreprises. Pour favoriser l’égalité hommes-femmes, BNP Paribas a engagé de nombreuses actions et pris plusieurs engagements. Une politique qui porte ses fruits.

De nombreuses disparités 

Les femmes représentent aujourd’hui plus de 57 % des effectifs totaux des banques mais seulement 46 % des cadres du secteur, selon la Fédération française bancaire. Si cette proportion est bien meilleure que dans d’autres industries (seulement 29,6 % des postes de cadres  sont occupés par des femmes dans les 60 plus grandes entreprises françaises), elle révèle le chemin qu’il reste à parcourir en matière de progression hiérarchique. 

Plusieurs raisons peuvent en être à l’origine. Tout d’abord, les aspects culturels et les stéréotypes restent toujours difficiles à dépasser : la maternité est, par exemple, souvent un frein à la carrière des femmes. La surreprésentation des femmes dans les temps partiels et une tendance féminine à l’auto-censure ‒ les femmes postulent moins pour des postes à haute responsabilité – sont d’autres explications régulièrement données.

Une politique reconnue

Acteur engagé au quotidien en faveur de l’égalité femmes-hommes, BNP Paribas lutte contre les stéréotypes et déploie de nombreux dispositifs visant à promouvoir l’égalité au sein du Groupe et à combattre le sexisme.

La stratégie au sein de BNP Paribas consiste à fixer des objectifs sur la représentation des femmes dans les populations clés. Par ailleurs, le Groupe souhaite ne faire aucune « concession » sur les compétences et réalise un suivi précis pour éviter les décisions biaisées par les préjugés. 

Cette politique a été reconnue par les plus grands standards internationaux en la matière. Le Groupe fait par exemple partie des 100 entreprises de l’index Thomson Reuters (Global Diversity et Inclusion Index)  et a rejoint le Bloomberg Financial Services Gender-Equality Index (BFGEI)  et le Pax Ellevate Global Women’s Index Fund

Promouvoir l’égalité en interne

L’engagement de BNP Paribas passe tout d’abord par la Direction Générale  qui incarne les politiques d’égalité du Groupe. 

Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général de BNP Paribas, s’est quant à lui engagé dans la campagne HeForShe lancée par l’ONU Femmes. Celui-ci déclarait alors : « Notre monde a besoin, pour évoluer positivement sur le sujet de l’égalité, aussi bien de l’engagement des hommes que celui des femmes. »

Marie-Claire Capobianco, Directeur des Réseaux France et membre du Comité Exécutif du Groupe BNP Paribas, est par exemple fermement engagée en faveur de l’entrepreneuriat féminin. 

Afin de favoriser les changements et œuvrer en faveur d’un environnement d’entreprise plus égalitaire, BNP Paribas s’engage également dans : 

  1. la sensibilisation des collaborateurs et collaboratrices aux biais et stéréotypes qui freinent les carrières des femmes ; Les formations à la lutte contre les discriminations, stéréotypes et préjugés et à la promotion de la diversité et de l’inclusion, ont concerné, fin 2016, 73 % des collaborateurs du Groupe dans 36 pays. 
  2. Des actions de sensibilisation – tables rondes, débats, affichage invitant à la réflexion... – sont également menées en écho aux initiatives d’envergure nationale ou internationale, comme la Journée des droits des femmes, la Journée internationale des violences faites aux femmes, la Semaine de la Diversité et de l’Inclusion, Semaine de la Parentalité… le soutien des réseaux de collaborateurs qui sont de véritables relais des actions et politiques à l’échelle nationale ou internationale. Ainsi, l’association BNP Paribas MixCity, forte de ses près de 8 000 membres, promeut l’égalité professionnelle dans 22 pays différents. En France, HappyMen Share More, réseau d’hommes engagés en faveur de l’égalité professionnelle, vise à promouvoir un meilleur équilibre des temps de vie. Enfin, BDDF’ELLES, lancé en 2017 par la Banque de Détail France, est un réseau interne ouvert aux hommes, veillant à promouvoir les femmes au sein du management.

Un accompagnement concret

Le dispositif déployé par BNP Paribas en faveur des femmes s’enrichit sans cesse de nouvelles initiatives, visant à inciter les collaboratrices à occuper des postes de direction. Fin 2017, deux nouvelles initiatives ont été lancées. Elles font écho à la stratégie de gestion des talents Leaders for Tomorrow pour développer la confiance et la visibilité des collaboratrices et encourager le réseautage.

Opportunities for Women aide les collaboratrices à analyser et accroître leur leadership, via des ateliers interactifs répartis sur deux jours. 

Women on Board accompagne et forme, sur six mois, les talents féminins souhaitant occuper des postes au sein des conseils d'administration des PME ou des entreprises sociales, en France.

Un engagement visible auprès de l’ensemble de ses parties prenantes

BNP Paribas s’engage pour faire bouger les lignes durablement : 

  1. Au niveau sociétal, et à l’échelle internationale, BNP Paribas adhère à des initiatives globales. Le Groupe a signé dès 2011 la Charte d'engagement des Women's Empowerment Principles (WEP) de l’ONU (et est depuis 2016, partenaire du mouvement HeForShe du Comité ONU Femmes France). Cette charte est une initiative de l'UNIFEM (United Nations Development Fund for Women) dédiée à l'égalité des sexes. BNP Paribas est également partenaire de la Women Initiative Foundation, qui agit en faveur de l’entrepreneuriat féminin.
  2. En impliquant ses parties prenantes, le Groupe a un impact sur tout son écosystème. Cette mobilisation se traduit au travers d’actions publiques ou associatives, par exemple au sein de l’Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (ORSE), ou au sein du MEDEF, via « Patrons champions du changement » (cette initiative fait de l’innovation sociale et managériale un levier de performance durable). « BNP Paribas, la banque qui a le mieux résisté à la crise, est également l’établissement bancaire le plus féminisé », rappelle le MEDEF… 
  3. Plus largement, dans le monde bancaire, Financi’elles est une fédération sectorielle des réseaux internes de promotion de la mixité, dans les secteurs de la banque, de la finance et de l’assurance, créée à l'initiative des réseaux de femmes cadres en 2010.
  4. Enfin, pour faire avancer l’égalité hommes-femmes, BNP Paribas s’implique également dans des études et travaux de recherche : le Groupe a participé à une enquête menée par BVA pour le Conseil Supérieur de l’égalité professionnelle et organisé en interne un colloque sur le sexisme au travail, Le Groupe a également signé le kit « Agir contre le Sexisme » destiné à tous les employeurs.

Des résultats tangibles

Cette politique volontariste, concrétisée dans de nombreux domaines et répercutée dans les entités du Groupe, porte ses fruits : parmi les 2 000 seniors managers de BNP Paribas, 27 % sont des femmes et l’objectif de 30 % devrait être atteint en 2020. Près d’une nomination sur deux au sein des 100 premiers managers du Groupe concerne une femme. 

De quoi figurer en bonne place dans les classements internationaux comme la liste annuelle des « Femmes les plus puissantes en Banque et en Finance » éditée par le très réputé magazine spécialisé American Banker. Nandita Bakhshi, PDG de Bank of the West et Co-Directrice Générale de BNP Paribas USA, est ainsi classée, pour la deuxième année consécutive, 4ème femme la plus puissante du milieu bancaire. Avec Michelle Di Gangi, Vice-Présidente Exécutive et Responsable du marché des PME chez Bank of the West, elle est aussi l’une des « femmes à suivre » du magazine. Enfin, Claudine Gallagher, responsable de BNP Paribas Securities Services Americas, apparaît dans le classement des 25 « femmes les plus puissantes en finance ». 

Pourquoi mettre les femmes en haut de l’affiche ?

Le classement American Banker « des femmes les plus puissantes en banque et en finance » encourage les femmes à penser « autrement » leurs carrières, à viser plus haut et à oser. C’est aussi une source d’inspiration pour les entreprises du secteur bancaire et financier, qui les incite à faire évoluer leurs habitudes et mentalités. Un objectif partagé par les autres palmarès internationaux qui sont autant de vecteurs de communication, à l’instar de la liste des femmes les plus influentes du monde de Forbes, ou le classement des cheffes d’entreprises les plus puissantes réalisé par le magazine Fortune. 

A lire aussi

Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage