La banque d'un monde qui change

Neutralité carbone : un engagement de BNP Paribas pour le climat

  • 22.04.2018

S’alignant sur les Objectifs de Développement Durable de l’ONU, BNP Paribas a fait de la neutralité carbone un des engagements phares structurant sa politique de responsabilité environnementale. Le Groupe met donc en place une politique de réduction de ses impacts directs sur l'environnement et accompagne par ailleurs ses clients vers des activités favorisant une économie bas carbone. Un engagement fort et impactant.

3 leviers contre les impacts environnementaux

Depuis 2012, BNP Paribas mène une politique active pour réduire son impact environnemental direct – c’est-à-dire lié au fonctionnement de l’entreprise. Le Groupe actionne 3 leviers complémentaires à cette fin.

  • Premier levier, la réduction des émissions directes de CO₂  : afin de réduire ses émissions directes de CO₂, la banque a mis en place une politique active d’efficacité énergétique de ses bâtiments et datacenters, qui concentrent 73,5 % des émissions. La consommation énergétique du Groupe est ainsi passée d’une moyenne de 195 kWh/m2 en 2017 à 201 kWh/m2 en 2016. L'optimisation des déplacements professionnels, qui représentent 26,5 % des émissions, a quant à elle permis une diminution de 3 % des km/ETP en 2017, grâce au recours généralisé à la webconférence, à la visioconférence ou à la téléprésence.
  • Deuxième levier, le recours à l’électricité bas carbone pour l’ensemble de ses besoins, lorsque cela est possible. En 2017, la part d’électricité renouvelable a représenté 26,2 % de l’électricité consommée dans les bâtiments du Groupe. Elle provient d’achats d’électricité renouvelable, mais aussi d’énergie directement produite par les bâtiments du Groupe.
  • Troisième levier, des partenariats pour compenser les émissions de CO₂ incompressibles : le Groupe a pu compenser 455 000 tonnes de CO₂ en 2017 grâce à des crédits de l’ONG Wildlife Works, en charge d’un programme de préservation et de restauration de 500 000 hectares de forêt au Kenya. L’adhésion au projet GoodPlanet permettra par ailleurs de compenser en moyenne 15 % des émissions chaque année, sur une période de 10 ans. Un partenariat qui devrait contribuer à améliorer les conditions de vie de près de 70 000 personnes grâce à l’installation de 13 000 biodigesteurs en Inde.

Et pour quels résultats ? En 5 ans, le Groupe a diminué de 20 % ses émissions de CO₂ par collaborateur et a atteint son objectif de neutralité carbone. Son objectif pour 2020 est d’atteindre les 25% de réduction d'émissions par collaborateur. Pour parvenir à ce but, le programme « Carbon Reduction 2020 » a été mis en place. Il assure le partage des bonnes pratiques au sein des 7 pays les plus émetteurs du Groupe (France, Belgique, Italie, Etats-Unis, Turquie, Pologne et Royaume-Uni).

Quel suivi pour les indicateurs environnementaux du Groupe ?

La progression des indicateurs environnementaux de BNP Paribas est gérée sur une base annuelle grâce à un tableau de bord de pilotage RSE. Le respect des objectifs est acté par le Comité Exécutif et le Conseil d’Administration du Groupe. 9 des 13 indicateurs de ce tableau, dont la mesure des impacts directs, sont intégrés au calcul de la rémunération variable de plus de 6 300 Top Managers.

Se désengager des industries polluantes…

BNP Paribas se mobilise également pour diriger les flux de financement et d’investissement vers des activités favorisant la transition énergétique

La banque a d’abord décidé de réduire ses financements et investissements liés aux énergies fossiles (extraction de charbon et financement de centrales, pétrole et gaz non conventionnels dont le gaz de schiste…) en accompagnant les acteurs mettant en œuvre les meilleures pratiques de ces secteurs. Le Groupe se désengage ainsi des sources d’énergie les plus émettrices de gaz à effet de serre : avec 52 % de sources fossiles et 26 % de sources renouvelables, le mix électrique financé par BNP Paribas en 2017 a une empreinte carbone moyenne moindre que celle du mix mondial au vu des scénarios proposés par l’AIE sur la même période.

… pour investir dans un avenir durable

La finance durable, qui cherche à concilier performance économique et impact environnemental ou sociétal positif, est un autre champ d’action pour  BNP Paribas. Le Groupe figure parmi les 3 premiers acteurs mondiaux du marché des obligations vertes (Green Bonds) avec 5,3 milliards d’euros placés en 2017. Sa filiale BNP Paribas Asset Management propose une gamme élargie de fonds bas carbone aux investisseurs (Parvest Green Bonds, Global Environnement, Climate Impact…) Pour encourager les entreprises souhaitant devenir neutres en carbone, BNP Paribas va mettre en place en 2018 une plateforme d’achat et de vente de crédits issus de compensation carbone volontaire : ClimateSeed. La plateforme réinvestira 100% de ses profits dans son développement et des initiatives destinées à améliorer son impact.

En parallèle, le Groupe va doubler ses financements dans le domaine des énergies renouvelables, passant de 7,2 milliards d’euros d’investissements  en 2015 à 15 milliards d’ici 2020. Il investira également 100 millions d’euros dans les start-ups innovantes d'ici 2020. 

Enfin, en interne, l’utilisation d’un prix carbone va être progressivement systématisée, afin de prendre en compte les mutations engendrées par la transition énergétique et les risques associés dans les décisions de financement. En externe, le Groupe a rejoint la Carbon Pricing Leadership Coalition, sous l'égide de la Banque Mondiale, qui vise à encourager la mise en œuvre de la tarification du carbone à l’échelle mondiale.

Photo header ©Cavan Images

A lire aussi

Toutes les actualités
Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage