La banque d'un monde qui change

L'affacturage inversé : une solution de financement innovante, simple et rapide

  • 22.12.2015

L’affacturage inversé, ou reverse factoring, est une solution de financement court terme à destination des fournisseurs d’un grand client. Par l’intermédiaire d’un « factor », le fournisseur à la possibilité d’obtenir le paiement de ses factures avant l’échéance contractuelle, grâce au « bon à payer » émis par le client.

La mise en place de cette solution passe par la signature d’un contrat d’affacturage entre le fournisseur et la société d’affacturage.
Le fournisseur effectue sa prestation et facture son client selon son processus habituel. Le client, après les vérifications usuelles, valide la facture comme « bonne à payer » auprès du factor. 

Le fournisseur a alors accès à la liste des factures finançables sur un site internet sécurisé qui lui est dédié. Il peut alors, en deux clics, demander le paiement anticipé de ses factures, s’il le souhaite. Le financement est ensuite réalisé par virement dans un délai très court. 

Le processus est donc totalement dématérialisé pour tous les acteurs du programme, ce qui augmente la rapidité et la fluidité de la gestion administrative pour tous. 

Un dispositif plébiscité par les PME…

Imaginé dans les années 80, l’affacturage inversé est aujourd’hui une solution courante au Royaume-Uni ou en Italie, mais aussi en Espagne : il y représente la moitié de l’activité d’affacturage, soit 57 milliards d’euros de flux annuels.
En France, il a tardé à s’imposé. Mais s’il ne représentait que 5,1% du marché français global de l’affacturage en 2014, il se démocratise et connaît désormais de forts taux de croissance.

On constate également que les petites entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser à l’affacturage inversé, un dispositif gagnant-gagnant

  • Pour le client (acheteur), cela permet de sécuriser sa chaîne d’approvisionnement tout en renforçant ses relations avec ses fournisseurs, et d’optimiser ses coûts de gestion notamment en fiabilisant à cette occasion son process de validation des factures fournisseurs.
  • Pour les fournisseurs, cette technique permet d’obtenir un financement rapide à un taux très privilégié après l’émission du bon à payer et donc de raccourcir leurs délais de règlement et de maitriser leur trésorerie. 

…et encouragé par le gouvernement 

En période de crise, alors que beaucoup de petites entreprises souffrent de problèmes de trésorerie, l’affacturage inversé se présente comme une solution à privilégier. Le gouvernement a d’ailleurs annoncé, en juin dernier, vouloir le développer. « Le développement et même la survie des TPE et PME peuvent être menacés par des problèmes ponctuels de trésorerie. Parmi les raisons de ces difficultés, les délais de paiement interentreprises jouent un rôle central », peut on ainsi lire dans le dossier de presse Tout pour l’emploi, paru à l’occasion de l’annonce par le Premier Ministre de mesures en faveur de l’emploi dans les TPE et les PME, en juin 2015. La mesure 10 propose de « développer les solutions de financement du crédit inter-entreprise à l’initiative du client (affacturage inversé) dans le cadre de discussions conduites par la médiation inter-entreprises entre fournisseurs, clients et sociétés de financement ».

BNP Paribas Factor, leader français de l’affacturage avec plus de 18% du marché à fin 2014, propose ce dispositif à ses clients depuis 2011. Une solution simple grâce notamment à la mise à disposition d’une plateforme web accessible 24h/24 et 7j/7 tant à l’acheteur qu’à ses fournisseurs !  

Pour plus d'informations sur l'affacturage!