La banque d'un monde qui change

L’Innovation Booster : l’intrapreneuriat accélère au sein de la fonction RISK

  • 30.01.2018

BNP Paribas a placé l’innovation au cœur de sa culture d’entreprise. Une structure originale vient d’ailleurs de naître au sein de la fonction RISK : un incubateur pour intrapreneurs. L’Innovation Booster va favoriser l’émergence de projets disruptifs… pour accélérer l’innovation en interne.

Un collaborateur peut maintenant devenir un intrapreneur

À travers des structures comme WAI (We Are Innovation), ou plus récemment Plug and Play, BNP Paribas soutient les entrepreneurs et les start-ups de la FinTech.

Depuis quelques années, le groupe mise aussi sur les idées disruptives émanant des collaborateurs eux-mêmes. Le People’s LAB en France, le Home for Innovation en Belgique ou Lux Future Lab au Luxembourg visent tous à encourager les collaborateurs à se lancer dans l’aventure intrepreneuriale.

BNP Paribas RISK est au cœur de cette stratégie d’innovation. Menant une veille technologique constante, cette fonction a décidé d’aller plus loin et de stimuler la créativité et l’intrapreneuriat auprès de ses  collaborateurs

Le programme Innovation Booster a ainsi été lancé en 2017 et le succès est au rendez-vous ! 

De l’idée à la mise en œuvre : une sélection de haut niveau

L’Innovation Booster est un incubateur interne ouvert à tous les salariés de la fonction. Son objectif: faciliter la génération d’idées, réfléchir à des concepts innovants et concrétiser les plus convaincants.

Les 170 candidatures reçues ont prouvé combien le potentiel et l’envie de création et d’innovation sont bien présents. Les participants sélectionnés ont eu l’opportunité de vivre une expérience en mode start-up :

  1. La génération d’idées : pendant 3 jours, 70 collaborateurs du monde entier aux compétences variées ont été réunis pour travailler ensemble à l’émergence d’idées originales. Les idées ont ensuite été traduites en business cases simplifiés.
  2. L’incubation : 5 idées ont été retenues et les collaborateurs volontaires et disponibles ont pu passer plusieurs jours au WAI pour approfondir ces idées. 
  3. Le prototypage : Finalement, trois projets ont été présentés au top management de RISK et leur passage à la phase de prototypage a été approuvé. Nos intrapreneurs ont disposé de deux mois pour continuer à travailler sur leurs projets.

A l’issue de cette phase, les premiers prototypes ont été présentés au management pour décider du passage en production.

@RT, FAMA et CSR Evolution, des espoirs de l’Innovation Booster

Les intrapreneurs de cette première promotion ont travaillé à temps plein sur le projet qu’ils ont imaginé, structuré et défendu.

@RT (Augmented Risk Taking)

C'est une plateforme agile, offrant une vision 360°, réunissant les informations clés et actualisées facilitant la prise de décision de crédit pour une clientèle de grandes entreprises.

FAMA

valorise la trace numérique des particuliers et des PME pour améliorer l’octroi de crédit.

CSR Evolution

industrialise l’analyse RSE pour rendre l’évaluation du risque ESG (Environment, Social, Governance) des contreparties de la Banque plus efficiente tout en enrichissant la détection d’opportunités business.

Innovation Booster : l’incubateur d’intrapreneurs de BNP Paribas RISK

Pour tout projet, la phase d’incubation est une étape clé. C’est celle qui précède la décision d’investir dans un prototype et qui permet de concrétiser les idées émergentes.

Pour leur donner toutes les chances de réussite, Innovation Booster met à disposition des intrapreneurs un accompagnement adapté. Les collaborateurs ont l’occasion de découvrir de nouvelles manières de travailler, directement inspirées des méthodologies popularisées par les start-ups (design thinking, méthode agile, réitération, pitch, etc…. 

Durant cette phase, chaque équipe précise son projet, notamment en ce qui concerne :

  1. l’expérience client : la description détaillée du besoin client et du nouveau concept pour y répondre ;
  2. le produit : le premier prototype afin de percevoir de manière réelle les premières versions du  produit final ;
  3. l’écosystème : l’identification de partenaires internes et externes, et constitution de l’équipe la plus adaptée au lancement du projet ; 
  4. data et architecture : la description du modèle d’entreprise, de l’architecture et de la cible. 
  5. le modèle économique ; Les investissements nécessaires, ainsi que les revenus que cela pourrait générer.

A lire aussi

Toutes les actualités
Votre avis nous intéresse ! Participer à notre sondage