La banque d'un monde qui change

La Fondation BNP Paribas fête la restauration d'œuvres majeures de Niki de Saint Phalle au Musée d'Art Moderne et Contemporain (MAMAC) de Nice le 9 octobre.

Réalisées entre 1964 et 1966, données au musée par l'artiste, ces femmes plantureuses et colorées ont pour nom : la mariée sous l'arbre, Vénus, Nana Boule sans tête, Erica et Nana noire Upside-down. Faites de grillage, de toiles de coton peintes, de plâtre et de divers objets de récupération, les sculptures, dont l'état s'était fortement dégradé, viennent de retrouver leur place dans les vastes espaces du musée, consacrés à cette artiste mondialement connue, notamment pour sa participation au groupe des nouveaux réalistes tels que Arman, Martial Raysse ou Jean Tinguely.

Conduite sous la houlette du centre de recherche et de restauration des musées de France, la restauration des cinq oeuvres, très délicate en raison des matériaux fragiles qui les constituent, aura nécessité de savantes études et un long travail de recherche et d'expertise.

Le retour des Nanas est une bonne nouvelle pour les visiteurs du Mamac qui vont pouvoir les admirer dans leur nouvelle jeunesse.