La banque d'un monde qui change

Roland-Garros - Benneteau éliminé par Federer en huitièmes de finale (AFP)

  • 02.06.2008
Julien Benneteau a été éliminé lundi en huitièmes de finale de Roland-Garros par le Suisse Roger Federer, N.1 mondial, en trois sets 6-4, 7-5, 7-5.
Des cinq Français qualifiés pour les huitièmes, record de l'ère Open égalé, Benneteau a été le quatrième à se faire sortir à ce stade après les éliminations la veille de Chardy, Mathieu et Llodra.
Les derniers espoirs du camp tricolore de placer un des siens en quarts de finale - le dernier a été... Benneteau en 2006 - pesaient sur les épaules de Gaël Monfils, qui devait rencontrer Ivan Ljubicic dans la foulée sur le Central.
Face à Federer, qui rencontrera le Chilien Fernando Gonzalez en quarts de finale, le Bressan, 55e mondial, n'a, comme le score l'indique, rien à se reprocher.
Après quatre premiers tours intenses, il a encore su trouver l'énergie pour poser par moments de sérieux problèmes au Suisse, pas dans son meilleur jour, notamment au service.
Très tranchant du fond du court, Benneteau a réussi à "débreaker" à 3-5 contre lui dans chacune des deux premières manches et à 1-3 contre lui dans la troisième. Il a également sauvé une première balle de match à 4-5. Mais dans les fins de sets, Federer a systématiquement serré la vis pour reprendre le service de Benneteau et s'adjuger le set.
"C'est dommage d'avoir toujours été mené, a commenté le Bressan à la sortie du court. A chaque fois que je suis revenu, il a haussé son niveau de jeu et à la fin j'ai eu très peu d'opportunités. Mais je me suis battu jusqu'au bout car jouer contre Federer sur le Central de Roland-Garros, c'est quelque chose d'exceptionnel."
Aucun des quatre huitièmes de finalistes français éliminés n'a réussi à remporter ne serait-ce qu'un set, avant l'entrée en scène de Monfils.
Benneteau, qui avait perdu au premier tour des six derniers tournois du Grand Chelem avant Roland-Garros, réussit sa meilleure performance après son quart de finale à Paris en 2006. Il a successivement battu l'Américain Vince Spadea, en cinq sets, le Colombien Alejandro Falla, toujours en cinq sets, et le Suédois Robin Soderling, en quatre manches.
"Il a fait un superbe tournoi", l'a félicité Federer.

jk/nm

(AFP)