La banque d'un monde qui change

Projet Banlieues : résultats de la 2e Commission 2015

  • 10.11.2015

Coordonné par la Fondation BNP Paribas en étroite collaboration avec la banque de détail, le 2e comité d’orientation Projet Banlieues a eu lieu à Paris le 5 novembre 2015 pour sélectionner des projets solidaires portés par des associations de quartier partout en France.

Lors de ce comité, 25 projets ont été présentés et défendus par les directeurs de groupe du réseau BDDF, représentants locaux du programme en régions.

22 projets ont été retenus pour un montant de 234 400 € sur 3 ans parmi lesquels :

  • 14 projets pour l’amélioration du vivre ensemble (64%)
  • 6 projets éducatifs (27 %)
  • 2 projets d’insertion par l’emploi (9%)

Ces projets bénéficieront d’une aide d’un à trois ans. Sept de ces associations avaient déjà été soutenues pour d’autres projets, montrant la volonté du Comité d’instaurer des liens durables avec les acteurs associatifs des quartiers.

Pour l’année 2015, la Fondation BNP Paribas a soutenu 111 associations dont 43 nouveaux projets pour un montant total de 371 300 €.

 

Découvrez 3 associations de quartier soutenues lors de cette dernière session 2015 :

EPICERIE ET SOLIDARITE SOLEPI

Amélioration du vivre-ensemble – Rouen – 2ème projet soutenu – 10 000€/an pendant 3 ans

Cette association propose une aide alimentaire aux personnes justifiant des minimas sociaux. Elle met en place des formations à destination des usagers sur la connaissance des aliments et à la bonne gestion d'un budget alimentaire.

LES 2 RIVES

Education – Nantes – 4ème projet soutenu – 3 000€/an pendant 1 an

Accompagnement scolaire pour les collégiens et lycéens. Elle fut créée pour lutter contre l'échec scolaire et favoriser l'épanouissement des jeunes. Son objectif est de développer l'autonomie, la confiance en soi, la curiosité, l'entraide.  

LA MAIN FINE

Insertion par l’emploi – 1er projet soutenu – 3 500€/an pendant 3 ans

Proposer à des femmes vulnérables d’apprendre des techniques de maquillage et soin des ongles lors d’un chantier d’insertion. Grâce au travail rémunéré, les femmes peuvent s'intégrer plus facilement dans la société et acquérir les automatismes d’un emploi salarié.

>> Retour sur les 10 ans de Projet Banlieues en vidéo :