La banque d'un monde qui change

Projet Banlieues de BNP Paribas : inauguration d'une antenne mobile dédiée au microcrédit à Asnières (92)

  • 20.09.2010
L'Adie (Association pour le Droit à l'Initiative Economique) et la Fondation BNP Paribas inaugurent le 23 septembre prochain une antenne mobile à Asnières-sur-Seine dans le cadre du Projet Banlieues.

La nouvelle antenne mobile a pour vocation de circuler au cœur des zones de vie des communes, renforçant ainsi l'action déjà menée par l'antenne locale. Plusieurs emplacements ont déjà été testés, comme la place des Bourguignons à Asnières ou devant la maison de l'emploi à Clichy la Garenne. Sa mobilité facilite l'accès aux services proposés par l'Adie et permet de sensibiliser les éventuels porteurs de projet. Ainsi fin 2009, 50 créateurs d'entreprise financés s'étaient déjà adressés à l'Adie par le biais de cette antenne, lancée en amont de l'inauguration.

Grâce à ce nouveau dispositif, l'Adie pourra développer le microcrédit dans les quartiers nord des Hauts-de-Seine et favoriser la création d'emploi. Avec l'octroi de 2300 microcrédits sur la Région Ile-de-France en 2009, ce mode de financement s'est imposé comme un outil d'insertion au service des personnes ne bénéficiant pas d'un crédit bancaire « classique ».


Créé en 2006 et piloté par la Fondation BNP Paribas avec la mobilisation de son pôle Banque de Détail en France, le Projet Banlieues s'attache à soutenir un ensemble d'actions complémentaires en faveur de la réinsertion sociale et de la lutte contre différentes formes d'exclusion et de discrimination. Il vise ainsi à soutenir la création d'emplois, à favoriser le partage des connaissances et à accompagner de nombreuses associations qui font vivre ces quartiers.

En 2010, l'ensemble des actions du Projet Banlieues représente un budget de 15 millions d'euros, dont 4 millions sous forme de subventions et partenariats et 11 millions en financement de fonds propres et lignes de crédits. Dans le domaine du microcrédit ce programme a déjà permis de créer 1387 nouvelles micro entreprises, représentant la création de 1630 emplois.