La banque d'un monde qui change

Projet Banlieues de BNP Paribas : inauguration d'une antenne dédiée au microcrédit à Lens

  • 21.01.2011



L'Adie (Association pour le Droit à l'Initiative Economique), la Région Nord–Pas de Calais et la Fondation BNP Paribas inaugurent, aujourd'hui 21 janvier, une antenne à Lens dans le cadre du Projet Banlieues.

Cette agence, située à proximité des habitants des quartiers sensibles, a pour objectif d'aller à leur rencontre et les accompagner dans leurs projets de création d'entreprise. Elle vient renforcer l'action déjà menée par les cinq antennes de l'association dans la région (Lille, Calais, Liévin, Roubaix et Valenciennes) qui accueille des créateurs d'entreprise.

Fouzia - Miceo-entrepreneurL'agence de microcrédit a ouvert ses portes en août dernier dans le centre ville de Lens. Son périmètre d'action concerne la commune ainsi que toute l'agglomération de Lens Liévin, qui compte 36 communes. Depuis son ouverture, 31 personnes ont été financées. Toutes étaient bénéficiaires des minimas sociaux, au moment de la création de leur entreprise.

Grâce à cette nouvelle agence, l'Adie contribue à la création d'emplois dans le bassin minier lensois. Avec l'octroi de près 500 microcrédits en 2010 dans la Région Nord-Pas de Calais, le microcrédit s'est imposé comme un outil d'insertion au service des plus démunis.

Lancé en 2006 et piloté par la Fondation BNP Paribas avec la mobilisation de son pôle Banque de Détail en France, le Projet Banlieues s'attache à soutenir un ensemble d'actions complémentaires en faveur de la réinsertion sociale et de la lutte contre différentes formes d'exclusion et de discrimination. Il vise ainsi à soutenir la création d'emplois, à favoriser le partage des connaissances et à accompagner de nombreuses associations qui font vivre ces quartiers.
En 2010, l'ensemble des actions du Projet Banlieues a représenté un budget de 15 millions d'euros, dont 4 millions sous forme de subventions et partenariats et 11 millions sous la forme de lignes de crédit et de financement de fonds d'investissement. Dans le domaine du microcrédit ce programme a déjà permis de créer 1997 nouvelles micro entreprises, représentant la création de 2504 emplois.