La banque d'un monde qui change

MARSEILLE, 17 fév 2008 (AFP) - Le Britannique Andy Murray, 11e mondial, a remporté dimanche l'Open 13 de Marseille, épreuve ATP dotée de 534.000 euros, au terme d'une finale en deux sets (6-3, 6-4) aux allures de duel de punchers, face au Croate Mario Ancic, 135e mondial qui a fait honneur à son statut d'ex-membre du Top 10.
Murray, 20 ans, qui participait pour la première fois à ce tournoi, remporte le cinquième titre de sa carrière, et le deuxième de sa saison 2008 après celui de Doha.

Au premier set, après un round d'observation qui a duré jusqu'à 3-2, les deux joueurs sont entrés dans un véritable combat où la tension a souvent atteint des sommets.

La première offensive a été lancée par Murray sur le service du Croate. Mené 15-40, Ancic allait revenir à égalité avant de sauver de nouveau deux balles de break après des échanges extrêmement longs, les deux joueurs échangeant "directs" de coup droit et "uppercuts" de revers. Ancic revenu à 3-3, c'était au tour de l'Ecossais d'être mis sur le grill
par son adversaire. A 30-30, Ancic venait s'offrir sa première balle de break en concluant à la volée après un très beau retour.



le plus beau jeu de la semaine

---------------------------

Murray éloignait le danger sur un lob astucieux mais, dans le point suivant, son adversaire revenait à la charge grâce à un superbe coup droit le long de la ligne. L'Ecossais s'assurait finalement sa mise en jeu, notamment grâce à une première balle à 212 km/h. A 4-3, Murray s'offrait deux nouvelles balles de break et devenait le premier joueur du tournoi à prendre le service d'Ancic. Un signe...
Le jeu suivant (à 5-3, service Murray) allait être le plus beau du set et sans aucun doute de la semaine, tant par la qualité des échanges que par l'intensité dramatique.

Ancic s'est battu pour reprendre le service du Britannique et a failli y parvenir: le Croate a eu quatre balles de break... mais en face, Murray a eu quatre balles de set. Et à la cinquième, il a empoché la manche, 6-3, en un peu plus de 50 minutes.
La deuxième manche allait être moins tendue mais tout aussi spectaculaire. Ancic aurait même pu revenir grâce un break réalisé au début de set mais l'Ecossais l'a annulé au jeu suivant.
Et à 3-3, c'est le Croate qui a définitivement laché sa mise en jeu. Murray l'emporte 6-3, 6-4 en 1h44.


elr/dst