La banque d'un monde qui change

Les cordes et les voix s’entremêlent sur l’album « Jardins Migrateurs » désormais disponible dans les bacs.

Ablaye Cissoko, griot de Saint-Louis du Sénégal, connu pour la singularité de son chant et son jeu unique de la kora, est un artiste qui aime les rencontres, comme le prouvent ses nombreuses collaborations, en particulier avec le trompettiste Volker Goetze ou le batteur Simon Goubert.

Constantinople, c’est l’histoire d’un ensemble musical qui a choisi de faire du voyage son fondement. Créé en 1998 à Montréal, cet ensemble a été imaginé comme un espace de création, de rencontres et de métissages. Régulièrement invité par de prestigieuses scènes internationales, il explore les musiques anciennes et les traditions de la Méditerranée et de l’Orient.

Avec leur nouvel album « Jardins Migrateurs » qui vient de paraître sous le label Ma Case, Ablaye Cissoko et le trio de l’Ensemble Constantinople proposent une rencontre poétique entre cordes et voix, des épopées du Royaume mandingue aux musiques de cours persanes. Ces libres penseurs et voyageurs font du monde leur jardin, éternel source d’inspiration…L’Ensemble Constantinople et Ablaye Cissoko

La Fondation BNP Paribas a croisé le chemin d’Ablaye Cissoko en 2009 lors du Festival de Jazz de Saint-Louis au Sénégal. Depuis plusieurs années, elle l’accompagne pour le développement de sa carrière artistique, dans le cadre de son engagement depuis plus de vingt ans en faveur des musiciens de jazz.

L’Ensemble Constantinople et Ablaye Cissoko seront en concert au Théâtre des Bouffes du Nord mercredi 25 novembre prochain, puis pour une série de dates en province.