La banque d'un monde qui change

Monte Carlo - Federer perd des points à distance sur Nadal(AFP)

  • 24.04.2008
MONTE-CARLO, 23 avr 2008 (AFP)
Roger Federer, passé à deux points de l'élimination face au 137e mondial dès son premier match au tournoi de Monte-Carlo, a perdu des points à distance sur son grand rival Rafael Nadal, vainqueur expéditif du Croate Mario Ancic.
De plus en plus inquiétant, le Suisse a été mené 5 jeux à 1 dans le dernier set par Ruben Ramirez Hidalgo, un Espagnol trentenaire sorti des qualifications, qui a servi pour le match à deux reprises (5-2 et 5-4), avant d'être saisi par la peur de gagner.
Bien obligé d'admettre qu'il avait été "déçu par son jeu", le Suisse, vainqueur 6-1, 3-6, 7-6 (7/1), n'a trouvé que l'humour pour rester malgré tout positif. "Six victoires en six matches sur terre battue, je ne peux pas me plaindre", a-t-il dit, avec un petit sourire pour signifier qu'il n'était pas dupe.
Car mercredi, il a évolué pendant presque deux sets à des années-lumière du niveau d'un N.1 mondial. Lent, commettant énormément d'erreurs (54 en tout), il a été incapable de délivrer des coups décisifs du fond du court.
Si Ramirez Hidalgo avait un peu moins cogité au moment de conclure, il aurait infligé au Suisse sa pire défaite depuis 2002. Cette année-là, Federer avait perdu au premier tour de Wimbledon contre... Mario Ancic, jeune prometteur alors classé 154e mondial.

Les favoris OK
--------------
Champion confirmé depuis, le Croate, 7e mondial en 2006, a rechuté dans les profondeurs du classement l'année dernière à cause d'une mononucléose, le virus qui a aussi affecté Federer en début d'année, mais moins sévèrement (Ancic n'avait pas pu jouer pendant six mois).
Ce grand serveur d'1,95 m recommence à bien jouer depuis le début de la saison, mais pas assez pour inquiéter un Rafael Nadal déjà impressionnant pour son premier match de l'année sur terre battue, gagné 6-0, 6-3.
"Ce n'est pas facile de rejouer bien tout de suite, après avoir passé autant de temps hors d'une surface", a dit l'Espagnol, qui n'avait plus foulé son terrain préféré depuis le mois de juillet. C'est d'ailleurs de cette époque que date sa dernière victoire en tournoi, à Stuttgart.
Nadal, qui vise un quadruplé inédit en Principauté, passera un autre test intéressant en huitièmes de finale contre son compatriote Juan Carlos Ferrero. Federer devra lui se méfier d'un Gaël Monfils en regain de forme.
Les autres favoris en lice mercredi sont tous passés, notamment David Ferrer, David Nalbandian et Nikolay Davydenko, apparemment remis de la blessure qui l'avait contraint à l'abandon dimanche en finale d'Estoril face à Federer.

fbx/grd

(AFP)