La banque d'un monde qui change

Monte Carlo - Chance des Français: panser les plaies de la Coupe Davis (AFP)

  • 21.04.2008
MONTE CARLO, 19 avr 2008 (AFP)
Le tennis français, sorti meurtri d'un pénible week-end de Coupe Davis, compte sur le tournoi de Monte Carlo pour panser ses plaies.
Le premier concerné est bien sûr le N.1 Richard Gasquet, dont l'implication a été jugée insuffisante face aux Américains à Winston Salem. Il lui est notamment reproché d'avoir refusé d'affronter Andy Roddick le dimanche et d'avoir laissé Paul-Henri Mathieu partir au "casse-pipe" à sa place, une attitude incompatible avec son rôle de leader.
La situation est inconfortable pour le Biterrois, mais certainement pas nouvelle. L'année dernière à la même époque, accablé de reproches après la défaite de la France en Russie, il avait répondu raquette en main en obtenant le premier résultat intéressant (un quart de finale) d'une saison qui allait être la meilleure de sa carrière, malgré des hauts et des bas.
Une réaction du même acabit, au moins, est espérée cette année, au sortir d'un hiver une nouvelle fois médiocre: pas le moindre quart de finale à se mettre sous la dent en six tournois disputés.
Le tirage au sort a été relativement clément, même si son premier match, probablement contre Fabrice Santoro, ne sera pas facile à aborder mentalement. La logique voudrait qu'on le retrouve en quarts de finale contre le vainqueur de l'Open d'Australie, Novak Djokovic.

Sans Tsonga
-----------
En l'absence de Jo-Wilfried Tsonga, qui attend de passer de nouveaux examens pour savoir s'il devra ou non être opéré du genou droit, c'est Mathieu qui porte les meilleures chances tricolores en Principauté.
Le Strasbourgeois aussi a bien besoin de résultats pour oublier son séjour en Caroline du Nord, où il a gâché deux balles de match contre James Blake avant de se faire étriller par Roddick dans le match décisif.
Régulier faute d'avoir réussi des coups vraiment sensationnels, "PHM" s'est rapproché comme jamais du Top 10 (il était 12e en début de semaine) et le début de la saison sur terre battue, sa meilleure surface, pourrait lui donner l'occasion de franchir le cap.
A priori, le sort l'a moins favorisé que Gasquet. Dès le premier tour, il devra se méfier du Serbe Janko Tipsarevic, l'homme qui avait failli battre Roger Federer à l'Open d'Australie, s'il veut se donner une chance de défier l'Espagnol David Ferrer en huitième de finale, voire Rafael Nadal en quarts.
Aucun autre Tricolore n'est tête de série à Monte Carlo, où sera rassemblé le gratin du tennis mondial, à l'exception justement de Roddick et Blake, qui retardent leur arrivée en Europe, comme les Américains en ont l'habitude.
Six autres Français sont directement engagés dans le tableau final, Gilles Simon, Gaël Monfils, Sébastien Grosjean, Nicolas Mahut, Fabrice Santoro et Michaël Llodra. Les premiers matches auront lieu dès dimanche.

fbx/chc

(AFP)