La banque d'un monde qui change

Mobile Film Festival 2017 : Bruno Smadja, le fondateur répond à nos questions

  • 07.11.2016

Depuis 2005, Le Mobile Film Festival agit pour la détection et la promotion de nouveaux talents au travers l'organisation d'une compétition aux règles du jeu simples et ouverte au plus grand nombre: 1 mobile 1 minute 1 film. Choisi par un jury de professionnels prestigieux, le vainqueur reçoit une bourse BNP PARIBAS de 15 000€ et l'accompagnement d'un producteur. Alors pourquoi pas vous? En 2016, le Mobile Film Festival est de retour pour sa 12ème édition ! Racontez votre propre histoire et envoyez la avant le 3 Janvier 2017, ici.

Pour commencer, qui êtes-vous, quel est votre rôle au sein du Mobile Film Festival et quel est votre parcours ?

Bonjour, je suis Bruno Smadja, le fondateur du Mobile Film Festival que j’ai créé il y a 12 ans. J’ai toujours ce rôle de coordinateur et d’animateur de l’équipe qui a grandi avec le temps et qui organise le festival.

Avant de créer ma société, j’ai travaillé dans une agence web, au sein d’une chaîne de télévision MCM dans des fonctions de Business Development et de Communication.

Le Mobile Film Festival fête ses 12 ans cette année. Peut-on revenir sur sa création sous l’impulsion de qui, et pourquoi ce concept « 1 mobile, 1 minute, 1 film » ?

En 2005, j’ai eu la chance de tester l’un des premiers téléphones avec caméra. Avec des amis jeunes réalisateurs, nous avons essayé la vidéo et ça marchait ! 

Par ailleurs, j’étais convaincu que les caméras mobiles deviendraient rapidement accessibles à tous et qu’elles auraient des capacités techniques quasi-professionnelles. Je pensais aussi que la caméra mobile s’inscrivait dans les grandes ruptures du cinéma, art industriel par excellence, avec par exemple, le son, la couleur, le 16 mm qui a permis la Nouvelle Vague, ou la vidéo qui a donné lieu au Manifeste Dogma.

A cette même période, nous avons vu l’apparition des principales plateformes vidéos comme YouTube et Dailymotion, une magnifique opportunité pour présenter des œuvres créatives et en particulier des courts métrages à un très large public.

“ avec le Mobile Film Festival et son format particulier, 1 Mobile, 1 Minute, 1 Film, j’ai souhaité éliminer toutes les barrières financières pour tous les participants, leur imposer un format contraignant, 1 Minute, pour plus de créativité et enfin une diffusion principalement digitale pour être vu du plus grand nombre ”

Bruno Smadja

Fondateur du Mobile Film Festival

Qu'attendre de cette édition 2017 ? Est-ce qu'il y aura des nouveautés par rapport aux années précédentes ?

Cette édition 2017 nous permet de confirmer la dimension internationale du Mobile Film Festival. Tout en maintenant le principe simple qui a fait le succès de notre festival depuis 12 ans « 1 Mobile, 1 Minute, 1 Film ».

Grâce au soutien de BNP Paribas, nous allons offrir 2 bourses BNP Paribas de 15.000 € chacune pour le Grand Prix France et le Grand Prix International. Ces bourses permettent au lauréat de réaliser un court métrage en 1 an avec des moyens professionnels et l’aide d’un producteur.

Par ailleurs, pour la première année, le CNC a choisi d’accompagner 2 lauréats du Mobile Film Festival, le prix de la mise en scène et le prix du scénario au travers de 2 bourses d’écriture.

Pour finir, nous avons créé un nouveau prix pour le film vertical, c’est une caractéristique amusante du mobile, les films se regardent beaucoup en mode vertical et par conséquent il est intéressant de découvrir comment les créateurs aborderont cette nouvelle forme d’expression !

Le Mobile Film Festival a-t-il déjà lancé des carrières pour les jeunes cinéastes ? Gardez-vous contact avec certains lauréats du festival ensuite ?

Grâce à la Bourse BNP Paribas mise en place depuis 7 ans, nous avons pu construire un accompagnement et un suivi des lauréats. Et en particulier depuis 2 ans, nous avons créé la Mobile Film Academy, qui réunit l’ensemble des lauréats de tous les prix.

Nous essayons de poursuivre le travail de professionnalisation au travers de workshops comme avec Henri de Roquemaurel, qui nous a fait l’honneur d’une présentation du financement du cinéma lors d’une matinée exceptionnelle pour les membres de l’Academy.

Nous essayons aussi de créer des opportunités professionnelles. Par exemple cette été, nous sommes intervenus dans le cadre de la tournée Toi Même Tu Filmes #TMTF mis en place par YouTube. 

Les réalisateurs de l’Académie ont accompagné, lors des 50 étapes de la tournée dans toute la France, des jeunes dans des Maisons de la Jeunesse de ville de banlieue telles que Grigny, Villiers le Bel, Aubervilliers, Sarcelles, pour les aider à écrire et réaliser des courts métrages de 90 secondes avec leur téléphone mobile sur le thème de la Fraternité. L’expérience a été très enrichissante et très belle humainement !

Toi-même tu filmes , avec Youtube.

Nous avons aussi des lauréats qui avancent à grand pas dans leur carrière de cinéastes. En particulier Morgan Simon, lauréat de la première Bourse BNP Paribas (2011), qui était sélectionné en 2016 parmi les 4 derniers finalistes pour le César du meilleur court métrage et dont le premier long métrage va sortir en février 2017, « Compte tes blessures » et qui a déjà été sélectionné au Festival International de San Sebastian où il a reçu la mention spéciale du jury, au Festival de Saint Jean de Luz (le prix d’interprétation masculine et le prix du Jury Jeune), au Tofifest en Pologne (le prix de la jeunesse et le prix du meilleur réalisateur).

D'autres réalisateurs vivent de très belles aventures, comme Alexandre Perez lauréat à deux reprises du prix de la mise en scène des Mobile Film Festival 2014 et 2015. Alexandre vient de terminer le tournage d’un court métrage en réalité virtuelle qui s’appelle « Sergent James » et qui sera présenté au mois de Décembre au Festival Paris Courts Devant. Son court VR a été soutenu par le CNC, la Ville de Paris et la chaîne publique suisse RTS.

Pour finir, Benjamin Busnel, lauréat de la Bourse BNP Paribas en 2012, est le créateur de la chaîne YouTube « Inernet » qui rencontre un beau succès sur YouTube et qui fait son entrée tous les dimanches sur Canal +, avec la série « le département ».

Nous avons beaucoup d’autres belles histoires parmi les anciens lauréats du Mobile Film Festival.

Quels sont vos meilleurs souvenirs des éditions précédentes ? Aussi, quelles sont vos plus grandes fiertés à ce jour ?

Tous les ans, c’est une grande excitation de découvrir les films qui nous sont envoyés. Il faut aller à la recherche, parmi les 700 films reçus, pour avoir le plaisir de découvrir une pépite, un film qui vous frappe et dont vous êtes immédiatement convaincu qu’il doit faire partie de la sélection officielle des 50 films.

J’ai aussi de très beaux souvenir des réunions des jurys pour visionner les films et délibérer. Discuter, commenter, argumenter et au final parler de cinéma, de prises de vues, de scénario, d’interprétation, c’est toujours un honneur pour nous et l’expression d’un profond respect de la part des jurés pour le travail des réalisateurs en compétition.

Bien évidemment les cérémonies de remise des prix sont toujours des moments particuliers, avec beaucoup d’émotion et de joie.

Cette année, j’ai hâte de rassembler le jury exceptionnel qui nous a fait l’honneur de nous accompagner pour cette 12e édition.

Le jury du 12ème Mobile Film Festival

Emmanuelle Bercot

Actrice, Réalisatrice, Scénariste 

Kim Chapiron

Acteur, Réalisateur,

Scénariste

Emilie Dequenne

Actrice belge


Maïmouna Doucouré

Actrice, réalisatrice et scénariste

Julie Gayet

Actrice, Réalisatrice et productrice française

Laurent Grégoire

Agent d’artistes


Jalil Lespert

Acteur, Réalisateur,

Scénariste

Aïssa Maïga

Actrice 


Et pour finir, le Mobile Film Festival, c’est donc du 8 nov 2016 au 3 janvier 2017 pour l’appel à films. La remise de prix se fera le 28 février. Si vous deviez donner à nos lecteurs quelques bonnes raisons d’y participer, quelles seraient-elles ?

Je les inviterais volontiers à participer au Mobile Film Festival et en particulier à faire cet exercice réjouissant et créatif d’écrire une histoire à plusieurs.

Nous le constatons depuis plusieurs années, de  nombreux amis participent au festival en construisant un projet commun et de ce qu’ils nous en disent, ils vivent une très belle expérience collaborative.

Pour les plus chevronnés, je leur rappellerais certaines opportunités que nous offrons au delà de la règle 1 Mobile, 1 Minute, 1 Film, ils peuvent prendre le son et monter leur film à l’extérieur du mobile, ils peuvent aussi y ajouter des effets spéciaux.

Mais surtout je les invite à se rappeler cette phrase qui est attribué à de nombreux réalisateurs, un film c’est 3 choses, une histoire, une histoire, une histoire.

Mobile Film Festival

www.mobilefilmfestival.fr

1 Mobile, 1 Minute, 1 Film, découvrez la 12ème édition du Mobile Film Festival. Racontez votre propre histoire et envoyez la avant le 3 Janvier 2017.

Participer