Avec le fonds Nouveaux Talents du cinéma de BNP Paribas, les premiers films prennent la lumière à Cannes

  • 09.07.2021

BNP Paribas soutient le 7ème art depuis plus de 100 ans, dans ses bons comme dans ses mauvais moments. Cet engagement multiforme s’adjoint depuis 2018 le concours d’un fonds d’investissement dédié aux talents prometteurs. Ses objectifs : lever la barrière au financement des premiers films et accompagner les talents sur le long terme. Explications avec Henri de Roquemaurel, Directeur du Pôle Image & Médias de BNP Paribas et Vincent-Baptiste Closon, Directeur des partenariats Cinéma de BNP Paribas.

Cette année, le Festival de Cannes se tient du 6 au 17 juillet. L’occasion pour BNP Paribas de présenter le Fonds Nouveaux Talents. Son origine ? En 2018, alors que la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes fêtait ses 50 ans, celle-ci s’est associée avec BNP Paribas afin de développer son action. C’est à cette occasion que ce fonds d’investissement dans le cinéma, baptisé Nouveaux Talents, a été créé. Sa mission : soutenir le développement des nouveaux talents du 7ème art et faciliter leur émergence en coproduisant leur(s) premier(s) film(s).  

BNP Paribas et le cinéma

Ce sont plus de 60 experts en Europe qui travaillent sur le financement de films. Plus d’un film français sur deux est financé, avec des prêts spécifiques, directement ou indirectement, par BNP Paribas.

En 2021, BNP Paribas a participé par l’intermédiaire d'activités d’investissement, au financement de trois films lauréats aux César 2021 : « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » réalisé par Emmanuel Mouret, « Deux » de Filippo Meneghetti et « La bonne épouse » de Madeline Fontaine.  Le Groupe est également partenaire du film « 5ème Set » sorti en salle le 16 juin 2021 et soutient le film événement « Eiffel » à l’affiche le 25 août 2021. Et enfin, 3 films cofinancés par le Fonds Nouveaux Talents sont en lice à Cannes ce mois de juillet ! 

Dans quel but a été créé le Fonds Nouveaux Talents du cinéma ? 

Henri de Roquemaurel : Comme son nom l’indique, le Fonds Nouveaux Talents est tourné vers l’avenir du cinéma et ses talents, qui méritent d’être mis en lumière. En effet, les professionnels confirmés ont un accès facilité aux sources de financement ; pour les premiers ou seconds films, cet accès est plus difficile. 

C’est pour cette raison que nous avions à cœur d’accompagner ces talents par une offre de financement dédiée mais aussi sur la durée, en vue de nourrir leur créativité tout au long de leur parcours professionnel. Derrière le glamour, le cinéma est une carrière difficile : contrairement à de nombreux métiers, pour faire du cinéma, le diplôme ne suffit pas. En sortant d’école, beaucoup de jeunes cinéastes se retrouvent projetés dans une filière complexe où il est difficile de trouver des financements ou simplement d’être écoutés. Avec la crise sanitaire, ces obstacles sont devenus encore plus grands.

 le Fonds Nouveaux Talents est tourné vers l’avenir du cinéma et ses talents, qui méritent d’être mis en lumière.

Vincent-Baptiste Closon : 5ème Set, un film dont nous sommes partenaires dans un autre cadre, résume parfaitement ce constat. Il montre les difficultés qu’un joueur de tennis peut rencontrer lorsqu’il n’est pas (ou plus) parmi les meilleurs : pas d’accès financier, pas de réseau, pas de contact, pas d’opportunités, pas de visibilité. La même chose peut survenir dans le milieu du cinéma. Le Fonds Nouveaux Talents du cinéma a été créé dans l’objectif d’apporter le petit « coup de pouce » qui permet de démarrer. D’autant plus que les nouveaux talents du 7ème art font face à de profonds changements en matière de production, de diffusion et de consommation. En complément de l’apport financier mentionné, nous accompagnons aussi la promotion et la sortie de leur film en mobilisant tout notre écosystème. Nous aidons à accroitre leur visibilité sur nos sites et les réseaux sociaux, nous organisons des activations dédiées pour valoriser les œuvres financées. BNP Paribas est donc un accélérateur de carrière et un acteur – c’est le cas de le dire – de long terme pour le cinéma. Aujourd’hui comme pour demain. 

Quels sont les critères de sélection retenus par le Fonds Nouveaux Talents ? 

V-B. C. : Le fonds s’adresse à tous les projets en production ou co-production française, du long métrage classique aux formats les plus innovants comme la réalité virtuelle et la série. Une attention particulière est portée sur les projets traitants des grands enjeux sociétaux et qui font écho aux valeurs d’engagement de BNP Paribas.

H. de R. : En effet, ce fonds s’adresse à toutes les œuvres cinématographiques proposées par des nouveaux talents de la filière : il peut s’agir d’une première ou deuxième réalisation, d’une première ou deuxième production. Il n’y a pas de contrainte de nationalité, de langue ou d’âge pour candidater. 

Un fonds d’investissement dédié aux nouveaux talents du cinéma, ça fonctionne comment ? 

H. de R. : Comme un fonds d’investissement classique, avec en support une société de production cinématographique référencée par le CNC, seule forme juridique qui permette de détenir les droits des films. C’est donc une double structure qui sélectionne, développe, accompagne… puis apporte les fonds nécessaires au démarrage du projet.  

V-B. C. : Les films coproduits par le Fonds Nouveaux Talents sont choisis par un comité de professionnels du secteur et des équipes financement et communication du cinéma de BNP Paribas. Celui-ci se réunit trois fois par an. Le comité étudie une sélection de projets, sur la base de fiches de lectures, de modélisations et de plans de financements effectuée par les équipes de Cinécapital, une filiale de Cofiloisirs dont BNP Paribas est un actionnaire fondateur.

H. de R. : BNP Paribas s’est également doté d’une société de production filiale du Groupe, BNP Paribas Pictures. Celle-ci héberge tous les droits issus de ses coproductions, mais aussi, à terme, les droits de toutes les productions du Groupe (publicités, films VR, etc.). L’enveloppe du fonds Nouveaux Talents (1 million d’euros) est ainsi investie à travers BNP Paribas Pictures mais sert également à d’autres activités du Groupe. En complément, nous accompagnons la promotion et la sortie de leur film en mobilisant notre écosystème : nous leur donnons de la visibilité sur notre site, nos réseaux sociaux, nous créons des activations dédiées pour valoriser leur œuvre…

BNP Paribas est un accélérateur de carrière et un acteur de long terme pour le cinéma, Aujourd’hui comme pour demain.

Cinéma : le fonds Nouveaux Talents de BNP Paribas place trois films en sélection à Cannes

Et les premiers résultats sont très encourageants, avec des films issus du Fonds Nouveaux Talents particulièrement présents cette année à Cannes.

H.de R. : C’est la démonstration du bien-fondé du fonds. Cinq films ont été soutenus depuis la création du fonds et trois sont en effet présents à Cannes dont : « Les Magnétiques » de Vincent Cardona dans la sélection officielle de la Quinzaine des Réalisateurs et « Une jeune fille qui va bien » de Sandrine Kiberlain, en projection officielle à la Semaine de la Critique. 

V-B. C. : C’est une vraie fierté de voir ces premiers films valorisés par le monde du cinéma, surtout à Cannes qui est LE temps fort cinéma de l’année. Ces films, très différents les uns des autres, ont en commun d’être les premiers films de trois réalisateurs très prometteurs. C’est bien là la mission même du fonds !

Partenariat Cinéma BNP Paribas - Film "Une jeune fille qui va bien", réalisé par Sandrine Kiberlain

« Une jeune fille qui va bien », réalisé par Sandrine Kiberlain.

Fonds Nouveaux Talents du Cinéma BNP Paribas sur We Love Cinema

We Love Cinema

https://welovecinema.bnpparibas

Découvrez les 5 premiers films issus du Fonds Nouveaux Talents du Cinéma sur We Love Cinema !

Découvrir

BNP Paribas révèle les 1ers longs-métrages de son fonds Nouveaux talents du cinéma lors de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes

Lire le communiqué

A lire aussi

Toutes les actualités