La banque d'un monde qui change

Mali : un partenariat renouvelé avec le Samusocial, une démarche globale de solidarité

  • 26.11.2010

La BICIM, filiale de BNP Paribas au Mali, et la Fondation BNP Paribas renouvellent en 2010 et 2011 les engagements initiés par le Groupe en 2009 en faveur du Samusocial International et de son partenaire local, le Samusocial Mali.

Intervention du Samusocial Mali  ©Samusocial Mali Ce nouveau partenariat permettra au Samusocial Mali de renforcer ses moyens en matière de lutte contre l'exclusion sociale des enfants et jeunes de la rue. Le soutien de BNP Paribas permettra également de réaliser une étude de population sur les enfants des rues à Bamako intitulée " Nous venons tous d'une maison", et de mettre en œuvre des actions liées aux recommandations du Samusocial pour améliorer la compréhension et la prise en charge de ces jeunes.

L'engagement de BNP Paribas et de sa Fondation auprès du Samusocial International et de son antenne malienne s'intègre dans une démarche globale, celle de soutenir des initiatives solidaires, éducatives ou culturelles en lien avec les pays dans lesquels le Groupe est implanté.

La Fondation BNP Paribas et la BICIM sont d'ailleurs déjà engagées avec d'autres associations oeuvrant sur le terrain telles que Pesinet et La Voûte Nubienne. Pesinet déploie notamment un service de télé-santé de proximité au Mali via téléphone mobile, éduquant ainsi les populations à la prévention sanitaire et engendrant une amélioration durable de la santé des jeunes enfants. L'association La Voûte Nubienne, quant à elle, a standardisé un concept technique de Haute-Egypte permettant de réaliser rapidement des toitures solides entièrement en terre. Elle forme des maçons, développe le transfert de compétences et des outils de gestion adaptés et installe ainsi un modèle pérenne dans les pays concernés.

Enfin, BNP Paribas apporte au Mali un soutien financier à des institutions de micro-finance ainsi que du bénévolat de compétences, à travers l'association MicroFinance sans Frontières.
La première institution financée par la BICIM au Mali a été Miselini en 2007; initiée sous forme de programme d'Appui aux activités Féminines en 1993, ayant atteint l'équilibre budgétaire en 2002, Miselini est dirigé par une équipe exclusivement locale. Par ailleurs, MicroFinance sans Frontières, qui fournit des prestations d'assistance technique aux Institutions de Microfinance (IMF) via un réseau de bénévoles (retraités ou actifs de BNP Paribas mais aussi d'autres horizons), a réalisé au Mali sa première mission d'assistance en 2008 auprès d'une IMF du réseau PAMIGA dans le cadre d'une mission portant sur l'amélioration des procédures. Une deuxième mission dans ce pays a eu lieu début 2010, portant sur l'informatisation de l'IMF CI-DEME. Une troisième mission vient d'y être menée, en partenariat avec l'ONG belge SOS Faim, consistant en assistance en contrôle de gestion au sein d'une IMF locale.


En savoir plus sur ces programmes :

> Samusocial International
> Pesinet
> La Voûte Nubienne
> « MicroFinance sans Frontières » de BNP Paribas
>Miselini