Le Low-Carbon Transition Group : accompagner nos clients dans leur transition

Pionnier en matière de finance durable, BNP Paribas fait de la transition vers une économie plus respectueuse de l’environnement un engagement prioritaire. Rencontre avec Séverine Mateo, Responsable du Low-Carbon Transition Group de BNP Paribas, qui nous en dit plus sur le rôle de cette entité pour aider nos clients dans leur transformation vers des modèles plus durables.

Alors que la COP27 aura lieu en novembre 2022 en Égypte, l’urgence climatique se fait toujours plus pressante. Le constat dressé dans le 6e rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) est alarmant : au rythme de développement actuel, le réchauffement climatique pourrait atteindre 2,7 °C à la fin du siècle, bien au-dessus de l'objectif fixé par l'Accord de Paris, nettement inférieur à 2 °C.

Au-delà de concevoir des produits et services financiers responsables, BNP Paribas soutient une pluralité d’initiatives et d’innovations pour faire face aux grands enjeux du changement climatique, avec un objectif clair : financer une économie neutre en carbone d’ici à 2050

Accélérer la transition de nos clients vers une économie durable et bas carbone, ça veut dire quoi concrètement ?

Séverine Mateo : Chez BNP Paribas, nous nous positionnons comme le partenaire privilégié de nos clients dans leur transition vers une économie bas carbone

En tant que première banque européenne des entreprises et institutions financières, nous avons développé une gamme complète d’expertises dédiées à la transition et nous sommes en mesure de proposer un large éventail de stratégies pour orienter les flux financiers vers des projets et des entreprises qui construisent ce monde bas carbone. 

BNP Paribas a décidé de créer le Low-Carbon Transition Group (LCTG) en octobre 2021 pour mobiliser nos ressources dans l’accélération de cette transition.

Quel est précisément le rôle du Low-Carbon Transition Group ?

S. M. : Il s’agit d’une organisation dédiée et agile qui capitalise sur le leadership, acquis par le Groupe sur les marchés de capitaux et la finance durable, pour accompagner nos clients à travers le monde à toutes les étapes de leur processus de transition.

Nos missions sont notamment :

  • de les conseiller sur l’évolution de leurs modèles d’affaires et sur l’alignement de leur structure capitalistique avec les enjeux imposés par la transition, 
  • de les aider à compenser leur empreinte carbone résiduelle,
  • de les accompagner dans la transition de leurs activités quotidiennes. 
Pour cela, le LCTG compte, d’ici à 2025, fédérer les expertises de 250 professionnels internationaux et capitaliser sur un ensemble élargi de compétences au sein des métiers de la banque. Il apporte aussi à nos clients, grands comptes, start-up et investisseurs institutionnels, notre expertise bancaire et extra-bancaire.
250

professionnels internationaux

C’est le nombre d’experts que BNP Paribas souhaite mobiliser au sein du Low-Carbon Transition Group, d’ici à 2025, au service de l’accélération de la transition de nos clients : 150 issus des équipes de conseil, de marchés de capitaux et de spécialistes sectoriels du Groupe, ainsi que 100 nouveaux recrutés.

Quelles sont les premières actions du LCTG ?

S. M. : Nous nous mobilisons en particulier sur trois sujets clés : l’énergie propre, la mobilité durable et les nouvelles technologies utiles à la décarbonation. 

Concernant le premier, BNP Paribas a déjà doublé ses financements aux énergies renouvelables entre 2016 et 2020, en quatre ans au lieu de cinq prévus initialement, en soutenant notamment les premiers sites éoliens maritimes en France et le plus grand parc éolien maritime au monde, au large des côtes du Royaume-Uni. 

Dans le domaine de la mobilité durable, notre soutien au projet européen de gigafactory de batteries automobiles Northvolt, en Suède, constitue un autre exemple probant d’avancée. 

Nous nous intéressons actuellement au potentiel considérable de l’hydrogène – en étudiant l’opportunité de financer des écosystèmes locaux utilisant de l’hydrogène vert – et à des projets de capture et de stockage du CO2. Autant de projets que de solutions durables pour notre avenir !


Retrouvez l’interview de Séverine Mateo et d’autres points de vue d’experts dans notre Rapport intégré 2021.

Consulter le rapport

Lire la version digitale du rapport intégré 2021

Pour s'abonner à notre newsletter, c'est ici !

Choisissez vos thématiques préférées et la fréquence d'envoi