Zéro carbone ? L’hydrogène répond présent

  • 09.11.2021

L'hydrogène comme vecteur énergétique n'est plus une idée marginale. De plus en plus d’États et de grandes entreprises internationales s'engagent dans le soutien de cette filière industrielle qui se crée autour des solutions hydrogène bas carbone. BNP Paribas s’intéresse depuis longtemps au potentiel considérable de cette solution énergétique qui attire de plus en plus d’investisseurs, malgré les difficultés qui freinent aujourd’hui son développement à très grande échelle.

L’hydrogène, nouvel eldorado énergétique ?

S’il est utilisé depuis longtemps dans l’industrie chimique ou pétrolière, l’hydrogène est un vecteur énergétique qui fait parler de lui pour d’autres applications majeures : décarboner certains secteurs industriels, assurer le stockage de l’électricité et alimenter le secteur des transports lourds.

 Celui que l’on surnomme parfois « le couteau suisse de la décarbonation* » s’avère être une solution prometteuse pour contribuer à atteindre la neutralité carbone, si celui-ci est produit selon des procédés bas carbone. Celui qui suscite le plus d’intérêt est d’ailleurs l’l’hydrogène vert produit à partir d’énergies renouvelables. 

Encore onéreux comparé aux autres énergies et donc sous-utilisé, l’hydrogène vert devrait prendre une place de choix dans le mix des énergies renouvelables, aux côtés notamment de l’électricité bas carbone, et permettre de répondre en partie aux ambitions mondiales de réduction des émissions de CO2. 


« L'hydrogène durable est très probablement appelé à devenir un élément clé de la transition énergétique de nos clients. Il est donc important que les métiers de BNP Paribas adoptent des approches proactives dans ce domaine. Les projets déjà lancés ou à venir nous aident à mieux comprendre la voie que prennent nos clients et l'industrie. Les écosystèmes locaux utilisant de l'hydrogène vert sont susceptibles d'être financés en premier lieu, et devraient favoriser le développement d'écosystèmes d'hydrogène plus importants par la suite. »

Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur général de BNP Paribas

Vers une accélération mondiale  

De l’Amérique à l’Asie en passant par l’Europe, de très nombreux pays mettent en place des politiques ambitieuses pour favoriser le développement de l’hydrogène. La situation évolue rapidement à travers le monde, si bien qu’il est difficile d’établir à un instant T l’état de son déploiement. 

Cette dynamique est portée à la fois par les gouvernements et par les acteurs de son écosystème. Aux États-Unis, l’administration Biden mise beaucoup sur l’hydrogène : elle veut doubler, voire quadrupler sa production, et diviser par deux à trois ses coûts. 

La Chine, qui a ouvert en juillet 2021 la plus grande station hydrogène au monde, a inscrit l’hydrogène comme l’une de ses « six industries du futur » dans son dernier plan quinquennal. Toujours en Asie, le Japon poursuit le travail gouvernemental engagé depuis plusieurs décennies en faveur de la mobilité hydrogène, en partenariat avec les constructeurs automobiles et les fournisseurs d’infrastructures. 

L’Europe dans la course

La Commission européenne a adopté une stratégie dédiée dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe (European Green Deal). L’Allemagne en est le leader en produisant la moitié de l’hydrogène européen. Elle pourrait bientôt être rattrapée, au regard des projets d’envergure en cours ou prévus, par la France, l’Espagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège et la Suède. Le Royaume-Uni a également annoncé un plan ambitieux pour produire de l’hydrogène bleu à échelle industrielle, notamment grâce à au développement d’infrastructures de captage, de stockage et de revalorisation du carbone (CCUS). 

Tous les pays engagés dans la voie de l’hydrogène l’ont bien compris : le développement de ce vecteur énergétique ne pourra se faire sans investissements massifs, indispensables pour sa production, son stockage et sa distribution. Il faut à la fois réduire les coûts associés, principal frein jusqu’à présent, et, pour développer les infrastructures de stockage et de distribution, avancer main dans la main avec les acteurs de la mobilité et de l’industrie lourde qui seront les prochains grands consommateurs d’hydrogène vert. 

Découvrez, ci-dessous, les podcasts des experts de BNP Paribas qui partagent leurs points de vues : 

  • Ravina Advani, Head of Energy, Natural Resources & Renewables Coverage - North America
  • Shalen Shivpuri,  Co-Head Investment Banking, Energy, Natural Resources Project and Exports, APAC
  • Romain Talagrand, Head of Power – Energy, Resources & Infrastructure – CIB


7

part de l’hydrogène prévue dans le mix ER multipliée par 7 d’ici 2050

359

projets à grande échelle annoncés dans le monde entier

$500Mds

alloués dans le monde aux investissements liés à l’hydrogène

30

pays ont adopté une stratégie hydrogène

BNP Paribas engagé pour la transition hydrogène

Grâce à sa présence mondiale, le Groupe a pu suivre les évolutions du secteur énergétique. Il a initié un réseau d’experts, le Low-Carbon Transition Group, en charge de coordonner l’expertise développée à travers le groupe et de mettre en place le partage de compétences entre les pays et les métiers. Objectifs : conseiller les clients de la banque sur leur politique de transition énergétique et les aider à la mettre en œuvre via des produits de financement ou d’investissement : émissions obligataires, introduction en bourse, financements de projets, obligations ou prêts conditionnés à l’atteinte de certains critères environnementaux, fonds d’asset management…. 

De plus, BNP Paribas a développé une « Hydrogen squad » (en français : « équipe hydrogène ») transversale et globale de 30 personnes pour financer et accompagner le développement des solutions hydrogène les plus prometteuse. Avec toujours le même objectif : mettre la finance durable au service du développement de l’hydrogène, en créant des fonds dédiés. Ainsi, le Groupe se dote d’une expertise dans le domaine de l’hydrogène, qui représente un marché nouveau, et surtout crée les outils financiers pour favoriser son développement sur le long terme. 

La transition énergétique, grand stimulant de la finance durable

BNP Paribas a ainsi été partie prenante de l’émission du Green Gilt au Royaume-Uni, la plus importante obligation verte souveraine jamais émise pour contribuer à financer la transition énergétique d’un pays. Le Green Gilt vise notamment à financer le premier plan stratégique du gouvernement britannique pour soutenir la filière hydrogène.

Autre exemple, BNP Paribas a contribué en mai 2021 à la première obligation verte d’Air Liquide*, qui sera utilisée pour développer des projets verts dans le cadre de son Sustainable Financing Framework, parmi lesquels la production d’hydrogène, son stockage, sa distribution, et son utilisation pour la mobilité.

En Guyane, le Groupe a mis en place le premier financement de projet sur le marché pour permettre au consortium constitué de Meridiam, Hydrogène de France et la SARA (Socété Anonyme de la Raffinerie des Antilles) de mettre en place le projet CEOG Renewstable® : la création de la première centrale électrique à hydrogène de plusieurs mégawatts au monde*, et le plus grand stockage d’hydrogène vert de sources d’électricité intermittentes, visant à fournir 10 000 foyers en énergie verte. Elle sera la première au monde à combiner l’hydrogène et la technologie solaire pour produire une électricité 100 % renouvelable. Un projet pionnier qui doit devenir une référence en matière de de développement des énergies renouvelables. 

En matière de gestion d’actifs, le fonds BNP Paribas Energy Transition Fund de BNP Paribas Asset Management permet aux clients du Groupe d’investir dans les opportunités de la transition énergétique résultant de l'augmentation de la demande d'énergie, de l'évolution du mix énergétique et du besoin croissant de solutions écoénergétiques pour lutter contre le changement climatique. Dont fait bien entendu partie l’hydrogène vert.

« L’hydrogène vert est très complémentaire de l’électricité bas-carbone et peut donc jouer un rôle déterminant dans la décarbonation de certains usages énergétiques et industriels. BNP Paribas travaille activement pour contribuer à la mise en place d’écosystèmes locaux rassemblant l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur de l’hydrogène, en s’appuyant sur des modes de financement adaptés, et participer ainsi à l’atteinte des objectifs de neutralité carbone collective. »

Sébastien Soleille, Global Head of Energy Transition and Environment, BNP Paribas 

L’hydrogène, nouveau moteur de la mobilité durable

Pour favoriser le développement de l’hydrogène dans le domaine du transport, BNP Paribas a mis en place un partenariat mondial avec Hyundai. Dans le cadre de cet accord, BNP Paribas a fourni au constructeur en Suisse l’un des tout premiers financements de la mobilité à hydrogène au monde. C’est en effet vers ce pays que Hyundai exporte le camion Xcient, le premier camion à hydrogène jamais produit, qui incarne l’avenir du transport routier.  

Le Groupe intervient également pour soutenir le secteur dans sa globalité : BNP Paribas Leasing Solutions a ainsi mis en place un partenariat pour financer des stations-services hydrogène avec Hydrogen Refueling Solutions une société grenobloise qui conçoit des stations de distribution d’hydrogène de grande capacité pour véhicules légers comme les voitures, taxis, chariots élévateurs, et lourds comme les camions et autobus. Et Portzamparc, filiale de BNP Paribas et spécialiste de la bourse de BNP Paribas Banque Privée, l’a accompagnée lors de son introduction en bourse en février 2021. Plus tard dans l’année, Portzamparc a également introduit en bourse deux autres entreprises françaises du secteur Hydrogène de France et Entech.

Les exemples ne manquent pas, et ils sont aussi divers que les projets lancés ou annoncés dans tous les secteurs de l’économie et dans tous les pays ou presque. La révolution de l’hydrogène est en marche et BNP Paribas a pour ambition d’accompagner durablement ses clients dans le développement à grande échelle de l’hydrogène vert.

* (articles en anglais)

BNP Paribas, membre actif de l’Hydrogen Council

BNP Paribas est membre de l'Hydrogen Council et membre fondateur de son groupe d'investisseurs. L'Hydrogen Council, créé en janvier 2017, regroupe aujourd’hui plus de 120 entreprises mobilisées pour accélérer le développement de la filière hydrogène. Le conseil d'administration nouvellement élu est composé de 13 représentants : Air Liquide, Anglo America, China Energy, Cummins, Engie, Faurecia, Hyundai, Johnson Matthey, Shell, Sinopec, Linde, TotalEnergies et Toyota.

Pour mieux comprendre la production et les usages possibles de l'hydrogène vert (cliquez) :

infographie

Ravina Advani, Head of Energy, Natural Resources & Renewables Coverage - North America

Shalen Shivpuri,  Co-Head Investment Banking, Energy, Natural Resources Project and Exports, APAC

Romain Talagrand, Head of Power – Energy, Resources & Infrastructure – CIB EMEA

Pour en savoir plus sur la finance durable et les actions de BNP Paribas 

Oiseaux migratoirs sur fond bleu
Finance Durable

2021 Euromoney Global Awards

En savoir plus
Central Park, New York, des personnes assis sur la pelouse
COP26

un rendez-vous clé pour le climat

En savoir plus
oceans ESG summit
Actions Climat  

Agir pour accélérer la transition énergétique

En savoir plus

A lire aussi

Toutes les actualités