Financer la transition du Royaume-Uni vers le zéro-émission

  • 06.10.2021

Tour d’horizon des dernières évolutions en matière de financement à l’approche de la COP26 alors que le Royaume-Uni émet sa première Green Gilt, la plus importante obligation verte souveraine au monde.

Une innovation en matière de finance durable

Avec l’émission de sa Green Gilt de 15 milliards GBP à 12 ans, le Royaume-Uni fera date dans l’histoire.  

Il s’agit en effet de la plus importante obligation verte souveraine jamais émise au monde, une innovation en matière de finance durable qui vise à accélérer la transition de l’économie vers le zéro émission. 

Cette opération, avec BNP Paribas en tant que teneur de livre associé, a été sursouscrite 10 fois. La décision du Trésor britannique d’émettre une obligation verte d’une telle ampleur s’inscrit dans le plan du gouvernement pour lancer une révolution industrielle verte (Ten Point Plan for a Green Industrial Revolution). Son objectif est de protéger l’environnement, de stimuler la création d’emplois verts et d’accélérer la transition de l’économie vers le zéro émission à l’horizon 2050.

La finance est passée à la vitesse supérieure

« Cette première Green Gilt démontre à quel point la finance est passée à la vitesse supérieure pour relever les immenses défis liés au climat et à la biodiversité à l’approche de la COP26.»

Anne Marie Verstraeten, BNP Paribas, Responsable Royaume-Uni

Des projets pour tendre vers le zéro-émission

L’ambitieux cadre de financement vert (green financing framework*) du gouvernement britannique définit les critères d’affectation de cette dette à différents volets de la transition, orientant les investissements du Green Gilt vers :

Les transports propres - mobilité à faible ou zéro émission, et recherche et développement pour des technologies de transport non polluantes. Le Royaume-Uni s’est également engagé à mettre fin à la vente de voitures et camionnettes neuves essence et diesel en 2030.


L’énergie renouvelable - soutien du développement de la production d’énergie renouvelable, notamment éolienne, solaire et hydrogène, parallèlement à la technologie de récupération de la chaleur résiduelle, au stockage d’énergie et à la recherche et développement de la viabilité commerciale des technologies propres. 

Camionette de livraison Royal Mail éléctrique
Turbines à vent, Lancashire, UK, mur de pierre sèche, nuages et verdure


L’efficacité énergétique - programmes d’efficacité énergétique pour les secteurs commercial, public et industriel, pouvant inclure le programme de décarbonisation du secteur public qui subventionne les projets de décarbonisation du chauffage et d’efficacité énergétique.


La prévention et la réduction de la pollution - réduction des émissions atmosphériques et limitation des gaz à effet de serre, prévention et réduction des déchets. Cela pourrait inclure l’infrastructure de captage, de stockage et d’utilisation du CO2


Les ressources vivantes et naturelles - protection et valorisation de la biodiversité terrestre et marine, des écosystèmes et du capital naturel, et utilisation durable et protection des terres. Cela pourrait inclure des projets basés sur la nature, comme la reforestation et la restauration des tourbières en Angleterre.


L’adaptation au changement climatique - protection contre les inondations, résilience et autres programmes de limitation des risques, plus des solutions de veille climatique fondées sur les données.

Martin pêcheur voltigeant sur l'eau

Des co-bénéfices sociaux et environnementaux 

Une première pour les obligations vertes souveraines, le Royaume-Uni rendra des comptes sur les co-bénéfices sociaux et environnementaux de l’affectation projetée des recettes. 

En matière d’évolution de la finance durable, le Royaume-Uni est également le premier État souverain dont le programme prévoit l’émission d’obligations d’épargne verte pour le grand public

La finance dans la transition de l'économie à l’approche de la COP26

La nouvelle Green Gilt du gouvernement britannique souligne l’importance grandissante du rôle de la finance dans la transition de l’économie du Royaume-Uni vers le zéro-émission

À l’approche de la COP26, qui aura lieu en novembre à Glasgow, on constate une mobilisation massive du secteur pour aider les entreprises et les investisseurs à accélérer leur transformation écologique.


soutenir nos clients dans l’intensification de leurs efforts de neutralité carbone est ce qui nous anime.

« Le signal donné sur les marchés des capitaux durables par cette émission d’obligation verte appelée à faire date à l’approche de la COP26 est très important. De plus, soutenir nos clients — pouvoirs publics, entreprises et investisseurs — dans l’intensification de leurs efforts de neutralité carbone est ce qui nous anime.»

Frederic Zorzi, Responsable des marchés primaires, BNP Paribas

Vers une généralisation du zéro-émission

Le financement lié à des modèles de croissance durable est devenu une composante majeure du marché britannique, où cette dimension commence à être intégrée dans de nombreux instruments financiers, comme le financement des exportations, ainsi que des émissions provenant de secteurs plus variés.

« Assurer la transition du monde financier vers une généralisation du zéro-émission est essentiel pour lutter contre le changement climatique. L’investissement dans les technologies de transition et le soutien de l’innovation sont déterminants dans notre secteur, et cela sera un levier important pour toute l’économie.»

Séverine Mateo, Responsable Énergie, Ressources et Infrastructure, BNP Paribas CIB EMEA

L’investissement dans les technologies de transition et le soutien de l’innovation sont déterminants
Communauté de logements modernes vertes à Londres

Les entreprises britanniques accélèrent leur transition grâce à la finance

TescoEn décembre 2020* , et en janvier 2021, BNP Paribas a conseillé la chaine de supermarchés  britannique Tesco dans l’obtention de crédits et dans la structuration d’obligations liés au développement durable dans le cadre de ses objectifs de réduction de ses émission de gaz à effet de serre, à la gestion de l’énergie renouvelable dans ses activités et à la redistribution de surplus alimentaire.  

Metropolitan Thames ValleyEn décembre 2020*, dans le secteur du logement social, BNP Paribas est le coordinateur d’un crédit (Sustainability Linked Loan) de 50 M GBP dont la marge est liée aux objectifs environnementaux de MTVH en matière de réduction des émissions de GES en lien avec la consommation d’énergie de ses bureaux, de ses moyens de transport et de son parc immobilier.

* article en anglais

Associated British PortsBNP Paribas a soutenu le premier repack de swap ESG SONIA* en mai 2021. C’est la première opération de repack institutionnelle avec des indicateurs de performances lié au développement durable.

Coats – En avril 2021, Coats, le premier fabricant mondial de fils industriels, a signé un refinancement bancaire intégrant des critères ESG avec BNP Paribas qui a tenu le rôle de co-coordinateur développement durable et documentation. La ligne de crédit intègre des composantes ESG liées à la réduction de l’intensité énergétique, à l’embauche des employés dans le cadre du programme de certification Great Place To Work™ et à la transition vers des fils fabriqués en matières premières recyclées.

Wood Plc – En septembre 2021, Wood est devenue la première entreprise à bénéficier de la première ligne de crédit Transition Export Development Guarantee du Royaume-Uni, un prêt pour la transition garanti par UK Export Finance. Au niveau mondial BNP Paribas a été mandaté pour le Transition EDG qui constitue une nouvelle solution pour accompagner les entreprises dans leur transition vers le zéro-émission en plus de favoriser les investissements axés sur les opportunités en lien avec les énergies propres, l’hydrogène et la décarbonisation.

Container en chargement dans le port de Felixstowe

Des dialogues positifs et constructifs avec les secteurs de la production d’électricité et des services publics

Dans le domaine de la transition énergétique, les équipes de BNP Paribas ont joué un rôle essentiel en s’engageant dans des dialogues positifs et constructifs avec les secteurs de la production d’électricité et des services publics. La banque est membre fondateur de la Net Zero Banking Alliance (NZBA) ainsi d’autres grandes coalitions pour la transition. Elle axe notamment sa collaboration avec les entreprises sur l’accompagnement dans leur stratégie zéro émission. Quelques exemples :

Lightsource bp – Pour encourager l’investissement dans les énergies renouvelables, BNP Paribas a accompagné Lightsource bp en septembre 2021 dans l’obtention d’une nouvelle ligne de crédit qui aidera l’entreprise à déployer sa stratégie de croissance mondiale visant à développer la production d’énergie solaire, mais également à tenir ses engagements de transition énergétique pour atteindre son objectif zéro émission d’ici 2050.

Cadent - Cadent a émis la toute première obligation de transition du Royaume-Uni en mars 2020. Les souscriptions à cette obligation ont été 8,5 fois supérieures aux prévisions, ce qui témoigne du fort intérêt des investisseurs à soutenir la transition énergétique au Royaume-Uni. 

Article traduit depuis l'anglais: Financing the UK’s transition to net zero 

A lire aussi

Toutes les actualités