Contrats à impact ou comment promouvoir l'inclusion et l’égalité des chances

Donner à chacun les moyens de trouver sa place dans la société, quelle que soit sa fragilité, est essentiel au vivre-ensemble. Explications avec Maha Keramane, Responsable du Positive Impact Business Accelerator de BNP Paribas.

Chez BNP Paribas, nous poursuivons depuis 2004 une politique active en faveur de la diversité, de l’égalité des chances et de l’inclusion. C’est pourquoi nous sommes notamment pionniers des contrats à impact, qui changent les choses concrètement sur le terrain.

Le Positive Impact Business Accelerator a vu le jour en août 2021. Quel est son rôle ?

Maha Keramane : Il a été créé pour regrouper des activités à fort impact positif bien sûr, mais qui sont aussi très innovantes et atypiques. Il coordonne la stratégie d’investissement et de financement à impact du Groupe et développe plus particulièrement quatre activités :

  • les contrats à impact ;
  • l’investissement à impact pour compte propre ;
  • l’appui à la démarche menée par les différents métiers envers les entrepreneurs à impact ;
  • le déploiement de la méthodologie de mesure d’impact MESIS.

Sa création marque un double changement d’échelle : elle consolide des activités jusque-là expérimentales et dispose de moyens renforcés. J’anime une équipe de neuf personnes et le Groupe a alloué une enveloppe d’investissement à impact pour compte propre de 200 millions d’euros sur trois thématiques : social, capital naturel et développement local.

Parmi vos activités, les contrats à impact sont les premiers sujets sur lesquels BNP Paribas s’est positionné. En quoi consistent-ils et comment le Groupe les a-t-il mis en place ?

M.K. : Un contrat à impact est un partenariat entre le public, le privé et l’économie sociale et solidaire (ESS), destiné à favoriser l’émergence de projets sociaux et environnementaux innovants. Le tout premier, lancé en 2010 par le ministère de la Justice britannique pour réduire le risque de récidive des détenus à leur sortie de prison, a été un franc succès qui a transformé la politique publique.

Chez BNP Paribas, inspirés par cette initiative, nous nous sommes lancés aux États-Unis dès 2015. En 2016, lorsque l’État a initié un premier appel à projets pour lancer les contrats à impact social en France, nous étions prêts et avons structuré le premier prototype du genre avec l’Adie (association pour le droit à l’initiative économique, dont le Groupe est partenaire depuis 1995) ! 

Pionniers du sujet, nous en sommes aussi les leaders en France : nous jouons un rôle de structureur et d’investisseur. Grâce à notre expérience reconnue, nous avons été sollicités par le Fonds européen d’investissement (FEI) pour coconstruire un fonds dédié à faire monter en puissance ce produit en Europe.









« Un contrat à impact est un partenariat entre le public, le privé et l’économie sociale et solidaire (ESS), destiné à favoriser l’émergence de projets sociaux et environnementaux innovants. »
Interview de Maha Keramane tournée en 2019. 

Depuis cette date, certains contrats à impact évoqués dans la vidéo sont arrivés à échéance et de nouveaux ont été lancés.

Comment se matérialise cette montée en puissance ?

M.K. : À travers le nombre, la taille et la diversification. Il y a plus de contrats à impact et ils portent sur des projets de plus grande ampleur. Surtout, alors qu’ils étaient auparavant cantonnés à des thématiques sociales, leur champ d’application s’élargit à des sujets environnementaux et de développement. 

Nous avons ainsi remporté le premier contrat à impact de développement lancé par la France pour lutter contre la précarité menstruelle, avec un programme pilote en Éthiopie. Nous intervenons aussi aux côtés de la Fondation d’Auteuil en Loire-Atlantique et en Gironde pour éviter le placement d’enfants en situation de fragilité, et avons 15 projets en cours de structuration, notamment sur l’économie circulaire. Des exemples parmi beaucoup d’autres !


Retrouvez l’interview de Maha Keramane et d’autres points de vue d’experts dans notre Rapport intégré 2021.

COnsulter le rapport
Lire la version digitale du rapport intégré 2021

Pour s'abonner à notre newsletter, c'est ici !

Choisissez vos thématiques préférées et la fréquence d'envoi