La banque d'un monde qui change

Les grandes traversées estivales de la funambule Tatiana-Mosio Bongonga

  • 01.09.2016

Cet été, Tatiana-Mosio Bongonga, avec la compagnie Basinga, entreprend des traversées funambules urbaines à travers l’Europe, où la prise de risque se conjugue avec la fête et la poésie.

De Göteborg à Lisbonne, en passant par Carcassonne ou Lannion, la funambule tend son fil au-dessus de nombreux événements estivaux sous le regard étonné – et parfois inquiet ! - des festivaliers. 

Avec la ville comme terrain de jeu, Tatiana-Mosio Bongonga se lance un nouveau défi, samedi 3 septembre à Caen.

Accueillie par la Ville en résidence d’artiste, elle assurera la soirée de clôture du festival « Éclat(s) de rue ». 

A 21h30, elle tendra un fil entre la Cathédrale et le Château de Caen pour une traversée aussi spectaculaire que féerique.

Depuis 2015, la Fondation BNP Paribas apporte son concours à cette jeune artiste pleine d'audace pour lui permettre de donner corps à ses projets et de déployer une forme funambule ambitieuse : ses traversées spectaculaires s’opèrent avec une prise de risque totale (sans harnais) qu’elle assume par cette jolie remarque : « On ne demande pas à un nageur professionnel de nager avec une bouée. »

Jeune talent, Tatiana-Mosio Bongonga développe à travers son art exigeant une réflexion profonde sur les interactions, l’équilibre et nos expériences partagées.  

“ Nous ne sommes que la gestion continue de nos déséquilibres. Ces déséquilibres nous poussent les uns vers les autres. Nous appuient. Nous font chuter. Ou rebondir. Pour nous tenir, nous maintenir et avancer, nous tissons des liens, jetons des ponts… ”

Festival « Éclat(s) de rue » - Caen, le 3/9/2016, à 21h

Crédit photo header : Jennyfer Ryan