La banque d'un monde qui change

La Fondation BNP Paribas s'associe à la Fédération française des échecs pour une nouvelle édition de « Tous aux échecs »

  • 10.06.2010

Pour la troisième année consécutive, la Fondation BNP Paribas s'associe à la Fédération Française des Echecs (FFE) autour d'un programme d'initiation aux échecs destiné à de jeunes collégiens issus de plusieurs villes de la banlieue parisienne.

Fort du succès de ses deux premières collaborations - qui avaient respectivement bénéficié à l'organisation de stages d'échecs dans un collège de Clichy-sous-Bois (93) puis au développement d'un pôle échecs à Montreuil (93) en faveur des adolescents - le partenariat tissé entre la FFE et la Fondation BNP Paribas s'est prolongé à Pierrefitte (93). En effet, depuis la rentrée 2009, ce sont deux collèges de la ville, Gustave Courbet et Pablo Neruda, qui ont eu la possibilité d'initier leurs élèves aux bases de ce sport de réflexion.

Ces derniers se retrouveront le 12 juin prochain pour un tournoi à l'Hôtel de ville. A l'issue de six rondes durant lesquelles ces mordus de l'échiquier joueront dans un climat de compétition bon enfant et de réussite, les participants pourront se mesurer à Ismaël Karim, maître des échecs de renommée internationale. Lors d'une grande partie en simultanée, Ismaël Karim affrontera ses nombreux adversaires en passant d'un échiquier à l'autre.

Le partenariat entre la Fondation BNP Paribas et la Fédération Française des Echecs s'inscrit dans le cadre du « Projet Banlieues », programme lancé en 2005 par la Fondation et dédié au développement de l'emploi et à l'intégration dans les zones urbaines sensibles.

Prolongeant son engagement, BNP Paribas a choisi d'accompagner au plus près la Fédération dans sa volonté de promouvoir le jeu d'échecs auprès du grand public et, plus particulièrement, des jeunes de ces quartiers dits sensibles. Il ne s'agit pas seulement de faire naître des vocations ou de faire de ces jeunes des champions mais bien plutôt de promouvoir les valeurs que cette discipline véhicule, notamment en termes de respect des autres, d'apprentissage des règles communes et de citoyenneté : « Les gens pensent que seuls les bons élèves s'engagent dans des jeux d'esprit. Nous, on veut montrer que chacun peut y participer », affirme Denis Bavière, le principal du collège Robert-Doisneau, à Clichy-sous-Bois.

Pour en savoir plus, visitez le site : www.jeu-echecs.bnpparibas.com