La banque d'un monde qui change

PARIS, 27 avr 2008 (AFP)
La finale de la Fed Cup opposera l'Espagne à la Russie, tenante du titre, les 13 et 14 septembre dans la péninsule ibérique.
Les Espagnoles, qui disputeront leur première finale depuis 2002, ont créé une petite surprise en s'imposant, facilement, en Chine. Les Russes ont comme prévu balayé une équipe des Etats-Unis qui alignait deux joueuses classées au-delà de la 100e place mondiale.
A Pékin, sur un court en dur, Nuria Llagostera, leader en l'absence d'Anabel Medina, a donné le troisième point décisif à l'Espagne dimanche en battant Peng Shuai 6-4, 6-4. Les Espagnoles ont remporté les trois premiers simples sans perdre un set. Les Chinoises étaient également privées de leur N.1, Li Na.
A Moscou, sur terre battue, Vera Znovareva, la troisième joueuse russe utilisée après Anna Chakvetadze et Svetlana Kuznetsova samedi, a elle aussi marqué le troisième point pour son équipe, mais a lâché un set face à la modeste Vania King 4-6, 6-3, 6-2.
La Russie, avec son riche réservoir (7 joueuses dans les 20 premières mondiales) sera la grande favorite de la finale. Les Russes ont gagné trois des quatre dernières éditions (2004, 2005, 2007).
L'Espagne a remporté cinq fois la Fed Cup dans les années 1990, du temps d'Arantxa Sanchez et Conchita Martinez, mais ne possède plus de joueuse de ce niveau.

fbx/grd

(AFP)