La banque d'un monde qui change

Fed Cup/Barrage - La France reste dans le Groupe Mondial (AFP)

  • 28.04.2008
TOKYO, 27 avr 2008 (AFP)
L'équipe de France de Fed Cup n'a pas tremblé pour assurer son maintien dans le Groupe mondial, en battant le Japon 4
victoires à 1 dans un match de barrage qui s'est achevé dimanche à Tokyo.
Déjà victorieuses samedi, Amélie Mauresmo et Virginie Razzano ont remporté leurs simples de dimanche. Mauresmo a d'abord dominé Ai Sugiyama, 6-1, 6-4, dans le premier match du jour.
La Française n'a mis que 1 h 14 min pour battre Sugiyama, une des anciennes du circuit à 32 ans, numéro un japonaise et 37e joueuse mondiale. En huit matches sur le circuit, Mauresmo n'a jamais perdu face à la Japonaise.
L'ancienne numéro un mondiale a donc pleinement réussi son retour en équipe de France, en remportant ses deux simples sans perdre un set et en ne laissant que sept jeux à ses deux adversaires.
Alors que la qualification était déjà assurée, Razzano a enfoncé le clou en venant à bout de la remplaçante Aiko Nakamura, en deux manches, 6-4, 6-4.
Le Japon a sauvé l'honneur en enlevant le double, grâce à Sugiyama et Ayumi Morita, qui ont facilement vaincu Nathalie Dechy et Alizé Cornet, 6-1, 6-3.
"Je suis bien sûr très heureuse d'avoir gagné ce match. C'était très important pour nous, pour moi et pour toute l'équipe, a déclaré Mauresmo. "Je suis très très satisfaite de la façon dont j'ai joué, analysait la Française. Dès le début, c'est moi qui ai mené le match. J'arrivais bien à lire son jeu et j'ai fait la différence avec mon service".
En huit confrontations entre les deux nations, les Françaises n'en ont perdu qu'une, en 1973. En avril 2007 à Limoges, la France avait écrasé le Japon 5-0, au premier tour du Groupe mondial.
La France a été contrainte de retourner en Asie pour ce match de barrage, après sa défaite surprise face à la Chine en février à Pékin, sans Mauresmo.

hf/bgs/agr/chc

(AFP)