La banque d'un monde qui change

Création jazz : six artistes accompagnés par la Fondation BNP Paribas présentent leurs nouveaux albums

  • 04.11.2009
L'un des rares mécènes à apporter son soutien à des musiciens de jazz, la Fondation BNP Paribas accompagne leurs parcours depuis plus de 15 ans : aide à l'enregistrement, soutien à la promotion et à la diffusion, à l'occasion de tournées notamment, sont autant de moyens de les aider à développer leurs projets. Au-delà de cet appui, la Fondation BNP Paribas s'attache à faire connaître ces artistes et à élargir leur audience.

En octobre, six artistes de jazz actuellement accompagnés par la Fondation présentent leurs nouveaux albums :

Elisabeth Kontomanou: Siren Song (Plus Loin Music)

Elle a chanté de Paris à New York en passant par la Suède. Chaleureusement accueillie par la critique pour ses deux derniers enregistrements, Elisabeth Kontomanou a été récompensée en 2006 d'une Victoire du Jazz, dans la catégorie « jazz vocal ». Depuis les concerts s'enchaînent sur les plus grandes scènes pour celle qui privilégie l'intimisme à la démonstration, la profondeur aux effets. L'enregistrement de Back to my groove, suivi de Brewin' the wind, marque sa rencontre avec la Fondation BNP Paribas.

Avec son dernier album, Siren Song, enregistré avec la complicité de l'Orchestre National de Lorraine, Elisabeth Kontomanou replonge dans les grands standards qui donnèrent au jazz toutes ses lettres de noblesse.

Accompagnée dans cette aventure par trois orchestrateurs dont Tom Harrel, Gustav Karlström et Ann-Sofi Söderqvist, elle associe à ce grand répertoire des compositions personnelles récentes dont Summer et Siren Song, ainsi qu'un duo composé par et chanté avec son fils Gustav Karlström. En vente à partir du 27 octobre.

www.myspace.com/elisabethkontomanou

A écouter : un extrait de "Come sunday", de l'album Siren Song

Come_Sunday.mp3


Murat Oztürk: Crossing my bridge (Laborie/ Naïve)

Jeune pianiste, Murat s'est frotté à divers courants musicaux avant de s'engager à 18 ans vers le jazz. Après avoir tenté de percer le langage de fabuleux pianistes comme Bill Evans et compris que le jazz nécessitait un investissement de tous les instants, il se lance avec ferveur dans cette musique qu'il a choisie.

Reconnu pour son talent de compositeur et d'interprète, il accompagne d'autres musiciens avant de former son premier trio en compagnie du contrebassiste Jacques Vidal et du batteur Jean-Marc Robin, avec lesquels il a enregistré Söyle, titre de son premier CD, avec le soutien de la Fondation. Son deuxième CD Candies, paru chez Hemiola et enregistré avec Dré Pallemaerts et Gautier Laurent confirme le talent de mélodiste de Murat.

Pour la sortie de son troisième opus intitulé Crossing my bridge, Murat Oztürk livre avec sensibilité et émotion ses nouvelles compositions, entouré à la contrebasse par Gautier Laurent, à la batterie par Olivier Strauch et à la guitare par Jean Pascal Boffo. En vente depuis le 13 Octobre 2009.

www.murat-ozturk.com

A écouter : un extrait de "La panthère Öz" de l'album Crossing my bridge

La_Panthere_oz.mp3


Stéphane Guillaume: Windmills Chronicles (Gemini Records/distrib. Sphinx)

Premier prix du Conservatoire de Paris en saxophone, multi- instrumentiste (clarinettes, flûtes) et sideman recherché, Stéphane Guillaume est aussi un compositeur brillant qui depuis quelques années développe ses propres projets autour de son quartet – guitare, contrebasse, batterie, saxophone.

En témoignent les deux albums qu'il a déjà enregistrés, largement salués par la critique, « Soul Role » et « Intra-Muros ». Stéphane Guillaume a récemment souhaité associer ce quartet à un Brass Band, ensemble composé de sept cuivres – deux trompettes / bugles, deux cors, deux trombones et un tuba. Accueillie en résidence à l'Opéra de Lyon en février 2008, cette formation vient d'enregistrer une musique originale écrite intégralement par Stéphane Guillaume.

L'album « Windmills chronicles » est une étape importante et préalable à la série de concerts qui suivront sur la saison à venir. En vente à partir du 26 octobre.

www.myspace.com/stephaneguillaume

A écouter : un extrait de "L'amphi en fard" de l'album Windmills Chronicles

LAmphi_en_fard.mp3


Emmanuel Bex: Open Gate (Plus Loin Music/Harmonia Mundi)

Depuis sa sortie du conservatoire de Paris, Emmanuel Bex a accumulé prix et distinctions : prix de composition de la Sacem en 1988, Django d'Or du musicien de l'année en 2003, Victoire du Jazz en 2002. Interprète inspiré, Emmanuel Bex est l'un des rares musiciens de jazz qui a su donner à l'orgue, son instrument fétiche, une place de premier plan. Il est aussi un pianiste, un compositeur et un arrangeur respecté. D'une curiosité à toute épreuve, il n'a de cesse d'aller à la recherche de nouvelles formes musicales et n'hésite pas à mêler des styles et genres différents, toujours soucieux d'aller à la rencontre de nouveaux publics. Exemple de cette démarche, le projet « Esperanto Cantabile », un concerto pour orgue Hammond et orchestre symphonique, créée en France en 2007 ou encore la création de Third String, un trio pour piano, violon et violoncelle.

Avec son nouvel opus Open Gate, Emmanuel Bex réunit autour de douze compositions personnelles, deux musiciens qui ont marqué son parcours : le saxophoniste Francesco Bearzatti découvert en France aux côtés d'Aldo Romano et le batteur Simon Goubert - lui aussi soutenu par la Fondation BNP Paribas – et partenaire de longue date d'Emmanuel Bex.

Vivement salué par la critique et récompensé par un « Choc » de Jazzmag, cet album réunit « trois des plus impressionnants virtuoses de leur instrument, chacun aussi irradiant que l'autre et en pleine maturité musicale. » (Télérama). En vente depuis septembre.

www.emmanuelbex.net

A écouter : un extrait de "It's open" de l'album Open Gate

Its_open.mp3


Sophia Domancich – Jean-Jacques Avenel – Simon Goubert - Dave Liebman : Free 4 DAG (Cristal Records)

Après un premier album paru en 2005 – « DAG » -, Domancich, Avenel et Goubert présentent “Free 4 DAG”. Formé en 2004, le trio DAG – acronyme de Domancich, Avenel et Goubert – a creusé un sillon et semé des graines dont on peut dire que les fruits sont de plus en plus beaux, comme peuvent en témoigner ceux qui ont assisté à un concert mémorable donné au Festival de Radio-France de Montpellier en 2008.

La cohésion du discours musical tenu par ces trois musiciens, quels que soient les risques qu'ils prennent, ainsi que le répertoire choisi – des compositions des trois membre du trio - nous entraînent dans un monde musical au sein duquel chacun pourra trouver, ne serait-ce qu'un instant, le reflet de son propre sens de la liberté. Outre qu'elle est sans doute le symbole le plus fort auquel on pense lorsqu'on prononce le mot “Jazz”, la liberté est assurément une valeur défendue par les trois protagonistes de DAG depuis de nombreuses années.

Une des nouveautés de cet enregistrement est d'avoir demandé à un autre grand leader, le saxophoniste Dave Liebman de jouer sur la moitié de l'album. En vente depuis le 8 octobre.

Sophia Domancich et Simon Goubert sont tous deux accompagnés par la Fondation BNP Paribas.

www.simongoubert.com.

A écouter : un extrait de "Free 4 DAG", de l'album Free 4 DAG

Free_4_Dag.mp3